Douleurs abdominales à gauche : pourquoi ?

· 1 avril 2015
La plupart du temps, les douleurs abdominales sont le fruit de l'accumulation de gaz. Cependant, si la douleur est très aiguë, il pourrait s'agir d'un trouble grave.

Les douleurs, peu importe leur forme ou leur localisation, sont souvent le symptôme que quelque chose de plus ou moins important est en train de se passer dans notre corps.

Nous ne devons cependant pas nous obséder sur le sujet et pratiquer l’auto-diagnostic, mais il ne faut pas non plus l’ignorer. À chaque problème et préoccupation de santé, vous devez consulter votre médecin.

Mais, à quoi est due la douleur abdominale que de nombreuses personnes éprouvent dans le côté gauche du corps ?

Nous allons vous en parler aujourd’hui afin d’éclairer vos doutes et vous montrer qu’une fois de plus, vous ne devez pas négliger votre santé. N’oubliez pas que votre médecin est le seul à pouvoir vous donner un diagnostic correct.

À quoi sont dues les douleurs dans le côté gauche de l’abdomen ?

Douleurs abdomen côté gauche

Si vous ressentez une douleur dans la partie gauche de votre ventre, vous ne devez pas l’ignorer, et vous en occuper assez rapidement si les symptômes suivants sont présents : 

  • Une douleur constante. Ce n’est pas simplement une petite gêne d’un jour ou de quelques heures, qui disparaît puis revient de temps en temps. La douleur abdominale inquiétante -qui doit être traitée rapidement, est celle qui survient très régulièrement, ou que vous pouvez ressentir juste après les repas.
  • Vous ressentez comme une sensation de brûlure, une douleur sèche et très lancinante. Ce n’est pas seulement une petite gêne comme lorsque vous avez des gaz. La douleur est assez forte, il vous est impossible de penser à autre chose.
  • Lorsque vous prenez un analgésique pour soulager votre douleur, elle disparaît durant quelques temps avant de réapparaître avec force au bout de quelques heures ou le lendemain.
  • La douleur ressentie dans le côté gauche du ventre est la plus fréquente. Dans la majorité des cas, cela est simplement dû au stress, ou à des gaz, comme nous vous l’avons dit auparavant.
  • Cependant, le fait que dans cette zone se trouvent des organes importants comme le pancréas, l’estomac, le rein gauche ou la partie gauche du foie, doit nous inviter à la prudence.

Nous allons voir quelles en sont les possibles causes.

1. La pancréatite

C’est la cause la plus fréquente, c’est pourquoi nous l’évoquons en premier lieu. Normalement, la pancréatite se manifeste d’une manière si intense qu’une hospitalisation immédiate est nécessaire.

La douleur est extrêmement intense dans la partie gauche du corps. Elle s’accompagne normalement de fièvre, de vomissements, de palpitations, etc. Il est important de prêter attention à ces symptômes qui peuvent vous avertir de la survenance prochaine de la maladie.

Évaluez bien la qualité de votre digestion. Si vous vous sentez plein et lourd, et que vous avez une forte douleur centralisée dans la partie gauche de votre ventre, vous devez agir en conséquence.

2. L’obstruction intestinale

Faites très attention aux obstructions intestinales. De nombreux patients arrivent aux urgences avec de très dangereux cas d’obstruction du côlon ou de l’intestin grêle.

Mais, pourquoi cela arrive-t-il ? Ce blocage est dû au fait que l’intestin touché ne peut plus évacuer les liquides et les aliments ingérés. Les symptômes de cette pathologie sont assez évidents. En plus de la douleur abdominale présente dans partie gauche, vous ressentirez de la fièvre et l’impossibilité totale d’expulser les gaz ou d’évacuer les selles.

Vous aimerez peut-être :

Les 10 meilleurs aliments pour prendre soin du côlon irritable.

3. La diverticulose

Nous vous avons fréquemment parlé de la diverticulose dans nos articles.
Il s’agit de petites inflammations du tractus digestif, plus précisément de petites boules remplies de pus qui causent beaucoup de douleurs à ceux qui en souffrent.

Des épisodes de diarrhée, de constipation, de nausées, de vomissements, de douleurs abdominales, de gonflements et de saignements rectaux accompagnent souvent cette maladie. Il faut être très vigilant.

Lisez également :

Les aliments que l’on doit éviter quand on souffre de diverticulose

Douleurs dans le tube digestif

4. Les calculs rénaux

À certaines occasions, les calculs rénaux peuvent se former dans notre corps sans présenter de symptômes apparents. Mais, à un moment donné, leur taille est telle qu’ils commencent à occasionner de la douleur.

Cette gêne peut être localisée dans la partie gauche de l’abdomen, et provoquer des douleurs. Mais, elle se ressent également dans le même côté du dos, à la hauteur exacte des reins.

5. Les kystes ovariens

Les femmes sont, bien évidemment, les seules à souffrir de ces troubles. Et ils peuvent se former dans l’ovaire gauche. Mais, comment cela se manifeste-t-il ?

Lorsque vous mangez quelques bouchées seulement de nourriture, vous vous sentez pleine. Vous ressentez une douleur forte dans le côté gauche du ventre, qui s’accompagne normalement de cycles menstruels irréguliers, de douleurs pelviennes, de nausées, de vomissements et de gênes dans l’abdomen.

6. Les autres origines moins importantes de ces douleurs : intoxication alimentaire, gaz, épisodes de stress

Ce sont les causes les plus fréquentes des douleurs abdominales, et également les moins importantes. Même si elles ne sont pas aussi sérieuses que la pancréatite par exemple, cela ne signifie pas qu’il ne faut pas les prendre en compte et les traiter.

Parfois, certains aliments nous font du mal. Notre corps réagit violemment et se défend. Il peut alors occasionner une forte douleur dans la partie gauche du ventre, accompagnée généralement de vomissements.

Les gaz sont également très communs et, même si cela peut vous paraître étrange, ils ne s’accumulent généralement que d’un côté de l’abdomen.

Et qu’en est-il du stress? Pourquoi le stress peut générer des douleurs dans cette partie du corps? Il est important de rappeler que le stress se somatise dans notre corps? Il provoque des mauvaises digestions, des crises de nerfs dans l’estomac, etc. C’est pourquoi il ne faut pas ignorer cette possibilité.

Pour conclure, gardez en tête que dès que vous présentez un symptôme quelconque ou que vous avez la moindre inquiétude, n’hésitez pas à avertir votre médecin de votre situation.