Les 5 meilleurs aliments pour traiter la thyroïde

10 septembre 2020
Pour recevoir un traitement adapté, il est fondamental de déterminer de quelle affection nous souffrons car l'hyperthyroïdie et l'hypothyroïdie requièrent des traitements différents.

Beaucoup de gens ont entendu parler de la thyroïde mais ne savent pas bien de quoi il s’agit et à quoi elle sert. En général, on se rend compte de son intérêt dès lors que l’on développe un trouble qui affecte son fonctionnement. Il est cependant possible de traiter la thyroïde.

Il s’agit ainsi de l’une des glandes les plus importantes pour la santé du corps. En effet, sa fonction est de sécréter des hormones et de réguler le métabolisme du corps humain.

Des millions de personnes du monde entier souffrent d’un trouble au niveau de la thyroïde. Cependant, la majorité n’en a pas conscience. Les femmes sont les plus touchées, surtout lorsqu’elles arrivent à l’âge adulte, comme l’affirme cette étude réalisée par l’Université du Panama.

Dans cet article, nous allons vous expliquer plus en détails ce qu’est la glande thyroïde et les façons dont elles s’infecte. Nous allons également vous dévoiler les aliments pour traiter la thyroïde.

Quelle est la fonction de la thyroïde et comment est-elle affectée ?

thyroïde chez la femme

La glande thyroïde n’attire pas l’attention tant qu’elle ne développe pas de trouble. C’est le cas par exemple de l’hypothyroïdie.

Pourtant, nous devrions tous savoir qu’elle joue un rôle important dans la santé générale du corps. En effet, elle régule les processus métaboliques. Elle participe également à la production hormonale ainsi qu’à l’élaboration des protéines.

Quand cette glande a une difficulté ou que sa santé se détériore, ses fonctions sont altérées. Cela va donc donner lieu à une grande quantité de maladies qui diminuent la qualité de vie.

Découvrez les deux principaux troubles dans la suite de cet article.

Cet article peut également vous intéresser : Découvrez ces recettes aux algues, parfaites pour un régime

L’hypothyroïdie

Ce trouble se produit ainsi quand l’activité de la glande baisse et qu’elle ne produit pas en quantités suffisantes une hormone appelée thyroxine. C’est cette toxine qui est responsable de son fonctionnement dans le métabolisme. C’est ce qu’affirment les informations obtenues par The Hormone Foundation.

Les symptômes suivants apparaissent :

  • fatigue
  • dépression
  • prise de poids
  • peau sèche
  • chute des cheveux
  • intolérance au froid

L’hyperthyroïdie

Dans ce cas, c’est tout le contraire. La glande thyroïde sécrète trop d’hormones et génère une accélération du métabolisme, ce qui provoque d’autres troubles dans le corps. C’est ce qu’affirme cette étude réalisée par l’institut national d’endocrinologie de Cuba.

Parmi les symptômes de cette affection, on trouve :

  • nervosité
  • insomnies
  • intolérance à la chaleur
  • perte de poids peut également apparaître
  • palpitations
  • tremblements
  • fragilité

Quels sont les meilleurs aliments pour traiter la thyroïde ?

Pour prévenir les problèmes au niveau de la thyroïde, et notamment l’hypothyroïdie, qui est le plus commun, il est essentiel d’adopter une alimentation riche en nutriments. Cela va permettre ainsi de soutenir le bon fonctionnement de cette glande. 

1. Les aliments riches en iode pour traiter la thyroïde

fruits de mer pour traiter la thyroïde

Une carence en iode peut conduire à des problèmes de thyroïde difficiles à contrôler. D’ailleurs, cette étude publiée par The Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism confirme le recours au iode radioactif pour les problèmes de thyroïde.

Le fait de consommer plus d’aliments qui contiennent cette substance permet d’équilibrer le fonctionnement de la glande thyroïde. Ceci s’explique car elle stimule la production de thyroxine.

