Eau de graines de chia : remède contre le syndrome des ovaires polykystiques

9 juillet 2018
Grâce à leur contribution en acides gras essentiels oméga-3, les graines de chia peuvent vous aider à équilibrer les niveaux hormonaux qui sont souvent hors de contrôle en raison du syndrome des ovaires polykystiques.

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) est un trouble hormonal très commun. Les femmes qui en souffrent sont de plus en plus jeunes. Les symptômes habituels de cette maladie sont nombreux. Parmi les plus fréquents, on peut répertorier : douleurs menstruelles, acné, apparition de poils sur le visage, difficultés à tomber enceinte, etc.

Le SOPK est la pathologie endocrinienne la plus fréquente chez les femmes en âge de procréer. On l’appelle également syndrome de Stein-Leventhal du nom des deux médecins qui l’ont décrit pour la première fois en 1935. Son appellation fait référence à l’un des aspects de ce syndrome visible à l’échographie, à savoir l’accumulation autour des ovaires de multiples petits kystes.

Ces kystes sont en réalité des follicules qui refusent d’entrer en croissance lors de la dernière étape de la phase folliculaire. Cet aspect n’est cependant qu’une facette du SOPK, un syndrome qui peut se manifester différemment selon les femmes dans des formes plus ou moins complètes, avec de multiples répercussions sur la santé féminine.

Pour cette raison, dans cet article nous voulons partager aujourd’hui avec vous un remède très naturel, simple et efficace contre ces troubles liés au syndrome des ovaires polykystiques.

Grâce à la consommation quotidienne d’eau de graines de chia, vous pourrez constater une nette amélioration si vous souffrez de ce syndrome. De cette manière, vous éviterez également les effets secondaires des traitements conventionnels.

Vous aimerez également découvrir cet article : Comment prévenir et détecter à temps les kystes aux ovaires

Qu’est-ce que le syndrome des ovaires polykystiques ?

eau de graines de chia contre le syndrome des ovaires polykystiques

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) est une pathologie endocrinienne. Dans sa forme complète, le SOPK entraine une absence d’ovulation et donc une impossibilité de tomber enceinte

Le syndrome des ovaires polykystiques est une affection caractérisée par un déséquilibre des hormones sexuelles chez les femmes. Il peut provoquer différents symptômes, parmi lesquels les irrégularités et les douleurs pendant le cycle menstruel. L’apparition des kystes sur les ovaires et la stérilité sont d’autres troubles liés aux ovaires polykystiques.

Le déséquilibre hormonal entre l’œstrogène, la progestérone et les androgènes provoque de nombreux autres problèmes tels que, par exemple, l’apparition de poils sur le visage, la chute des cheveux, l’aménorrhée, etc. Cependant, les caractéristiques et les symptômes varient d’une femme à l’autre.

Le syndrome des ovaires polykystiques affecte généralement, en particulier, les femmes entre 20 et 30 ans, mais aussi les adolescentes. Il peut survenir à cause de facteurs génétiques, bien que n’importe quelle femme puisse souffrir de ce problème pour des raisons qui ne sont pas encore bien définies. D’autre part, ce syndrome des ovaires polykystique pourrait être influencé par des facteurs tels que l’alimentation, le stress ou la pollution.

Ne manquez pas de lire aussi cet article : Les symptômes méconnus du syndrome des ovaires polykystiques

Quels sont les symptômes des ovaires polykystiques ?

Parmi les symptômes les plus courants, nous pouvons citer l’absence de cycles menstruels ou l’irrégularité des périodes menstruelles. Le manque d’ovulation et les troubles métaboliques entraînent aussi des problèmes de stérilité. Ces mêmes troubles peuvent aussi provoquer des cas d’obésité et des changements dans la manière dont est traitée l’insuline.

Les changements métaboliques associés à l’altération hormonale du syndrome des ovaires polykystiques, peuvent provoquer aussi une forte hausse du mauvais cholestérol (LDL), au détriment du bon cholestérol (HDL).

