Une excellente nouvelle : le cancer du sein se détecte de plus en plus facilement grâce au toucher

1 mai 2016

La création de nouveaux capteurs pourrait faciliter la détection du cancer du sein et aider à identifier de manière précoce une quelconque lésion avant qu’elle ne s’étende.

Aujourd’hui, nous arrivons les bras chargés d’une excellente nouvelle !

Un groupe de chercheurs japonais et américains a annoncé la création d’un système de nanotechnologie qui peut servir à détecter le cancer du sein via le toucher.

Selon un article publié dans la revue scientifique Nature Nanotechnology, les chercheurs ont mis au point une fibre sensible de 3,4 micromètres d’épaisseur.

Cette avancée technologique permettrait de détecter les tumeurs grâce à de petits dispositifs intégrés à des gants de latex normaux.

Selon les déclarations du professeur Takao Someya de l’Université de Tokyo, membre de l’équipe qui travaille sur cette ligne de recherche « les doigts sensibles d’un médecin expérimenté sont capables de détecter une petite tumeur.

Cependant, ce qu’ils sentent du bout de leurs doigts ne peut ni se mesurer ni se quantifier ».

Cette nouvelle technologie permettrait de compenser le manque d’expérience ou de formation, ce qui par conséquent permettrait d’identifier plus facilement et avec plus de précision les différentes néoplasies.

Portada - Cancer de mama

Des capteurs plus précis pour détecter le cancer du sein

Ces nouveaux capteurs ont la particularité de s’adapter et de mesurer avec précision les changements de pression lorsque la peau est plissée ou ridée, ce qui les rend idéaux pour les touchers mammaires.

Ces nanocapteurs sont si précis qu’ils permettent de détecter des anomalies même lorsque ces dernières se trouvent dans un radius de 80 micromètres, une mesure qui équivaut à deux fois la largeur d’un cheveu.

La précision de ce tout nouvel outil est tellement étonnante qu’on le croirait tout droit sorti d’un roman de science-fiction.

 

Lisez également l’article : Conseils pour prévenir et détecter à temps les kystes dans les seins

Le prototype est un carrée de 4,8 cm2 fixé sur un gant normal grâce auquel il serait possible d’évaluer jusqu’à 144 points de pression de manière simultanée.

En pratique, les tests ont été réalisés sur des ballons et des vaisseaux sanguins artificiels, ce qui a permis d’identifier de manière précise de légers changements de pression.

Sa technologie électronique flexible offre un grand potentiel dans le domaine de la pratique clinique, car elle aidera à détecter plus facilement et sans douleur des distorsions dans les seins qui pourraient être le signe d’un cancer.

Cáncer-de-mama

Le diable du cancer du sein

Le cancer du sein est une pathologie plus fréquente chez les femmes occidentales.

Même s’ils sont de moins en moins mortels dans les pays disposant d’un bon système de prise en charge sanitaire, les traitements restent agressifs et les difficultés psychologiques qui l’accompagnent sont douloureuses.

La compréhension sociale et émotionnelle de cette maladie est essentielle pour un rétablissement complet chez les femmes et les hommes atteints de cette maladie.

De même, le fait de réaliser des avancées médicales qui permettent de détecter rapidement un cancer du sein contribue à réduire les souffrances et à traiter le problème de manière moins violente.

Vivre jour après jour avec un cancer a des effets dévastateurs, principalement à cause des tourments provoqués par l’incertitude du diagnostic, du traitement, des résultats et du suivi.

La détection précoce d’une tumeur est essentielle : en effet, les tumeurs mammaires qui sont détectées pendant le stade initial peuvent être traitées avec succès à 100 %.

El cáncer de seno y la autoestima

En outre, les séquelles physiques et psychologiques qui résultent d’un cancer du sein seront moindres.

Cette avancée est fondamentale, car de nos jours, les principaux outils permettant un diagnostic précoce sont la mammographie et le toucher mammaire.

  • La mammographie est la technique utilisée la plus efficace à l’heure de détecter des lésions naissantes au niveau des seins. De ce fait, elle permet de détecter des problèmes jusqu’à deux ans avant que ces derniers ne soient palpables et qu’ils n’envahissent d’autres zones.

La mammographie permet de détecter 90 % des tumeurs.

  • Quant au toucher mammaire pratiqué par la femme elle-même ou par un médecin, cette technique est peu efficace et ne permet pas de diagnostiquer de petites tumeurs. Cependant, il est primordial de pratiquer des touchers mammaires de façon régulière.

Le toucher mammaire permet de détecter 50 % des tumeurs au niveau des seins.

Nous vous recommandons de lire l’article : Comment détecter à temps un cancer du sein ?

Cancer-de-mama

La nanotechnologie et ses applications dans la lutte contre le cancer

Actuellement, les chercheurs développent plusieurs lignes de recherche et d’application de la nanotechnologie en médecine, et plus particulièrement dans la lutte contre le cancer.

Nous savons déjà qu’il est possible d’appliquer ces avancées aux traitements contre le cancer, car l’échelle métrique sur laquelle la nanotechnologie travaille permettrait d’offrir des traitements bien plus spécifiques.

Cette technologie permettrait de réduire les effets toxiques des traitements actuels tels que la chimiothérapie ou la radiothérapie, et d’améliorer la solubilité de ces traitements anticancéreux qui sont encore très agressifs à l’heure d’aujourd’hui.

Il ne fait aucun doute que cette avancée, entre autres, est une excellente nouvelle pour toutes les femmes.

Par conséquent, il est fondamentalement important que nous investissions dans la recherche, car ses résultats sont indispensables à notre bien-être.

Source d’informations qui pourrait vous intéresser :

www.e-cancer.fr › Les cancers

A découvrir aussi