Voici quelques sources d’iode :

  • œufs
  • cardes
  • courge
  • graines de sésame
  • fruits de mer
  • palourdes
  • moules
  • thon
  • saumon
  • champignons
  • sel fortifié en iode

2. Les aliments riches en fibres

Les fibres sont essentielles pour réguler la fonction métabolique et éviter la prise de poids provoquée par l’hypothyroïdie. Néanmoins, il n’existe pas de preuve affirmant qu’elles améliorent les problèmes de thyroïde.

Ses propriétés améliorent la digestion, contrôlent les niveaux d’insuline dans le sang et apportent une sensation de satiété.

On peut en ingérer dans les aliments suivants :

  • avoine
  • riz complet
  • brocoli
  • pomme
  • maïs
  • haricots
  • avocat
  • lentilles
  • poire

3. Les viandes maigres

viande maigre

La consommation de viandes maigres est bonne dans tous les types de régimes, y compris celui des personnes qui souffrent de la thyroïde.

Vous pouvez ainsi manger les aliments suivants :

  • poulet
  • veau
  • dinde
  • lapin
  • poisson bleu

4. Les aliments riches en vitamines

Les vitamines améliorent aussi la fonction de la thyroïde. Elles jouent également un rôle fondamental dans la santé en général.

Dans le cas qui nous concerne, il est recommandé de consommer des aliments qui apportent des vitamines et des hydrates de carbone, comme l’affirme cette étude publiée sur Revista Cubana de Endocrinología.

Parmi les aliments recommandés, on trouve les aliments suivants :

  • agrumes
  • céréales
  • graines
  • levure de bière
  • riz
  • cacahuètes
  • champignons

Lisez également : Les signes étranges qui indiquent une carence en vitamines

5. Les aliments riches en zinc

Amandes crues riches en zinc

Selon cette étude de l’institut national de sécurité social d’Espagne, les niveaux de ce minéral dans le corps diminuent toujours quand on souffre d’un excès d’hormones thyroïdiennes. 

Ainsi, le fait d’en apporter de bonnes doses à notre organisme à travers certains aliments, est une bonne manière de combattre les difficultés glandulaires. On trouve du zinc dans les aliments suivants :

  • huîtres
  • germes de blé
  • son
  • mouton
  • gingembre
  • fruits secs
  • petits pois

Tous ces aliments peuvent influencer positivement la santé et permettent de traiter la thyroïde. Cependant, si vous pensez souffrir d’une maladie thyroïdienne, il vaut mieux consulter un médecin pour recevoir un diagnostic et un traitement adapté.

Quelle que soit l’altération, une modification des habitudes de vie sera nécessaire.

  • Sun, X., Sun, Y., Li, W.-C., Chen, C.-Y., Chiu, Y.-H., Chien, H.-Y., & Wang, Y. (2015). Association of Thyroid-stimulating Hormone and Cardiovascular Risk Factors. Internal Medicine, 54(20), 2537–2544. http://doi.org/10.2169/internalmedicine.54.4514
  • Hage, M. P., & Azar, S. T. (2012). The Link between Thyroid Function and Depression. Journal of Thyroid Research, 2012, 1–8. http://doi.org/10.1155/2012/590648
  • Haugen, B. R., Alexander, E. K., Bible, K. C., Doherty, G. M., Mandel, S. J., Nikiforov, Y. E., … Wartofsky, L. (2016). 2015 American Thyroid Association Management Guidelines for Adult Patients with Thyroid Nodules and Differentiated Thyroid Cancer: The American Thyroid Association Guidelines Task Force on Thyroid Nodules and Differentiated Thyroid Cancer. Thyroid, 26(1), 1–133. http://doi.org/10.1089/thy.2015.0020
  • Understanding thyroid tests. (2018). Retrieved from https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmedhealth/PMH0072598/
  • Underactive thyroid: Deciding whether or not to treat subclinical hypothyroidism. (2017). Retrieved from https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmedhealth/PMH0072784/