5 aphrodisiaques maison et leurs effets

· 7 mars 2019
Les aphrodisiaques faits maison sont utilisés dans le monde entier depuis des siècles. La grande majorité sont des plantes d'origine orientale.

Jusqu’ à présent, il n’existe pas de preuves scientifiques solides en faveur des aphrodisiaques maison. Les chercheurs affirment en effet qu’aucune d’étude formelle ne vient étayer leur efficacité. Par contre, ils ont signalé que certains de ces produits sont potentiellement toxiques.

Malgré cela, les aphrodisiaques faits maison sont utilisés dans le monde entier depuis des siècles. On en utilise d’ailleurs certains depuis des milliers d’années. Aujourd’hui, ils ont encore un grand succès et beaucoup les considèrent comme une alternative valable.

La plupart des aphrodisiaques faits maison sont des plantes d’origine orientale. Il n’y a pas de contre-indications connues pour l’utilisation de ces végétaux. En fait, beaucoup d’entre eux ont de grandes propriétés nutritionnelles. Ce sont les plus remarquables.

Le ginseng, l’un des aphrodisiaques maison les plus populaires

Le ginseng est originaire d’Asie et est utilisé en médecine chinoise depuis des milliers d’années. Dans des pays comme le Japon, la Russie et la Corée, plusieurs études ont été réalisées sur leurs propriétés. Cette plante génère en effet un sentiment de vitalité physique et mentale, preuves à l’appui.

Il n’ y a pas un seul type de ginseng. Celui qui a gagné le plus de renommée parmi les aphrodisiaques maison est le ginseng rouge. Ses promoteurs disent qu’il a la capacité d’augmenter les niveaux de testostérone. Cela se traduit par une augmentation de la libido. Il est également connu pour stimuler la production d’œstrogènes. On le recommande donc pour les femmes ménopausées.

Lire aussi : 6 facteurs qui accélèrent l’arrivée de la ménopause

La maca, une plante andine

La Maca est une plante produite principalement dans les hautes terres du Pérou. Beaucoup l’appellent « le viagra naturel ». Les Incas l’utilisaient apparemment comme un aphrodisiaque domestique. Ils prétendent en effet qu’il a une grande capacité à augmenter le désir sexuel.

La Maca pousse dans les zones élevées. Ce qui est utilisé comme aphrodisiaque, c’est la racine. Elle est séchée et moulue pour être consommée en poudre. Outre ses propriétés antidépressives, elle prévient aussi le syndrome prémenstruel et l’inconfort ménopausique.

Le ginkgo biloba

ginkgo biloba

Le ginkgo biloba est un autre des aphrodisiaques domestiques les plus utilisés. Il serait efficace pour les hommes comme pour les femmes. On l’appelle aussi « l’arbre des 40 écus ». Il est originaire d’Asie, mais est maintenant cultivé dans de nombreux pays d’Europe et d’Amérique.

Cette plante contient une grande quantité de flavonoïdes, une substance antioxydante qui améliore la circulation sanguine. Elle augmenterait aussi le désir sexuel . Plusieurs études sont actuellement en cours à ce sujet. On pense aussi qu’elle augmente la production d’oxyde nitrique, ce qui correspond au mécanisme de fonctionnement des comprimés de Viagra.

Le safran

Le safran est considéré comme l’un des meilleurs aphrodisiaques faits maison, car il a la propriété de générer des effets à moyen et long terme. En d’autres termes, il n’est pas seulement efficace pour augmenter temporairement le désir sexuel, il améliore aussi la fonction sexuelle en général.

Le safran est une épice dérivée de la fleur de Crocus sativus. On l’utilise depuis des milliers d’années pour améliorer la sexualité. La plante originaire d’Orient est réputée pour sa large utilisation dans l’Égypte ancienne et la Grèce classique.

Nous recommandons aussi la lecture :  9 herbes idéales contre l’insomnie

La Yohimbine

Yohimbine aphrodisiaque

Le Yohimbe est un arbre originaire de Zambie. On en extrait une substance appelée yohimbine qui est devenue célèbre pour ses propriétés aphrodisiaques. Des données non confirmées indiquent que jusqu’ à 50 % des utilisateurs retrouvent en effet une fonction sexuelle normale.

Actuellement, on l’utilise également à d’autres fins. Il augmenterait la vitalité chez les athlètes, et combattrait aussi l’épuisement et les douleurs musculaires. On soutient également qu’il soulage les personnes atteintes d’hypertension et de diabète.

Malgré tout ce qui a été dit, les médecins recommandent la prudence lors de la consommation de ces substances. Chez certaines personnes, elles provoquent en effet des effets secondaires indésirables comme les maux d’estomac, l’anxiété, l’insomnie et l’hypertension artérielle.

  • Shamloul, R. (2010). Natural aphrodisiacs. Journal of Sexual Medicine. https://doi.org/10.1111/j.1743-6109.2009.01521.x
  • Bella, A. J., & Shamloul, R. (2014). Traditional plant aphrodisiacs and male sexual dysfunction. Phytotherapy Research. https://doi.org/10.1002/ptr.5074
  • West, E., & Krychman, M. (2015). Natural Aphrodisiacs-A Review of Selected Sexual Enhancers. Sexual Medicine Reviews. https://doi.org/10.1002/smrj.62
  • Ângelo, P. C. S., Nunes-Silva, C. G., Brígido, M. M., Azevedo, J. S. N., Assunção, E. N., Sousa, A. R. B., … Astolfi-Filho, S. (2008). Guarana (Paullinia cupana var. sorbilis), an anciently consumed stimulant from the Amazon rain forest: The seeded-fruit transcriptome. Plant Cell Reports. https://doi.org/10.1007/s00299-007-0456-y