Purge hépatique et rénale avec du citron, du pamplemousse et du gingembre

24 septembre 2020
Le foie et les reins sont fondamentaux pour éliminer les toxines, mais parfois, ils sont surchargés. Suivre un processus de purification avec des produits naturels aide à maintenir ces organes en parfaite condition.

Lorsque nous nous sentons lourd, sans énergie, avons la peau opaque avec plus d’imperfections, et souffrons, qui plus est, de constipation, alors nous avons sans doute besoin d’une dépuration hépatique et rénale.

La dépuration est un processus qui a pour principal objectif d’éliminer les toxines. Si tel est le cas, ce processus nous permet de retrouver notre énergie et de faire disparaître la fatigue, ainsi que d’améliorer notre état de santé général.

Une purge hépatique consiste à consommer une boisson naturelle ou à un suivre un régime composé d’aliments sains (riches en nutriments et en fibres) pendant une période de courte durée. Découvrez dons ci-après comment vous purifier en ayant uniquement recours à trois aliments  : le citron, le pamplemousse et le gingembre.

Les bienfaits de la purge hépatique et rénale

Découvrez les bienfaits de la purge hépatique.

Aussi bien le foie que les reins sont des organes indispensables dans le processus naturel de purge des toxines de l’organisme, lesquelles entrent dans notre corps à travers l’alimentation, la pollution, les mauvaises habitudes, le stress, les produits synthétiques, etc.

Si notre corps fonctionne correctement, l’élimination de toxines est continue, ce qui nous aide à garder un corps sain. Mais très souvent, ces organes sont saturés et surchargés : les toxines s’accumulent et causent des problèmes.

C’est pourquoi certains considèrent qu’il est nécessaire de suivre un processus de nettoyage une fois par an. Ce processus aiderait à améliorer aussi bien la santé du foie que celle des reins.

Ce nettoyage peut favoriser un meilleur bien-être, et donc nous aider à nous sentir mieux. Toutefois, il convient de préciser que, pour que les bienfaits soient durables, il est indispensable d’adopter des bonnes habitudes de vie.

Voir aussi : 5 smoothies pour prendre soin du foie et du pancréas

Le citron, le pamplemousse et le gingembre

Pour réaliser cette purge, nous avons besoin de trois ingrédients. Ces trois aliments contiennent des nutriments qui favorisent une bonne santé générale.

  • Le citron. Le citron est riche en vitamine C et en antioxydants. On lui attribue des propriétés antimicrobiennes, lesquelles aident à éliminer les agents pathogènes. Par ailleurs, il améliore la fonction immunitaire, comme l’explique cette étude publiée sur Nutrients.
  • Le pamplemousse. Le pamplemousse est un autre agrume riche en antioxydants et en vitamine C. En plus d’améliorer la santé du système immunitaire, il a un effet diurétique qui aide à éliminer les liquides retenus et à désenflammer.
  • Le gingembre. Le gingembre est un aliment digestif qui aide également à éliminer les liquides retenus et à désenflammer. Les recherches les plus récentes lui attribuent également des propriétés analgésiques et anti-inflammatoires.

Comment préparer le remède ?

Suivez la recette ci-dessous pour obtenir une boisson dépurative, riche en nutriments de bonne qualité.

Le jus de citron aide à purifier les reins.

Ingrédients

  • 1 citron écologique
  • 1/2 pamplemousse biologique
  • 3 grosses rondelles de gingembre frais
  • 1+1/2 litre d’eau
  • Optionnel : de la stévia pour sucrer, selon les goûts

Préparation

  • Pressez le citron et réservez son jus pour plus tard.
  • Faites la même chose avec le pamplemousse
  • Râpez les peaux des agrumes.
  • Portez le gingembre à ébullition
  • Une fois obtenue l’infusion de gingembre, éteignez le feu, ajoutez les zestes des agrumes et laissez refroidir avec un couvercle.
  • Conservez la boisson au réfrigérateur et consommez-la dans les jours qui suivent.
  • Au moment de servir, vous pouvez sucrer la boisson avec un peu de stévia (moins de deux petites cuillères).

Mode de consommation

  • L’idéal est d’incorporer cette boisson dans un régime alimentaire sain.
  • Buvez, par exemple, un verre en milieu de matinée ou d’après-midi avant de faire de l’exercice.
  • Il n’est pas conseillé de boire plus de trois verres par jour.
  • Il est important de consommer des aliments sains et de boire beaucoup d’eau pour faciliter le transit intestinal, ainsi que de pratiquer régulièrement une activité physique.
  • Les personnes sous traitement (quel qu’il soit) ou les patients chroniques doivent consulter un médecin avant de consommer une purge.

Nous vous recommandons de lire : Les graines de chia, un remède naturel contre la constipation

Quelques recommandations supplémentaires

Pendant la purge hépatique et rénale de trois semaines, mieux vaut éliminer ou réduire au maximum la consommation de ces aliments :

  • viandes rouges ou transformées et charcuterie,
  • sucres et aliments sucrés car, comme l’affirment les experts en nutrition, ces produits sont néfastes pour la santé,
  • huiles raffinées, fritures et graisses hydrogénées,
  • crèmes, la chantilly, les fromages gras, le beurre et la margarine,
  • malbouffe, plats préparés, aliments transformés,
  • pâtisseries, les gâteaux, le pain blanc et d’autres aliments élaborés avec des farines raffinées.
  • boissons gazeuses, sucrées, édulcorées ou alcoolisées.

Il est également souhaitable d’arrêter de fumer, car c’est l’une des habitudes qui nuisent le plus à la santé et à la qualité de vie.

Buvez cette boisson pour améliorer votre état de santé

Une fois la purge terminée, il est souhaitable d’adopter un mode de vie sain. Il ne faut pas enchaîner les excès pour ensuite resuivre une purge. Une telle pratique nuit à la santé.

Si vous avez des doutes quant aux habitudes d’un mode de vie sain en fonction des besoins de votre organisme, consultez un médecin.

  • Carr AC., Maggini S., Vitamin C and immune function. Nutrients, 2017.
  • Aryaeian N., Shahram F., Mahmoudi M., Tavakoli H., et al., The effect of ginger supplementation on some immunity and inflammation intermediate genes expression in patients with active rheumatoid arthritis. Gene, 2019. 698:179-185.
  • Jensen T., Abdelmalek MF., Sullivan S., Nadeau KJ., et al., Fructose and sugar: a major mediator of non alcoholic fatty liver disease. J Hepatol, 2018. 68 (5): 1063-1075.