Nous ne pouvons pas non plus oublier que le SOPK peut provoquer des troubles hormonaux graves à cause des androgènes. Nous pouvons citer, entre autre, l’augmentation de la pilosité sur le visage et sur la poitrine, la chute des cheveux ou bien l’alopécie.  L’hirsutisme, ou l’excès de duvet corporel, est l’un des symptômes secondaires les plus fréquents du syndrome des ovaires polykystiques.

Lorsque la production d’androgènes est hors de contrôle le taux d’insuline dans le sang est généralement trop élevé. Ce facteur provoque un autre symptôme du syndrome des ovaires polykystiques qui sont les taches brunes sur la peau.

D’autre part, on peut aussi noter une production excessive de sébum qui provoque de crises d’acné et une accumulation de graisses dans l’aine, le cou, les aisselles et les seins. Un autre des symptômes du syndrome des ovaires polykystiques est aussi la prise de poids. Bien que beaucoup de femmes ne l’éprouvent pas, c’est un symptôme commun dans un pourcentage significatif d’entre elles.

Pour terminer, l’activité hormonale des patientes qui souffrent de ce trouble peut provoquer des changements d’humeur brusques. Les femmes affectées par ce syndrome des ovaires polykystiques ont donc tendance à exprimer plus de colère et d’irritabilité.

Découvrez également cet article : 7 symptômes du syndrome des ovaires polykystiques que vous ne devez pas négliger

Le syndrome des ovaires polykystiques peut-il se traiter naturellement ?

Pour traiter tout déséquilibre hormonal naturellement, nous devons améliorer tout d’abord notre santé globale. De nombreux organes sont liés aux hormones, car ils sont très sensibles à de nombreux facteurs. L’un des organes dont nous devons nous occuper le plus est le foie.

Il n’existe pas de traitement permettant de guérir du SOPK. La prise en charge repose donc sur le traitement des manifestations du syndrome et la prévention des complications, notamment cardio-vasculaires. Par ailleurs, il n’est pas possible de prévenir le SOPK, toutefois des mesures hygiéno-diététiques visant à combattre le surpoids sont essentielles pur prévenir les complications.

Découvrez également cet article : 6 signes qui permettent de détecter le syndrome des ovaires polykystiques

En plus de recourir à des remèdes naturels spécifiques, il est essentiel d’acquérir de bonnes habitudes dans votre mode de vie :

  • Suivre un régime équilibré et complet
  • Éviter le tabac et l’alcool
  • Effectuer l’exercice physique comme d’habitude

En outre, les hormones sont également modifiées par la contamination et le contact avec des produits chimiques présents dans les produits de soins du corps, les cosmétiques, etc.

Découvrez à présent le remède à l’eau de chia contre le syndrome des ovaires polykystiques.

Remède à l’eau de chia contre le syndrome des ovaires polykystiques

eau de graines de chia comme remède des symptomes des ovaires polykystiques

Les graines de chia peuvent être très bénéfiques pour traiter le syndrome des ovaires polykystiques de façon naturelle pour deux raisons :

  • Teneur élevée en fibres : Ces graines sont riches en mucilage, un type de fibre soluble qui facilite et augmente l’évacuation sans irriter l’intestin. Cet organe doit fonctionner correctement pour prévenir de nombreuses maladies. Ces fibres premettent d’améliorer, notamment, l’équilibre des organes qui sont dans l’utérus.
  • Riche en oméga 3 : Les graines de chia se distinguent également par leur teneur élevée en acides gras essentiels oméga 3. Ces composants équilibrent les niveaux d’hormones. Par exemple, ils réduisent les niveaux de testostérone. En outre, ils améliorent également la santé de la peau et des cheveux.

Ingrédients

Pour préparer ce remède contre le syndrome des ovaires polykystiques, vous n’aurez besoin que de deux ingrédients. Nous vous proposons ici les quantités adéquates pour toute une journée.

  • 3 cuillères à soupe de graines de chia (42 g)
  • 3 verres d’eau (600 ml)

Comment préparer ce remède ?

