7 symptômes du cancer de l’ovaire que chaque femme devrait connaître

· 16 novembre 2018
Comme les symptômes du cancer de l'ovaire peuvent être semblables à d'autres maladies, il est toujours important de consulter un gynécologue pour éviter des complications et obtenir un diagnostique précoce.

Le cancer de l’ovaire est l’une des maladies chroniques du système reproducteur féminin, qui, par sa forme de développement, est également connu sous le nom de « tueur silencieux ».

C’est le deuxième cancer gynécologique le plus fréquent, mais son taux de mortalité est le plus élevé en raison de l’absence de symptômes forts dans ses premiers stades.

Il se produit lorsque les cellules de cet organe se développent de manière excessive, ce qui provoque des tumeurs malignes qui peuvent se propager à d’autres parties du corps.

Sa cause exacte n’est pas définie, mais il y a un plus grand risque d’en souffrir avec des antécédents familiaux, des changements hormonaux soudains et de mauvaises habitudes de vie.

Lisez donc cet article : 7 habitudes « innocentes » qui provoquent des déséquilibres hormonaux

Bien qu’il soit nécessaire d’effectuer des tests médicaux pour le détecter, il existe certains signes qui peuvent aider à suspecter la maladie pour faciliter son diagnostic.

C’est pourquoi nous partageons avec vous 7 symptômes principaux pour que vous puissiez vous soigner rapidement si vous les ressentez.

1. Distension abdominale

Inflammation et cancer de l'ovaire

La distension abdominale est l’un des symptômes initiaux du cancer de l’ovaire.

Malgré cela, c’est l’un des signes les plus ignorés, étant donné qu’il est également commun dans les conditions courantes telles que les difficultés digestives et le syndrome prémenstruel.

  • Il est important de savoir lorsqu’il se produit de façon récurrente. Il est pratique de demander des examens médicaux pour connaitre son origine.
  • La croissance excessive des cellules cancéreuses produit plusieurs réactions inflammatoires dans le corps. Et parmi celles-ci, la distension abdominale se démarque.

2. Changements dans le cycle menstruel

L’analyse des changements dans le cycle menstruel pourrait également être utile pour suspecter une anomalie dans les ovaires.

  • D’abord, vous devez considérer à que point vos règles sont régulières et à partir de là, vérifier s’il y a des changements qui vont au-delà de la normale.
  • Si vous commencez à remarquer qu’elles sont trop irrégulières, il est préférable de consulter un gynécologue pour vérifier ce qui peut les produire.
  • Gardez un calendrier menstruel à portée de main afin que vous puissiez enregistrer avec plus de précisions les dates entre un cycle et un autre.

3. Douleur pelvienne

douleur pelvienne et cancer de l'ovaire

Il est un peu alarmant de considérer que la douleur pelvienne est due au cancer du système reproducteur.

Consultez donc cet article : Qu’est-ce que la maladie inflammatoire pelvienne ?

Cependant, il est bon de considérer cela comme une possibilité, surtout si elle s’accompagne d’autres symptômes irréguliers.

  • Souvent, ceux qui développent un cancer de l’ovaire ressentent des douleurs pelviennes ou abdominales de façon récurrente, sans cause apparente.
  • La douleur persiste pendant plusieurs semaines, se manifestant presque toujours par intermittence.

4. Difficultés digestives

Les femmes qui développent un cancer de l’ovaire commencent également à avoir des tensions et un sentiment de pression dans l’estomac.

En raison de cette maladie, d’autres difficultés digestives peuvent survenir, qui sont souvent confondues avec des infections ou des pathologies de ce système.

Il est important de consulter en cas de :

  • Nausées et vomissements
  • Episodes continues de constipation chronique
  • Indigestion et coliques
  • Changements dans les selles

5. Sensation de satiété

 

Les changements dans l’activité cellulaire des ovaire s’accompagnent souvent d’une perte d’appétit et d’une diminution marquée du poids corporel.

  • Le développement de cellules malignes entraîne des séquelles dans l’activité digestive. Par conséquent, le patient se sent rassasié, même en mangeant de petites portions de nourriture.
  • Cette situation est assez dangereuse car, dans de nombreux cas, elle provoque de graves carences nutritionnelles et de l’anémie.

6. Douleur pendant les rapports sexuels

Comme déjà mentionné, le cancer entraîne des réactions inflammatoires dans les tissus qui, dans ce cas, pourraient être la cause de la douleur pendant les rapports sexuels.

  • Bien qu’il existe de nombreuses raisons pour lesquelles ce symptôme peut se produire, il est essentiel de savoir que l’une d’elle peut être cette maladie.
  • La douleur se manifeste de manière récurrente lors de rapports sexuels et, en général, elle s’accompagne d’une sécheresse vaginale.

7. Miction urgente et incontrôlable

 

Lorsque cette maladie survient dans le système reproducteur, il est fréquent qu’il y ait des changements soudains dans les habitudes d’urination, devenant même un acte incontrôlable.

  • L’inflammation qui se produit provoque un affaiblissement des muscles et du plancher pelvien, réduisant la capacité de la vessie à retenir l’urine.
  • En conséquence, il y a un besoin constant d’aller aux toilettes, même à quelques minutes d’intervalle.
  • Comme la maladie progresse, les patients peuvent également avoir plus d’épisodes de cystite et d’infections des voies urinaires.

Connaissez-vous ces symptômes ?

Rappelez-vous que bien qu’ils puissent alerter cette maladie, il est nécessaire de les analyser avec l’aide d’un professionnel. Car ils sont également fréquents dans d’autres infections du système.

Si vous présentez des facteurs de risque ou si vous avez d’autres raisons de le suspecter, consultez un médecin régulièrement à titre préventif.