Traitement du syndrome des ovaires polykystiques

3 octobre 2019
Généralement, l'équipe médicale parle d'ovaires polykystiques pour désigner une altération de l'appareil reproducteur féminin. En règle générale, ce syndrome se développe chez les femmes encore en âge de procréer.

Le syndrome des ovaires polykystiques est une affection très fréquente chez les jeunes femmes ayant des règles irrégulières. Les symptômes sont associés à des déséquilibres hormonaux, de sorte que le traitement du syndrome des ovaires polykystiques doit être adapté dans chaque cas.

Les patientes atteintes du syndrome des ovaires polykystiques présentent à l’intérieur de l’ovaire des structures fibreuses qui peuvent produire des altérations hormonales. Ainsi, ils présentent habituellement des niveaux élevés d’androgènes. Il s’agit d’une hormone associée au sexe masculin, telle que la testostérone et l’androstérone, entre autres.

De plus, cette décompensation hormonale produit une série de symptômes ou de signes chez le sujet. Si le trouble n’est pas traité correctement, des complications plus graves peuvent survenir avec le temps.

Traitement du syndrome des ovaires polykystiques

Symptômes

Les symptômes des ovaires polykystiques chez une femme

Les symptômes les plus communs associés au syndrome des ovaires polykystiques sont :

  • Changements dans les menstruations : ils peuvent se référer à la périodicité, à la durée et à l’intensité de cette étape
  • Infertilité ou problèmes de grossesse
  • Augmentation de la pilosité faciale : on l’appelle aussi hirsutisme et elle peut apparaître dans d’autres régions du corps
  • Développement d’acné dont la gravité peut varier
  • Perte de cheveux qui a les caractéristiques de la calvitie masculine

Vous pourriez aussi être intéressée : 5 pratiques qui affectent la santé de vos ovaires

Influence du surpoids

D’autre part, le syndrome des ovaires polykystiques est étroitement associé au surpoids ou à l’obésité chez les patientes. Ce facteur contribue également à l’aggravation des symptômes et à l’apparition de nouvelles complications comme celle-ci :

  • Troubles pendant la grossesse : généralement associé au diabète gestationnel et à l’hypertension
  • Troubles du sommeil : surtout l’apnée du sommeil
  • Diabète de type 2
  • Hémorragie à l’intérieur de l’utérus
  • Changements dans le comportement
  • D’autres maladies comme le cancer de l’utérus ou le syndrome métabolique, mais avec une très faible probabilité

A ce jour, les spécialistes n’ont pas encore été en mesure d’identifier la cause exacte ou le déclencheur de ce syndrome. Cependant, un certain nombre de facteurs sont associés au développement de ce trouble. Dans tous les cas, il y a plusieurs changements dans le fonctionnement normal des ovaires.

De cette façon, les ovules matures ne sont pas expulsés dans l’environnement extérieur pendant le cycle menstruel. Les ovaires renferment également de petites accumulations de liquide appelées follicules.

Vous pourriez aussi être intéressée par : Eau de graines de chia : remède contre le syndrome des ovaires polykystiques

Quel est le traitement du syndrome des ovaires polykystiques le plus recommandé ?

Quel est le meilleur traitement du syndrome des ovaires polykystiques ?

De nos jours, les équipes médicales ont beaucoup de possibilités pour choisir un traitement. En fonction des caractéristiques de la personne et de la gravité du syndrome, on choisit la méthode la plus appropriée.

Dans tous les cas, il est important que le patient informe le groupe de spécialistes de ses médicaments habituels. Ils doivent également connaître le leur mode de vie, toute hypersensibilité ou allergie ou encore toute affection dont la patiente a souffert.

Traitement le plus courant des ovaires polykystiques

Ainsi, parmi les directives de traitement les plus courantes aujourd’hui, on trouve :

1. Réduction contrôlée du poids : pour ce faire, nous vous recommandons une alimentation équilibrée et de l’exercice physique

2. Administration de médicaments : de cette façon, les symptômes endocriniens liés au syndrome des ovaires polykystiques peuvent se traiter. Par exemple, parmi les médicaments les plus couramment utilisées, nous pouvons indiquer :

  • Pilules contraceptives : elles sont capables de réguler les niveaux d’hormones. En effet, elles contiennent des œstrogènes et de la progestérone. Elles peuvent aussi réguler les règles et les saignements utérins, ainsi que réduire la probabilité de souffrir de certaines maladies comme le cancer de l’utérus
  • Composés chimiques avec progestérone : comme les contraceptifs, ils aident à réguler les cycles menstruels et constituent une forme de prévention contre le cancer de l’utérus
  • Autres traitements pour la pousse excessive des cheveux ou l’hirsutisme

3. Électrolyse : il s’agit d’une technique qui détruit des follicules des ovaires. Cela nécessite plusieurs séances au cours desquelles une aiguille émet une petite quantité de courant électrique vers la zone à problème.

Nous espérons que cet article vous a été utile et qu’il a dissipé certains de vos doutes. D’autre part, n’hésitez pas à contacter votre médecin ou gynécologue pour résoudre d’autres questions relatives à ce sujet.

 

  • Meier, R. K. (2018). Polycystic Ovary Syndrome. Nursing Clinics of North America. https://doi.org/10.1016/j.cnur.2018.04.008
  • Legro, R. S. (2003). Polycystic Ovarian Syndrome. In The Ovary: Second Edition. https://doi.org/10.1016/B978-012444562-8/50030-6
  • Kovanci, E., & Buster, J. E. (2015). Polycystic ovary syndrome. In Clinical Gynecology, Second Edition. https://doi.org/10.1017/CBO9781139628938.068