Le mélanome est-il le seul cancer de la peau ?

15 mars 2018
Bien que le mélanome soit le cancer le plus connu, nous ne devrions pas négliger les autres types de cancer de la peau qui peuvent également mettre notre santé en danger.

L’été nous rappelle l’importance des risques que provoquent les expositions excessives aux rayons du soleil. C’est pourquoi de nombreuses campagnes publicitaires avertissent du danger associé au mélanome.

Cependant, le mélanome est-il le seul type de cancer de la peau ?

Le soleil procure de grands bienfaits pour la santé. Notre corps a besoin du rayonnement solaire pour synthétiser la vitamine D et absorber le calcium.

En effet, la carence de ces nutriments peut provoquer une mauvaise formation osseuse ou des maladies telles que l’ostéoporose.

Le problème réside dans l’exposition irresponsable aux rayons du soleil. Ces  expositions prolongées représentent une agression réelle pour l’organisme. Les problèmes commencent avec les coups de soleil, suivis des inflammations et des brûlures.

Cependant, le danger le plus alarmant est l’effet cancérigène du rayonnement ultraviolet.

Beaucoup de personnes connaissent déjà les risques associés au mélanome. Cependant, le mélanome n’est pas le seul type grave de cancer de la peau. Pour cette raison, il est important de connaître aussi les autres cas de cancer de la peau pour savoir comment les prévenir.

Mieux connaître notre peau

connaître notre peau pour prévenir les cancers

La peau est l’organe le plus étendu du corps humain. Sa fonction principale est de protéger le corps contre les agressions extérieures.

Parmi ces menaces figurent les micro-organismes, les variations de température et les rayons du soleil.

  • La peau se compose de différentes couches ou tissus. La partie la plus superficielle et la plus visible s’appelle l’épiderme. Sous l’épiderme se trouve le derme et ensuite le tissu sous-cutané (partie la plus profonde).
  • Chaque tissu se constitue de différents types de cellules, en plus des glandes et des vaisseaux sanguins. L’épiderme se compose de cellules squameuses, de cellules basales et de mélanocytes.

Lisez également cet article : Signes de cancer de la peau à ne pas négliger

Qu’est-ce que le cancer de la peau ?

Il existe différents types de cancer de la peau. Selon l’endroit où ils se développent, ils ont des noms spécifiques, ainsi que des symptômes et des traitements caractéristiques.

La médecine divise les types de cancer de la peau en 2 grands groupes.

  • Dans le premier se regroupent les cancers de type « non-mélanome »
  • Dans le second se trouvent les cancers de type mélanome

Ces deux types de cancers de la peau affectent les cellules de l’épiderme.

Types de cancer non-mélanome

types de cancer non-mélanome

Les cancers de ce type se présentent lorsque le processus cancérigène se développe dans les cellules squameuses ou dans les cellules basales de l’épiderme. La plupart des cas de cancer de la peau ne sont pas associés à des mélanomes.

Il existe deux types de cancer non-mélanome : le carcinome basocellulaire (CBC) et le carcinome épidermoïde cutané (CE).

Carcinome basocellulaire (CBC)

  • C’est le type de cancer de la peau le plus répandu dans le monde.
  • Il affecte les cellules basales qui se trouvent dans la couche la plus profonde de l’épiderme.
  • Il se développe sur les parties du corps les plus exposées au soleil (visage, oreilles, épaules, cou).

Carcinome épidermoïde (CE)

  • C’est le deuxième type de cancer de la peau le plus courant.
  • Il affecte les cellules squameuses de la couche la plus superficielle de l’épiderme.
  • Il est plus fréquent chez les hommes et se développe principalement dans les zones les plus exposées au soleil.

Ces deux carcinomes non-mélanomes présentent un faible risque de provoquer des métastases et un faible indice de mortalité. Ils répondent généralement bien aux traitements et sont faciles à diagnostiquer.

Le mélanome

Le mélanome est le type de cancer de la peau le plus agressif. Initialement, il affecte les mélanocytes les plus superficiels de l’épiderme, bien que plus tard les lésions deviennent plus profondes et plus denses.

De plus, un mélanome augmente aussi le risque de provoquer une métastase à d’autres organes.

Il est essentiel de diagnostiquer rapidement un mélanome pour augmenter les chances de guérison.

Dans sa première phase, il existe 90% de possibilités de subir une ablation chirurgicale et de soigner la tumeur.

Nous vous recommandons de lire : Un simple test sanguin pourrait permettre de localiser les tumeurs

Causes et moyens de prévention

causes et moyens de prévention du cancer de la peau

La cause principale de tous les types de cancer de la peau est une exposition excessive aux rayons ultraviolets (UV). Le soleil est notre principale source de rayons UVA et UVB.

Cependant, les lampes et les cabines de bronzage émettent également ces rayons.

Les meilleures formes de prévention consistent en le fait d’utiliser un écran solaire et d’éviter les bains de soleil en dehors des heures recommandées (entre 11 heures du matin et 4 heures l’après-midi).

En outre, les spécialistes soulignent d’autres facteurs de risque tels que :

  • L’exposition à des produits chimiques tels que l’arsenic, le goudron industriel et la paraffine.
  • Une exposition excessive aux rayonnements, comme ceux utilisés en radiothérapie.
  • Traitements aux rayons ultraviolets et pour le psoriasis.
  • Le xeroderma pigmentosum ou maladie de Kaposi, une pathologie génétique qui réduit la capacité de récupération de la peau.
  • Le syndrome de Naevus basocellulaire ou syndrome de Gorlin, une maladie congénitale qui provoque de multiples tumeurs malignes des cellules basales de l’épiderme.

Il est essentiel d’établir des habitudes de vie saines pour maintenir l’équilibre du corps. Durant l’été, nous ne devons pas oublier que prendre soin de la peau renforce nos défenses.

Découvrez aussi cet article : 10 symptômes du cancer que beaucoup de gens ignorent

La prévention et la détection précoces sont fondamentales dans la lutte contre le cancer. C’est pour cela que face à tout symptôme qui semble anormal, mieux vaut consulter un spécialiste pour qu’il puisse l’évaluer. Détecter le cancer à temps est l’une des armes les plus efficaces pour le combattre.

 

A découvrir aussi