Soigner l’endométriose grâce à l’alimentation

· 19 novembre 2014
Pour améliorer cette condition, nous devons réduire notre consommation d'aliments industriels, et qui contiennent des additifs artificiels, nous devons éviter le gluten, et ajouter des fruits et des légumes à notre alimentation.

L’endométriose est une maladie propre aux femmes, peu connue. Elle touche beaucoup d’entre elles, souvent sans que cela soit diagnostiqué. La méconnaissance de cette pathologie fait que les femmes qui en souffrent se sentent incomprises et peu soutenues. En plus de ne pas connaître les possibles traitements naturels qui existent. Comment soigner l’endométriose?

Dans cet article nous vous expliquons en quoi consiste cette maladie qui provoque l’infertilité et de fortes douleurs menstruelles. Comment est-il possible de soigner l’endométriose naturellement en suivant quelques règles d’alimentation?

L’endométriose, qu’est-ce que c’est ?

L’endomètre est la couche la plus interne de l’utérus, qui se renouvelle chaque mois avec les menstruations. Lors de cette maladie, plusieurs morceaux de l’endomètre se retrouvent à la surface extérieure d’organes proches à l’intérieur du bassin, comme les ovaires et les intestins.

Les symptômes les plus fréquents de cette pathologie sont les suivants :

  • Infertilité
  • Douleurs avant et pendant les règles et/ou durant les relations sexuelles
  • Règles irrégulières
  • Fatigue chronique
  • Problèmes émotionnels dus à la maladie

La cause de cette pathologie n’est pas claire, même si elle pourrait être en relation avec un déséquilibre du système immunitaire. Elle pourrait également avoir une composante génétique.

Soigner l’endométriose: les aliments qui aggravent la maladie

Beaucoup de femmes ont noté d’importantes améliorations après avoir supprimé certains aliments de leur régime alimentaire. Les plus nocifs sont les suivants :

  • Viande rouge et charcuterie
  • Graisses hydrogénées et trans, que l’on retrouve dans la margarine, les pâtisseries industrielles, etc.
  • Caféine
  • Sucre et aliments sucrés
  • Boissons alcoolisées

Lisez également: Que se passe-t-il dans votre corps quand vous arrêtez de manger du sucre?

En général, réduisez la consommation d’aliments transformés ou qui contiennent des additifs artificiels.

Le sucre est à proscrire pour soigner l'endométriose.

Quelle relation avec le gluten ?

Certains médecins nutritionnistes ont découvert que beaucoup de femmes qui souffrent d’endométriose ont également un certain degré d’intolérance aux aliments contenant du gluten. Si elles les éliminent de leur régime alimentaire, de grandes améliorations peuvent être observées. Mais seulement dans le cadre d’un régime strict et à long terme.

Le gluten se retrouve dans les graines des céréales suivantes :

  • Blé
  • Orge
  • Seigle
  • Avoine
  • Grand épeautre
  • Petit épeautre
  • Triticale
  • Amidonnier
  • Kamut
  • Boulgour

C’est pourquoi vous devez éviter les farines, le pain, les pâtisseries, les pâtes, le couscous, les boissons fermentées à base des céréales ci-dessus, les aliments panés, certaines charcuteries, les fromages ou pâtés, certaines confiseries, etc.

Toutes les céréales contenant du gluten sont à éviter pour soigner l'endométriose..

Faites attention aux étiquettes des produits car certaines peuvent vous surprendre. Recherchez toujours le label « sans gluten » qui est de plus en plus apposé sur les produits.

Pour mieux supporter ce changement important dans votre régime alimentaire, vous devez aussi connaître les aliments que vous pouvez manger. En effet, ils ne contiennent pas de gluten. Ce sont les suivants:

  • Riz
  • Maïs
  • Sarrasin
  • Tapioca
  • Légumes secs
  • Fruits
  • Légumes
  • Fruits secs (assurez vous qu’ils n’ont pas de farines ajoutées)
  • Oeufs
  • Viande
  • Poisson
  • Lait et ses dérivés (attention aux fromages)

Les aliments bénéfiques

D’un autre côté, il y a des aliments qui peuvent s’avérer très bénéfiques. Vous devez donc essayer de les intégrer à votre alimentation quotidienne.

  • Légumes verts : épinards, mâche, bettes etc.
  • Crucifères : chou, brocoli, navet
  • Graines de lins moulues ou en huile de première pression à froid
  • Légumes secs
  • Fruits secs et graines
  • Thé vert

Lisez également: 3 boissons au thé vert pour perdre du poids facilement

La consommation de légumes peut aider à soigner l'endométriose si l'on ne se remplit pas à côté de gluten et de produits gras.

Les suppléments recommandés

En plus de suivre nos conseils d’alimentation, certains suppléments peuvent être bénéfiques pour compléter le traitement :

  • Magnésium : ce minéral est hautement bénéfique pour notre santé en général. Dans cet article nous vous expliquons son importance et de quelle manière le consommer.
  • Extrait de pépins de raisin : sa forte teneur en antioxydants est très bonne pour lutter contre cette maladie.
  • Arbre au poivre (vitex agnus-castus): prenez-en au moins durant 3 mois, car il requiert un long traitement et ses bénéfices se noteront à long terme également.
  • Angélique de Chine (ou Dong Quai) : c’est une plante asiatique excellente pour tous types de troubles chez la femme.
  • Pissenlit : cette plante médicinale est un grand purificateur du foie et des reins. Vous pouvez la consommer en infusion ou comme supplément.

Nous vous recommandons toujours de consulter un médecin spécialisé avant d’entamer tout traitement pour soigner l’endométriose. Car, bien qu’ils soient des suppléments naturels, ils font également l’objet de contre-indications et provoquent des effets secondaires.

Les femmes atteintes d’endométriose doivent suivre un contrôle médical strict durant leur grossesse.

  • Le réseau Canadien pour la santé des femmes. Un air malsain: un lien entre les toxines et l'endométriose; http://www.cwhn.ca/fr/node/40106
  • EndoFrance, Association Française de Lutte contre l'Endométriose. Deux projets de recherche clinique sur l'endométriose; https://www.endofrance.org/deux-projets-de-recherche-clinique-lendometriose/
  • ScienceDirect, Neurotrophines et douleur : étude d’expression et de corrélation dans l’endométriose; https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1297958910001621