Un traitement contre la fibromyalgie

· 28 octobre 2017
La fibromyalgie est une maladie méconnue qui provoque des douleurs musculosquelettiques chroniques.

Le traitement contre la fibromyalgie est l’un des plus grands défis actuels de la médecine. Pour le moment, nous ne savons pas ce qui cause véritablement cette pathologie. Et c’est un frein considérable à la mise au point d’un traitement efficace permettant de l’annihiler.

En revanche, nous savons à quel point elle peut diminuer la qualité de vie des personnes qui en souffrent. Cette maladie se caractérise par une douleur généralisée et chronique, notamment dans l’appareil locomoteur.

La science détermina qu’il s’agit d’une maladie d’origine rhumatologique. Il apparaît également que les douleurs ressenties par les patients résultent d’un déséquilibre dans le fonctionnement des neurotransmetteurs. Cependant, un traitement contre la fibromyalgie doit agir sur plusieurs facteurs pour pouvoir être efficace.

Quelques informations générales sur la fibromyalgie

La fibromyalgie est une maladie qui peut handicaper lourdement les personnes qui en souffrent.

Le plus difficile est de supporter la douleur, ou myalgie, qui est plus intense et plus longue que toutes les douleurs classiques que l’on peut ressentir de temps à autre. Elle est en effet diffuse et touche différentes parties du corps simultanément.traitement contre la fibromyalgie

Le diagnostic de la fibromyalgie est extrêmement complexe. Pour le moment, aucun test de laboratoire ne peut permettre d’identifier avec certitude sa présence.

Généralement, les médecins pratiquent une exploration clinique sur le patient, en exerçant de légères pressions sur 18 points différents du corps. Les personnes qui souffrent de fibromyalgie ressentent par ailleurs souvent :

  • De la fatigue
  • De la rigidité
  • Des troubles du sommeil
  • Une détérioration cognitive
  • De la dépression et de l’anxiété
  • Des troubles gastro-intestinaux

Lisez également : 6 habitudes alimentaires qui provoquent anxiété et dépression

Les spécialistes divisèrent la fibromyalgie en plusieurs types pour pouvoir faciliter son traitement et évaluer sa gravité :

  • Type I : aucune maladie concomitante
  • Type II : présence simultanée de maladies rhumatologiques et auto-immunes
  • Le type III : présence d’une grave altération psychopathologique
  • Type IV : simulation du/de la patient-e

Le traitement contre la fibromyalgie

Le traitement contre la fibromyalgie n’a pas pour objectif de soigner la maladie. Il cherche en effet à en soulager les symptômes. Son but final est donc de réduire la présence des symptômes chez les patients.

Ce traitement a été conçu pour permettre d’offrir une meilleure qualité de vie aux personnes souffrant de fibromyalgie et de soulager leur handicap.

Les expert-e-s précisent recommandent fortement d’effectuer une psychothérapie cognitivo-comportementale pour soigner cette maladie.

Il est également important d’insister sur le fait que le traitement de la fibromyalgie implique différentes actions sur différents facteurs. Trois aspects principaux doivent donc être pris en compte :

  • La gestion de la douleur
  • Le développement de la fonctionnalité du patient
  • La condition psychosociale du patient

L’un des aspects cruciaux de ce traitement est l’éducation du/de la patient-e. Sans sa coopération pleine et consciente, il est pratiquement impossible que le traitement contre la fibromyalgie puisse fonctionner. Plus la personne s’engage dans ce traitement, plus ses chances de guérir sont grandes.

Le traitement pharmacologique

Le traitement contre la fibromyalgie inclue bien évidemment une composante pharmacologique. Les médecins nous indiquent qu’une dose d’analgésiques et/ou d’anti-inflammatoires est également nécessaire.

Les patient-e-s doivent donc consommer du tramadol ou du paracétamol, ou bien les deux en même temps.

Les anti-inflammatoires non-stéroïdiens ne sont pas très efficaces pour gérer la douleur du/de la patient-e. Ils sont donc généralement employés en complément d’autres molécules, sur un laps de temps relativement court, et d’une manière non-systématique.

Il est également fréquent que les médecins prescrivent d’autres types de médicaments. Notamment les benzodiazépines, les relaxants musculaires, les anti-convulsifs, les antidépresseurs et les stéroïdes.

Il est par ailleurs important de préciser que l’automédication est extrêmement dangereuse. Elle peut en effet grandement diminuer l’efficacité des traitements prescrits par les médecins.

L’activité physique

Une activité physique régulière a démontré son efficacité pour traiter la fibromyalgie. Bien évidemment, il ne s’agit que d’un complément. Pour autant, la pratique d’une discipline sportive n’a pas seulement des effets positifs sur la capacité physique des patients, mais elle permet également de réduire leurs symptômes à court terme.

Les exercices physiques doivent être adaptés à chaque patient. C’est bien évidemment le médecin traitant qui doit orienter cette pratique qui, dans tous les cas, doit être graduelle. Les exercices aérobics sont essentiels dans ce cadre, car ils contribuent significativement à améliorer le rendement physique général du patient.

La natation et les diverses formes d’hydrothérapie et d’hydro-gymnastique ont également prouvé qu’elles pouvaient avoir des effets positifs sur les patients atteints de fibromyalgie. Des disciplines centrées sur la relaxation, comme le Taï-chi et le yoga, sont également efficaces.

La psychothérapie et d’autres méthodes efficaces

Dans le traitement contre la fibromyalgie, il est très important que le patient développe une attitude constructive face à sa maladie. Il est normal, étant donné qu’il souffre terriblement, qu’il soit irritable et qu’il puisse plonger dans des épisodes de tristesse ou d’angoisse. Mais cet état d’esprit peut aggraver ses symptômes.

traitement contre la fibromyalgie

Les expert-e-s indiquent qu’il est fortement recommandé aux patient-e-s atteint-e-s de fibromyalgie de suivre une psychothérapie cognitivo-comportementale.

Cela va lui permettre de lutter contre son désespoir et va l’empêcher d’être isolé-e. La fibromyalgie peut en effet, si elle n’est pas soignée, être un facteur de détérioration des relations interpersonnelles.

Même si tous les patients n’y sont pas sensibles, nombre d’entre eux répondent favorablement aux traitements basés sur l’acupuncture, la chiropraxie ou l’homéopathie. Si vous optez pour ces pratiques, assurez-vous qu’elles vous soient administrées par un médecin compétent.

Lisez également : Acupuncture : ses bienfaits sur la santé


  • Gaillard, P., Lamy, C., Goupille, P., El-Hage, W., & Camus, V. (2008). Fibromyalgie : une maladie du traumatisme psychique ? La Presse Médicale. https://doi.org/10.1016/s0755-4982(06)74881-3
  • Mothe, B., Amilhaud, M., & Montreuil, M. (2008). Apport de l’hypnose et du soutien psychologique dans le traitement médical de la fibromyalgie. Douleurs. https://doi.org/10.1016/j.douler.2008.06.004
  • Benhamou, D., Volf, N., & Ferdman, L. (2015). Douleur, médecine chinoise et médecine factuelle : les grands essais récentsChinese medicine for pain: An evidence-based update. Douleur et Analgésie. https://doi.org/10.1007/s11724-015-0424-1