  • Pour élaborer ce remède, il est essentiel de bien broyer les graines de chia.
  • Bien que de nombreuses recettes proposent de le faire avec les graines entières, si vous voulez bien assimiler les acides gras oméga-3 vous aurez besoin de les consommer en poudre ou moulues. Attention, vous ne devez pas non plus les garder broyées pendant plus de quelques jours, car leur teneur en huiles pourrait s’oxyder.
  • Broyez bien les graines de chia dans un bol.
  • Mélangez le chia moulu avec le verre d’eau et laissez cette boisson reposer pendant au moins deux heures. Vous pouvez également la préparer pour la boire avant de vous coucher et tout au long de la nuit.

Vous pourrez observer que l’eau devient gélatineuse. Cela se produit à cause de la fibre soluble qui est libérée de la graine.

Bienfaits de l’eau de graines de chia avec du citron

Si vous avez du mal à consommer cette boisson, vous pouvez la mélanger avec un peu de jus de citron et de stevia, ou la boire par exemple avec un smoothie aux fruits.

Ce mélange contient des quantités significatives de substances antioxydantes dont l’assimilation protège les cellules face au stress oxydatif, car il diminue le risque de maladies chroniques. C’est également une source d’acides aminés et d’acides gras essentiels, qui lui donnent des effets énergétiques pour améliorer le rendement physique et mental.

De plus, grâce à ses apports en fibres naturelles, il est idéal pour favoriser les processus digestifs et contrôler l’accumulation du cholestérol. Par ailleurs, la boisson aux graines de chia et au citron est idéale pour protéger le système cardiovasculaire car ses apports en oméga-3 aident à contrôler le cholestérol élevé et l’inflammation

Le mélange de graines de chia au jus de citron est un remède naturel qui est devenu très populaire. Il possède une grande teneur en nutriments essentiels et des propriétés médicinales surprenantes.

Il s’agit d’une boisson rafraîchissante aux effets diurétiques et purifiants. En plus de faciliter l’élimination des déchets de l’organisme, cette boisson peut aider à perdre du poids et à rester en bonne santé.

Comment consommer ce remède ?

En tant que traitement, vous devrez consommer ce remède 3 fois par jour :

  • De préférence, à jeun, une demi-heure avant de prendre votre petit-déjeuner
  • Puis, une demi-heure avant le déjeuner
  • Enfin, une demi-heure avant le dîner

Comme entretien ou prévention, vous pourrez réduire ce remède à une prise quotidienne. Il est conseillé de la prendre de préférence le matin à jeun, quand vous vous levez.

Vous aurez besoin d’au moins 3 mois de traitement pour constater des effets positifs sur votre santé. Cependant, il est également important de faire les changements appropriés dans votre style de vie.

Si vous souffrez des symptômes du syndrome des ovaires polykystiques il est conseillé de réaliser des examens pour confirmer cet état. Dans le cas contraire, un kyste peut se former et se développer dans vos ovaires en impliquant des complications pour votre santé. Rappelez-vous qu’il est toujours préférable d’aborder les problèmes à temps pour être en mesure de leur donner une solution efficace.

Vous aimerez aussi lire cet article : 8 raisons de commencer à inclure des graines de chia dans votre alimentation

Les graines de chia font partie des super-aliments populaires, appelés ainsi pour leurs propriétés nutritionnelles qui les caractérisent. En plus de nous apporter de l’énergie et d’être grandement bienfaitrices pour notre santé digestive, les graines de chia sont parfaites pour éviter la déshydratation. Elles permettent aussi d’équilibrer les niveaux d’électrolytes du corps. Bien qu’il ne s’agisse pas d’un aliment miraculeux ou quoi que ce soit du genre, leur consommation régulière peut apporter de nombreux bienfaits pour la santé. En sachant que certains ne la connaissent pas, dans cet article nous souhaitons vous donner 8 raisons pour commencer à consommer des graines de chia. Découvrez-les tous !

 

A découvrir aussi