Quelques différences entre l'arthrose, l'arthrite et l'ostéoporose à connaître

Même si les hommes et les femmes peuvent en souffrir, il est curieux de voir que les maladies dégénératives telles que l'arthrite, l'arthrose ou l'ostéoporose affectent plus les femmes.
Quelques différences entre l'arthrose, l'arthrite et l'ostéoporose à connaître

Dernière mise à jour : 09 avril, 2019

L’arthrose, l’arthrite et l’ostéoporose ne sont pas les mêmes maladies.

Qui en souffre le sait bien, mais qui est en bonne santé a tendance à confondre les termes.

Il s’agit de l’une des réalités médicales les plus courantes dans la population.

Le plus problématique est sans aucun doute leur chronicité et leur dégénérescence, pour lesquelles il n’y a pas de traitement efficace qui permettraient d’en stopper les origines.

Nous disposons de médicaments palliatifs, de thérapies focalisées sur la diminution de l’inflammation, de l’engourdissement ou de la douleur.

Cependant, il y a un aspect que l’arthrose, l’arthrite et l’ostéoporose ont en commun : elles affectent plus souvent les femmes.

Aujourd’hui, dans cet article, nous voulons vous expliquer les différences existantes entre ces trois conditions dans le but de les comprendre un peu mieux. Nous sommes sûrs qu’elles vous seront d’une grande aide.

L’arthrose, la plus commune

de l'arthrite

Parmi les maladies rhumatismales, l’arthrose est l’une des plus courantes. Il s’agit d’une maladie dont l’origine se trouve dans la dégénérescence du cartilage.

  • Il faut savoir que le cartilage est un tissu qui recouvre l’extrémité des os, et qui aide à ce qu’ils puissent bouger sans se toucher les uns les autres.
  • Si le cartilage perd en résistance et en qualité, apparaissent alors le frottement, la douleur, l’inflammation…
  • L’arthrose est très commune dans les hanches, les genoux et les chevilles (tout ce qui supporte le poids de notre corps, en somme).
  • La douleur a tendance à se calmer quand la personne se repose et est en arrêt.
  • D’autre part, il faut savoir qu’il n’y a aucun médicament qui permet de résoudre cette condition. Ce qui est possible, c’est de ralentir la progression de la maladie, mais jamais de l’éliminer.
  • Si vous n’avez pas développé cette maladie et que vous souhaitez la prévenir, nous vous conseillons de pratiquer du sport doux et régulier. Et également, d’éviter l’obésité.
    De plus, il est recommandé de suivre un régime équilibré riche en vitamine C, car il agit comme un précurseur de la production de collagène.

En revanche, si l’arthrose fait déjà partie de votre vie, vous devez faire attention à ce que votre régime ne manque jamais de vitamine C, de minéraux comme le calcium, le phosphore, le magnésium, le silicium et le soufre.

L’arthrite, une maladie non associée à la vieillesse

Non, l’arthrite n’arrive pas avec les années, et n’est pas non plus une douleur “normale” avec laquelle nous devrons coexister une fois que nous sommes âgé/e.

Même s’il existe de nombreux types d’arthrites, cette maladie peut apparaître chez les enfants et chez les individus qui ont une vie très active, sportive et chez les personnes qui ont un rythme professionnel intense et exigeant.

Tout d’abord, il faut savoir que l’arthrite a diverses origines :

  • L’origine immunitaire : le système immunitaire réagit de manière adverse contre la membrane synoviale (la couche de tissu qui recouvre la partie intérieure de la capsule articulaire).
  • L’origine post-traumatique : cela arrive quand nous recevons un coup ou quand nous avons passé beaucoup de temps à répéter le même mouvement (travailler face à un ordinateur, par exemple, peut accélérer ce problème).
  • De plus, l’accumulation de cristaux générés par l’acide urique peut déboucher sur la classique “goutte”.

L’arthrite mène généralement à une douleur intense et continue. L’arthrose trouve un certain soulagement dans le repos, mais est plus persistante.

Pour prévenir l’arthrite, il faut suivre un régime riche en calcium, en acides oméga-3 et oméga-6, et réaliser une activité physique modérée à l’extérieur, afin de prendre le soleil et de synthétiser de la vitamine D.

L’ostéoporose, très commune chez les femmes

de l'arthrite

 

L’ostéoporose est une maladie systémique, chronique et usante qui affecte nos os.

Il est très fréquent de mettre plusieurs années à la détecter. Tout d’un coup, une fracture apparaît alors sans raison apparente.

C’est une maladie très difficile à vivre au quotidien. Il faut savoir que le tissu des os se renouvelle de manière constante, formant alors de nouvelles structures et chassant le vieux tissu.

  • Mais parfois, une fois la ménopause arrivée, cet équilibre est altéré.
    Nous cessons de former du nouveau tissu avec autant de force et d’agilité. Et avec le temps, il y a moins de densité osseuse, et donc plus de risque de fractures.
  • Avec l’ostéoporose, les os deviennent poreux, surtout au niveau des poignets, des hanches et des vertèbres.
  • Pour traiter cette maladie, les compléments diététiques à base de calcium et de vitamine D sont excellents.
  • De plus, et toujours sous recommandation médicale, sont conseillés les bisphosphonates. Ils aident en effet le calcium à pénétrer dans les os et les aident à se régénérer.

Ces dernières années, curieusement, sont apparus sur le marché des médicaments élaborés à base d’anticorps monoclonaux. Ils s’appliquent en piqûres et améliorent notablement la vie des patients qui souffrent d’ostéoporose.

Image principale de © wikiHow.com


Cela pourrait vous intéresser ...
Remèdes pour soulager les symptômes de la ménopause
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Remèdes pour soulager les symptômes de la ménopause

La ménopause est une période difficile pour les femmes, voici des remèdes naturels pour vous aider à soulager les symptômes de la ménopause.



  • Acosta Hernández Reinaldo R.. ¿Artritis o artrosis?. Rev Cubana Med Gen Integr  [Internet]. 2008  Sep [citado  2018  Dic  12] ;  24( 3 ). Disponible en: http://scielo.sld.cu/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S0864-21252008000300001&lng=es
  • Hermoso de Mendoza M.T.. Clasificación de la osteoporosis: Factores de riesgo. Clínica y diagnóstico diferencial. Anales Sis San Navarra  [Internet]. 2003  [citado  2018  Dic  13] ;  26( Suppl 3 ): 29-52. Disponible en: http://scielo.isciii.es/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S1137-66272003000600004&lng=es.
  • Noa Puig Miriam, Más Ferreiro Rosa, Mendoza Castaño Sarahí, Valle Clara Maikel. Fisiopatología, tratamiento y modelos experimentales de artritis reumatoide. Rev Cubana Farm  [Internet]. 2011  Jun [citado  2018  Dic  12] ;  45( 2 ): 297-308. Disponible en: http://scielo.sld.cu/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S0034-75152011000200014&lng=es.