La mémoire de la peau

25 août 2020
L'existence d'une mémoire de la peau détermine un risque accru de dommages cutanés à long terme. Les dommages causés à l'ADN des cellules s'accumulent et, à long terme, il est difficile de les arrêter.

La mémoire de la peau est quelque chose de réel, pas un terme poétique ou le nom d’un roman. C’est un phénomène dont les dermatologues sont de plus en plus conscients. Elle est surtout liée à l’exposition au soleil et aux dommages qui en découlent.

La peau est le plus grand organe de notre corps. Dans l’ensemble, elle occupe environ 2 mètres en moyenne et pèse plus de 4 kilogrammes. Elle est divisée en trois couches :

  • Hypoderme
  • Derme
  • Épiderme

Cet organe fonctionne comme une barrière par rapport à l’extérieur, nous protégeant des agressions et des changements de notre environnement. En outre, elle joue un rôle très important dans notre apparence, et même dans notre estime de soi. Lorsque nous nous regardons dans un miroir, ce que nous voyons est une grande partie de notre tissu cutané.

De nombreuses personnes ne tiennent pas compte du fait que la peau a besoin de soins particuliers et qu’elle doit être protégée de certains dangers, comme l’exposition au soleil. Dans cet article, nous expliquons ce qu’est la mémoire de la peau, afin que vous puissiez comprendre son importance.

Qu’est-ce que la mémoire de la peau ?

La mémoire de la peau est un phénomène curieux. Cela n’a rien à voir avec la mémoire cérébrale telle que nous la comprenons. Elle consiste dans le fait que la peau qui a reçu beaucoup d’exposition au soleil a un risque plus élevé de souffrir de lésions cutanées à l’avenir.

En d’autres termes, une personne qui a été exposée à beaucoup de soleil sans protection, après un nombre important d’années, est beaucoup plus susceptible de commencer à exprimer des lésions cutanées. Le problème est qu’il peut s’agir de lésions bénignes et précancéreuses, voire cancéreuses.

Même si nous n’avons pas de coup de soleil au moment de l’exposition, cela n’empêche pas l’apparition de ces lésions. C’est la principale raison pour laquelle il est recommandé d’utiliser constamment un écran solaire. En outre, le facteur de protection doit être égal ou supérieur à 30, couvrant toutes les parties du corps qui sont exposées au produit.

La mémoire de la peau face à l'exposition au soleil.

Vous pourriez aimer : Traitement des tumeurs neuroendocrines du pancréas

Comment fonctionne la mémoire de la peau ?

Le rayonnement ultraviolet de la lumière du soleil traverse l’épaisseur de la peau. On distingue les rayons UVB et UVA. Les rayons UVA peuvent traverser les nuages et même les verre, et atteindre la couche moyenne de la peau.

Ce type de rayons, en pénétrant si profondément, provoque les processus du photovieillissement et des taches solaires. De même, ils peuvent également endommager l’ADN des cellules et provoquer la mutation qui conduit au cancer de la peau.

Les rayons UVB ne peuvent pas pénétrer la peau aussi profondément et sont limités à l’épiderme. Ils sont responsables des coups de soleil. Cependant, ils sont également liés au cancer de la peau, et vous devez donc vous protéger contre ces deux types de rayonnement.

La mémoire de la peau est basée sur le fait que cette radiation modifie l’ADN des cellules. Ce qui se passe, c’est que, dans un premier temps, ces lésions de l’ADN sont réparées. Avec le temps, les dommages s’accumulent, jusqu’à ce qu’ils atteignent un point où ils ne peuvent plus être réparés. Une fois que le processus de réparation cellulaire est épuisé, le cancer apparaît.

Vous pourriez être intéressé : Journée Mondiale du Lupus : la maladie des ailes de papillon

Protégez toujours votre peau

Le renouvellement et la mémoire de la peau.

La mémoire de la peau est présente dès notre naissance. Lorsque l’enfant est exposé au soleil sans protection, le risque de lésions est encore plus grand. C’est pourquoi une attention particulière doit être portée aux enfants et aux heures de rayonnement maximal.

D’autre part, nous devons être conscients que le cancer de la peau est en lien avec le rayonnement. Avoir la peau et les yeux clairs est un autre facteur de risque, bien que cela n’exclue pas les personnes ayant un teint différent. N’oublions pas que le cancer de la peau est l’un des plus répandus.

C’est pourquoi nous ne devons jamais oublier de protéger notre peau. En outre, il est recommandé d’éviter les chambres de rayonnement ultraviolet pour le bronzage. L’apparition de dommages à long terme ne doit pas être une raison pour diminuer les défenses.

 

  • [Skin Memory: The Clinical Implications] – PubMed. (n.d.). Retrieved June 3, 2020, from https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/27172692/
  • Fundación Piel Sana – Noticia Exposoma | La memoria de la piel. (n.d.). Retrieved June 3, 2020, from https://fundacionpielsana.es/prevencion/exposoma-la-memoria-de-la-piel
  • Press, E. (n.d.). La piel tiene memoria y, cuanta más exposición solar, mayor posibilidad de lesiones cutáneas.
    La radiación UVB y UVA en el punto de mira de la ciencia con La Roche-Posay. (n.d.). Retrieved June 3, 2020, from https://www.laroche-posay.es/artículo/protección-solar/a4020.aspx
  • Mackay, Laura K., et al. “The developmental pathway for CD103+ CD8+ tissue-resident memory T cells of skin.” Nature immunology 14.12 (2013): 1294-1301.