Baume noir : un remède contre le cancer de la peau ?

La sanguinaire du Canada est l'ingrédient principal du baume noir. Nous vous en disons davantage sur cet onguent qui pourrait être un traitement alternatif du cancer de la peau.
Baume noir : un remède contre le cancer de la peau ?

Dernière mise à jour : 31 janvier, 2021

Il se peut qu’en désespoir de cause, une personne souffrant d’un cancer de la peau ait recours à des traitements alternatifs qui, dans certains cas, sont dangereux et comportent des effets secondaires. Le baume noir est l’un d’entre eux. Il s’agit d’une médecine alternative qui entraîne des problèmes sévères sur le derme.

Dans l’espoir de détruire les grains de beauté ou les tumeurs malignes pour combattre les cellules cancéreuses de la peau, certaines personnes utilisent le corrosif baume noir. Cependant, la Food and Drug Administration des Etats-Unis (FDA) recommande de manière catégorique de ne pas l’utiliser.

Jusqu’à maintenant, il n’existe aucune preuve scientifique qui démontre que le baume noir est efficace pour soigner le cancer de la peau. Découvrez-en davantage sur cet onguent, ses éventuels effets et les raisons pour lesquelles il ne constitue pas un remède contre le cancer.

Qu’est-ce que le baume noir ?

Ce baume a une texture similaire à une pâte ou à un cataplasme à base de plantes. Son ingrédient principal est une plante appelée Sanguinaria canadensisoriginaire d’Amérique du Nord. Elle est également connue comme la racine rouge ou sanguinaire.

Par ailleurs, elle est généralement préparée avec du chlorure de zinc. Ces deux composants sont des substances corrosives. L’onguent noir a le potentiel de détruire la peau qui, en plus de provoquer des douleurs, laisse une cicatrice épaisse dans son sillage.

Pourquoi il ne s’agit pas d’un traitement contre le cancer ?

Compte tenu des résultats obtenus par les personnes qui ont utilisé ce produit ainsi que l’absence de preuves scientifiques sur les propriétés du baume noir face au cancer, cela est largement suffisant pour éviter son usage.

En outre, certaines recherches soutiennent que le baume noir n’est pas un traitement recommandable pour quelconque type de cancer. Il contient effectivement une toxicité tissulaire à laquelle les cellules malignes sont, dans une certaine mesure, résistantes.

Malgré les avertissements, ce produit peut s’acheter sur internet. Sous une offre trompeuse, il est vendu comme une solution pour guérir du cancer, réduire l’excès de liquide, renforcer la structure des enzymes et améliorer le flux d’oxygène au cerveau. Toutefois, aucun de ces prétendus bienfaits ne dispose de fondement à l’heure actuelle.

Observation d'une tumeur cutanée à la loupe.

“Le dépistage du cancer de la peau peut conduire à l’utilisation de substances qui ne sont pas scientifiquement prouvées.”

Préjudices possibles du baume noir

Aujourd’hui, plusieurs pays interdisent sa vente sur le marché comme traitement alternatif pour combattre le cancer. Dans le cas de la FDA, ils le classent comme un faux remède à éviter.

Le baume noir ne peut pas être appliqué dans l’espoir d’éradiquer uniquement les cellules cancéreuses sans affecter les cellules saines. Il ne peut effectivement pas distinguer le tissu sain du tissu malade. Cela entraîne alors la mort de la zone, également connue sous le nom de nécrose.

De plus, il est possible de souffrir d’autres effets secondaires comme la cicatrisation, la défiguration et l’infection. Le baume noir n’a aucun effet contre le cancer métastasique. Il est complètement inefficace et favorise même sa propagation à d’autres parties de l’organisme.

La peur de la chirurgie pourrait être la raison principale pour laquelle les personnes se tournent vers ce médicament alternatif, selon une recherche de l’Université de Utah. Cependant, les patients qui ont appliqué du baume noir ont maintenant besoin d’une chirurgie esthétique pour remédier à la déformation causée par l’onguent.

Prévention et recommandations face au baume noir

Le baume noir n’est pas le seul à éviter lorsque l’on souffre d’un cancer de la peau. D’autres produits naturels pourraient également être contre-productifs.

En effet, si un patient reçoit un traitement de chimiothérapie, la consommation de millepertuis ou de vitamines A et C peut occasionner des effets secondaires graves. C’est ce que relate la même recherche effectuée par l’Université de Utah.

D’autre part, elle suggère également de faire preuve de prudence avec l’ingestion de gui. Bien que cette plante soit connue pour ses propriétés renforçant le système immunitaire, en réalité elle réagit différemment en cas de mélanome.

Même si cela semble logique, nous rappelons qu’il est déconseillé de recourir à des compléments naturels ou des vitamines en dehors des prescriptions du médecin. 

Bien que l’idée soit de renforcer l’organisme dans sa lutte contre le cancer. Les personnes qui souffrent d’une pathologie oncologique de la peau ingèrent des traitements spécifiques qui peuvent entraîner des interactions défavorables.

Quelques recommandations sur les traitements naturels adjuvants…

Il est totalement compréhensible que le patient ou les membres de sa famille veuillent faire tout leur possible pour guérir du cancer de la peau. Si un traitement alternatif est envisagé pour traiter la maladie, il est recommandé de suivre la procédure suivante :

  • Avant de consommer quelconque substance, la première chose à faire est de visiter un dermatologue.
  • Il est impératif de demander au spécialiste toutes ses inquiétudes au sujet des traitements, de la biopsie, ou des autres options.
  • Même si cela part du meilleur sentiment, les médicaments alternatifs manquent souvent de preuves et de fondement. Il faut donc se renseigner auprès d’un spécialiste ou d’études scientifiques.
  • Le dermatologue vous demandera certainement, mais n’oubliez pas de lui indiquer si vous consommez des compléments minéraux, des remèdes à base de plantes, des vitamines ou toute autre substance. Cela peut entraîner de graves effets secondaires.
  • Evitez de tomber dans le piège des publicités ou des traitements mensongers. La plupart d’entre eux ont une chose en commun: ils prétendent souvent apporter un remède miracle, presque magique.
Observation d'un grain de beauté à la loupe.

“Les traitements pour le cancer de la peau sont accompagnés par le dermatologue et les alternatives naturelles sont à éviter afin de prévenir les effets adverses.”

Découvrez davantage : Le mélanome est-il le seul cancer de la peau?

Le baume noir contre le cancer de la peau : que faut-il retenir ?

Il ne fait aucun doute que le cancer de la peau est une maladie qui requiert un traitement. Parfois, les médicaments alternatifs sont utilisés en dernier recours, comme une mesure désespérée. Néanmoins, ils sont souvent contre-productifs et font progresser la maladie plus rapidement.

Il est donc préférable de se confier à des spécialistes certifiés. Ce sont les seuls qui possèdent la capacité d’établir un diagnostic et de recommander le traitement adéquat et prouvé scientifiquement pour combattre le cancer de la peau.

Enfin, l’usage du baume noir représente une grave erreur. Les médecins ne le prescrivent pas parce qu’il manque sérieusement de fondements scientifiques et est inefficace. L’application de l’onguent sur la peau peut effectivement générer des douleurs ainsi qu’une défiguration sévère.

Cela pourrait vous intéresser ...
Signes de cancer de la peau à ne pas négliger
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Signes de cancer de la peau à ne pas négliger

Beaucoup de gens ne prennent pas les précautions nécessaires contre le soleil. Ainsi, il est nécessaire de savoir détecter les signes de cancer de la peau.