Si quelqu’un est resté dans votre passé, c’est qu’il n’avait pas sa place dans votre futur

13 février 2016
Toutes les relations changent et mûrissent. Même si cela peut paraître égoïste, nous devons tout d'abord privilégier notre bien-être. Peut-être qu'il est préférable d'être seul plutôt que d'être malheureux aux côtés de quelqu'un.

La vie est un éternel mouvement, des cycles qui débutent et des portes qui se ferment.

Si nous nous accrochons à l’idée selon laquelle tout doit rester, nous aurons tendance à ne pas assumer notre passé, et nous n’arriverons pas à tourner la page.

Nous sommes sûrs que beaucoup de personnes qui font partie de votre passé sont aujourd’hui dans votre mémoire.

Peu importe la raison. Peut-être par simple besoin d’avancer ou parce qu’elles vous apportaient plus de larmes que de joies.

Si elles se trouvent dans votre passé, c’est qu’elles n’avaient pas leur place dans votre futur.

Et grâce à cela, vous avez fait un pas vers la maturité : laisser partir, assumer et comprendre que, parfois, pour être heureux, nous devons apprendre à dire adieu.

Assumer son passé pour vivre le présent

feuilles-rosees-representant-le-passe-500x349

On dit souvent que les personnes passent une grande partie de la journée à se souvenir de certaines choses, à se remémorer des souvenirs vécus.

Ce n’est pas quelque chose négatif à partir du moment où ce regard vers le passé se fait avec tranquillité et équilibre.

Le souvenir sans rancœur nous permet de mieux vivre le présent. Le regard vers hier, qui n’est pas empreint de larmes et de regrets nous permet d’être heureux à nouveau.

A présent, il faut savoir qu’il n’est pas simple de tourner la page car cela implique quelque chose de très difficile : assumer qu’une personne, une relation doit maintenant faire partie du passé.

Nous avons tendance à beaucoup nous raccrocher à des lieux, à des personnes et à des habitudes qui, d’une certaine manière, nous offrent de la sécurité.

Lisez aussi : C’est lorsqu’on s’y attend le moins que tout se passe bien

Il y a des personnes qui sont incapables de tourner la page. Le fait de rompre des liens, de sortir de sa zone de confort suppose de se retrouver à nouveau seul, et cela est souvent vu comme une menace.

Assumer que ce j’ai vécu, accepter petit à petit et sans souffrance demande du temps.

Personne ne peut tourner la page trop rapidement. C’est un processus très lent qui implique toutes ces étapes :

  • Dire à voix haute que nous allons arrêter cette relation demande avant tout du courage et de la sincérité.
    Nous devons savoir ce que nous ressentons et les raisons pour lesquelles nous terminons la relation.
  • Appuyez-vous sur votre famille et vos amis. Comprendre que cette fermeture de cette étape personnelle n’est pas une finalité demande de se rendre compte que nous avons des gens autour de nous qui nous aiment, que les relations sociales sont une base essentielle du quotidien.
  • Malgré le soutien des autres, il y a quelque chose qui doit être clair : assumer le passé est un acte qui se fait seul.
    Vous seul savez ce que vous avez vécu, ce que vous avez perdu et les blessures que vous devez guérir.
  • Comprenez que la fin d’une relation est une nouvelle opportunité dans la vie pour être heureux. S’il y a des personnes qui font partie de notre passé, c’est qu’elles ne méritent pas d’être dans notre présent.
  • Le passé ne s’efface pas, ne change pas, il s’accepte. Et il n’y a pas de pire erreur que celle de se focaliser sur un passé qui n’a déjà plus de sens aujourd’hui.
fille-voyageant-dans-un-ballon-pensant-a-ce-qu'elle-aime-500x374

Je suis désolé mais tu ne « rentres » plus dans mon présent

“Je suis désolé, ta manière de comprendre et de vivre la vie ne correspond plus à la mienne car j’ai l’impression d’être un acteur secondaire dans un décor que tu as créée pour toi-même ».

Se rendre compte de cela est déjà un grand pas. Car souvent, l’amour et la tendresse sont toujours très présents, malgré les divergences et les déceptions.

Il faut à présent savoir que les relations affectives ne se maintiennent pas uniquement grâce à l’amour.

Les piliers suivants sont également essentiels dans une relation de couple heureuse et stable :

Nous vous recommandons de lire : Vous seul savez ce que vous avez surmonté et tout ce que vous avez « laissé partir »

  • La réciprocité
  • La complicité
  • Le respect
  • La communication empathique et constructive
  • La passion
  • Le fait de savoir respecter les espaces privés et savoir construire un espace de couple
  • Favoriser l’épanouissement personnel du couple

Au moment où l’un ou plusieurs de ces principes ne sont pas respectés, nous commençons à ressentir de la tristesse, des déceptions.

Nous cachons ce que nous ressentons et nous faisons comme si tout allait bien car nous pensons que les choses vont évoluer. Que la situation finira par s’améliorer.

Pourtant, bien souvent, nous sommes différents ce que nous pensons. Nous avons tendance à idéaliser, à nous reposer sur nos lauriers et la cohabitation nous montre que ce n’est pas le cas.

Finalement, nous finissons par voir que cette personne n’est finalement pas faite pour faire partie de notre présent.

coeur-sentant-ce-que-je-suis-500x446

Accepter que certaines personnes ne doivent plus faire partie de notre présent, c’est comprendre le cycle de la vie.

Parfois, il y a des gens qui ont dû laisser dans leur passé des êtres aussi importants qu’une mère ou un frère.

  • Si quelqu’un nous fait souffrir jusqu’à mettre en branle notre confiance et notre sécurité, il ne faut pas hésiter. Il est préférable de prendre de la distance et de laisser cette personne au passé.
  • Il est important de savoir pardonner. Même si cela est difficile, même si cela fait mal. Le pardon est une forme de libération et permet de refermer des portes sans que ce ne soit pesant à l’intérieur.

Découvrez les 9 caractéristiques des personnes hypersensibles (PHS)

Le pardon est le repos de l’âme qui permet de vivre un présent plus libre qui assume son passé. 

A découvrir aussi