4 techniques pour lutter contre l’anxiété

· 31 janvier 2017
L'anxiété est une réponse naturelle du corps face à des situations qu'il considère à risque, et il dépend donc de nous d'apprendre à les gérer pour ne pas les laisser nous dominer.

 

Il s’agit de l’un des principaux maux du XXIe siècle et de l’un des motifs de consultation les plus fréquents dans les cabinets de thérapeutes.

Il n’existe pas de remède magique qui lutte contre l’anxiété du matin au soir et du soir au matin, mais des techniques qui peuvent vous aider à la contrôler et à la réduire petit à petit.

La première étape pour que l’anxiété fasse partie du passé est d’apprendre à la connaître et à mieux la comprendre. Dans cet article, nous vous expliquons comment faire !

Qu’est-ce que l’anxiété ?

anxiete-1-500x334

Sans passer par une définition trop technique, nous devons dire que l’anxiété est un état d’inquiétude qui peut apparaître à n’importe quel moment de la vie.

Quand quelqu’un est anxieux, il attend que quelque chose (de mauvais) arrive et il est donc continuellement dans l’expectative ou dans un état d’alarme ou d’alerte.

Rien de ce qu’il fait ne peut calmer la tachycardie, la transpiration ou l’insomnie. De plus, il lui est très difficile d’expliquer ce qui lui arrive même s’il a la possibilité de détecter cette sur-activation et de savoir à quels moments ou dans quelle situation, cette anxiété apparaît.

Selon les psychologues, il existe plusieurs types d’anxiété. Cependant, les deux les plus récurrents sont les suivants :

Lisez aussi : 6 plantes à mettre dans votre chambre pour combattre l’insomnie

L’anxiété-trait

Elle apparaît très précocement (dès l’enfance ou l’adolescence) et fait partie du tempérament ou de la personnalité.

En général, un individu atteint d’anxiété-trait réagit sans penser, a du mal à se détendre et est sur-excité facilement. Il ne sait pas comment vivre sans être anxieux, car cette sensation l’accompagne depuis très longtemps.

L’anxiété-état

anxiete-etat-500x318

Elle se développe à la suite d’un fait ou d’une événement spécifique chez une personne qui n’avait jamais été nerveuse (ou du moins, pas au point de devenir un problème).

Les experts indiquent que l’anxiété apparaît car, supposément, il n’y a pas d’autre outil psychologique disponible pour résoudre le problème.

On pourrait dire que c’est ici une réponse exceptionnelle et non pas une règle.

Les deux types d’anxiété peuvent exister chez une même personne. Comment ? Si quelqu’un est anxieux « par nature » et qu’à cause de certaines choses qui surviennent, cette sensation augmente et ne peut plus se contrôler comme on aimerait.

Comment réduire l’anxiété (sans prendre d’anxiolytiques ?)

Les personnes qui veulent soigner leurs épisodes d’anxiété naturellement sont nombreuses, c’est-à-dire sans utiliser de médicaments prescrits par un psychiatre et qui provoquent une dépendance (et où les doses prescrites augmentent toujours plus, pour atteindre les résultats attendus).

La bonne nouvelle, c’est qu’il y a des techniques très intéressantes recommandées par les psychologues. Cela vaut la peine d’essayer !

Ne passez pas à côté !

Comprenez le mécanisme de l’anxiété

comprendre-le-mecanisme-500x334

L’anxiété se contrôle quand on la connaît. Il est important de savoir, avant tout, qu’il s’agit d’une réponse inconsciente pour survivre à ce que l’esprit considère comme dangereux.

Les réactions physiques sont aussi lancées depuis le cerveau pour nous aider à ressortir triomphant-e-s de la situation imminente.

Alors, si l’on réfléchit de manière logique et rationnelle, on peut se défaire de l’anxiété, petit à petit.

De cette manière, non seulement nous faisons face au problème mais nous enlevons de l’importance à ce qui a lieu dans notre entourage. Si nous avons peur d’être anxieux, nous augmenterons l’anxiété !

Détecter les symptômes dès le début aide aussi de façon considérable.

Ne vous mettez pas la pression

L’une des caractéristiques les plus importantes de l’anxiété, c’est qu’elle nous met constamment la pression.

Une personne anxieuse ne peut pas rester debout ou sans bouger plus de quelques secondes. Il est probable qu’elle veuille aussi faire plusieurs tâches en même temps.

Préparer le dîner, envoyer des messages à ses amis, jeter un œil aux devoirs de ses enfants et faire la lessive, entre autres exemples.

Au bureau, la quantité de fenêtres ouvertes sur l’ordinateur, les centaines d’activités programmées dans l’agenda (au même horaire) et l’acceptation de diverses tâches en même temps est un autre signe de l’anxiété.

Diminuer cette agitation constante vous permettra d’indiquer à votre cerveau que vous devez faire une pause.

Marcher plus lentement, poser des priorités, prendre 5 minutes pour se reposer, faire une sieste, ne pas se surcharger d’obligations vous servira à réduire le stress.

Vous voulez en savoir plus ? Lisez : Selon une étude, le stress est plus dangereux chez les femmes de moins de 50 ans

Respirez

respirez-500x343

Quand on nous conseille de « respirer », on ne comprend pas toujours très bien car on pense qu’il s’agit d’une activité inconsciente ou mécanique.

Mais nous nous référons à un type de respiration qui nous offre plus d’avantages qu’incorporer de l’oxygène à notre corps.

Respirer lentement et profondément nous permet de nous détendre et de prendre le contrôle de n’importe quelle situation.

Si nous sommes anxieux-ses, la meilleure chose à faire est de fermer les yeux et de respirer le plus posément possible, en pensant uniquement à la manière dont nos poumons se remplissent d’air.

Ainsi, vous équilibrerez votre esprit et vous récupérerez de l’énergie pour continuer vos tâches.

La méditation peut aussi vous aider. C’est une pratique millénaire qui apporte de la sérénité et qui est excellente pour les personnes qui vivent dans les grandes villes.

Méditer, c’est plus que s’asseoir en position de lotus et fermer les yeux. Il s’agit d’un chemin pour atteindre la croissance spirituelle et devenir de meilleures personnes. On dit que 30 à 40 minutes par jour sont suffisantes pour réduire le stress et l’anxiété.

De plus, il existe plusieurs exercices de relaxation indiqués pour les personnes anxieuses. N’importe quelle technique choisie ou apprise sera bienfaisante pour vous.

Changez la perspective de vos problèmes

Quand vous traversez un épisode anxieux, peut-être que vous n’avez pas -encore- la capacité d’analyser ce qui vous arrive. L’une des meilleures stratégies pour combattre l’anxiété, c’est de modifier l’angle et le point de vue du motif.

Cela signifie qu’au lieu de se laisser emporter par les sentiments ou les réactions, il faut faut faire une pause et analyser l’événement d’un point de vue plus rationnel.

Vous pouvez, par exemple, penser qu’il s’agit d’un problème qui vous est extérieur. Vous aurez ainsi une opinion plus objective. Et vous vous rendrez compte qu’être anxieux n’est pas nécessaire !