Traitement de la candidose

La candidose est une infection causée par le champignon « candida », qui peut devenir récurrente ou chronique si elle n’est pas traitée correctement.

Le traitement de la candidose est essentiellement préventif et pharmacologique. En général, des effets positifs apparaissent plutôt rapidement. Toutefois, il est également courant de voir la maladie réapparaître, surtout si l’on ne corrige pas les facteurs qui y sont associés.

La candidose est une infection causée par l’une des variétés du champignon « candida ». Cette infection affecte une ou plusieurs des membranes muqueuses du corps, comme la bouche, les organes génitaux, etc. Les personnes diabétiques, atteintes du SIDA ou les femmes enceintes sont plus propices à en souffrir.

Pour mettre en marche le traitement contre la candidose, nous devons prendre en compte quatre aspects : réaliser un diagnostic précoce et précis ; corriger l’effet des maladies et des facteurs qui y sont associés ; définition du type d’infection et enfin, réaliser un traitement pharmacologique adapté.

Le diagnostique : élément crucial dans le traitement de la candidose

La première étape pour commencer le traitement contre la candidose consiste à établir un diagnostique précis. De nombreuses personnes se dirigent vers des médicaments en vente libre avant de s’assurer qu’ils souffrent réellement de cette infection. Nous savons qu’environ deux tiers de ces personnes souffrant d’infections similaires en font l’erreur.

Traitement de la candidose

Le problème c’est que le mauvais usage des médicaments peut amener à ce que l‘infection devienne résistante et difficile à traiter. Vous ressentez alors un soulagement des symptômes, mais la maladie finit par réapparaître à plusieurs reprises.

Il vaut mieux ne pas vous laisser prendre par les apparences ni par les avis hasardeux de personnes non informées. Il vaut mieux aller consulter un médecin. Si l’on soupçonne une candidose mucocutannée, ou sous la peau, un frottis sera réalisé afin d’être analysé au microscope.

La candidose du rein ou de l’intestin sont diagnostiqués à partir des examens d’urine ou de selles. Si l’on soupçonne une candidose systémique, il sera nécessaire de réaliser un biopsie. Lorsqu’il y a des indices de septicémie, c’est-à-dire, de présence du champignon dans le sang, une culture sera effectuée à partir d’échantillons de sang successifs.

La gestion des facteurs associés

Une seconde étape dans le traitement de la candidose consiste à établir un contrôle sur les facteurs qui peuvent être associés à la maladie. L’on sait que les personnes diabétiques ou atteintes du SIDA sont plus vulnérables face à cette infection. Mais les personnes qui ont consommé de fortes doses d’antibiotiques ou de stéroïdes également, ainsi que les femmes enceintes et en général, les personnes qui ont un système immunitaire faible.

yaourtLes principales mesures à prendre sont les suivantes :

  • Changement d’alimentation. Les champignons se nourrissent de sucre, d’aliments fermentés, de vinaigre et d’autres champignons. Il est préférable d’éviter les aliments transformés comme le riz blanc, les farines raffinées et tout ce qui contient du sucre, de l’alcool et du vinaigre.
  • Consommer de l’Acidophiles. Il s’agit d’une bactérie que l’on considère comme un aliment probiotique. On l’installe dans les intestins et le vagin et elle nous protège des micro-organismes nocifs. On la trouve en poudre, en liquide, en gélules ou dans les aliments comme le yaourt ou le kéfir.

Evidemment, il est également fondamental d’avoir une hygiène rigoureuse pendant le traitement de la candidose. Il n’est pas recommandé d’utiliser des bains de bouche qui contiennent du gluconate de Chlorhexidine, si le problème se trouve dans la cavité buccale. En revanche il est préférable qu’ils contiennent du dioxyde de chlore.

Mesures pharmacologiques

Le traitement de la candidose inclut également des mesures pharmacologiques. Elles seront prescrites en accord avec l’étendue de l’infection et l’état du patient. C’est à partir de cela que l’on décidera si elle demande un traitement local ou systémique. Dans le premier nous emploierons des crèmes et des onguents, tandis que dans le second nous aurons recours à des médicaments oraux.

Traitement de la candidose

Dans le cas des infections cutanées ou des ongles, nous avons normalement recours à des préparations locales comme des gels, des pommades ou des crèmes. Les principes actifs les plus utilisés sont :

  • Clotrimazole
  • Kétoconazole
  • Miconazole
  • Fluoconazole
  • Itraconazole
  • Nystatine

Pour le traitement de la candidose oropharyngée on utilise en général des bains de bouche à la nystatine. Dans la majorité des cas c’est suffisant pour les lésions disparaissent.

Si l’infection est profonde, lorsqu’elle est œsophagique par exemple, il est recommandé de commencer un traitement à base de comprimés ou de gélules, pendant une semaine ou moins. Ce type de médicaments sont également fréquemment utilisés dans le traitement de la candidose génitale superficielle.

Les cas les plus graves exigent une hospitalisation et l’administration de médicaments intraveineux.

Lisez : Remèdes maison pour traiter la candidose buccale