3 remèdes en complément du traitement de l’hypothyroïdie

27 août 2019
Les remèdes complémentaires contre l'hypothyroïdie peuvent aider, en grande partie, à contrôler les symptômes de cette maladie. Découvrez 3 alternatives intéressantes.

Vous cherchez des remèdes à l’hypothyroïdie ? Nous voulons souvent trouver quelques remèdes simples et naturels pour améliorer notre qualité de vie et compléter le traitement de l’hypothyroïdie.

Dans cet article, nous vous offrons justement les options que vous cherchiez. Vous pourrez ainsi promouvoir votre bien-être et par la même occasion, combattre certains symptômes tels que la fatigue, la chute de cheveux, l’insomnie ou la constipation.

Qu’est-ce que l’hypothyroïdie ?

La glande thyroïde est indispensable pour la santé. En effet, c’est elle qui produit les hormones qui régulent le métabolisme. Elles interviennent en outre dans de nombreuses fonctions de notre organisme. C’est pourquoi les symptômes de l’hypothyroïdie touchent plusieurs parties du corps.

L’hypothyroïdie survient lorsque la thyroïde est peu active. Par conséquent, elle ne produit pas suffisamment d’hormones. Pour diagnostiquer ce problème, le médecin doit réaliser des analyses de sang pour vérifier les taux de thyroxine (T4) et de thyrotropine (TRH).

Cependant, il y a différentes opinions en ce qui concerne le degré que l’on considère pathologique. En outre, parfois, certaines zones touchées pourraient retourner à la normale après un moment.

Lisez également : Physiologie de la thyroïde

Traitement contre l’hypothyroïdie

Pour cela, le médecin se repose toujours sur les analyses de sang ainsi que sur les symptômes présentés par la patient. À partir de là, s’il le considère opportun, il prescrira les médicaments qui contiennent des hormones thyroïdiennes pour pallier son déficit.

Outre le fait de suivre les conseils du médecin et les bilans, nous pouvons suivre quelques conseils utiles comme complément du traitement de l’hypothyroïdie. On pourrait également les considérer comme des mesures de prévention si nous avons une prédisposition à cette maladie thyroïdienne.

Remèdes complémentaires pour l’hypothyroïdie

Voici quelques remèdes contre l’hypothyroïdie dont l’efficacité est prouvée et qui peuvent être complémentaires au traitement médicamenteux.

1. La dose quotidienne de sélénium

Les aliments sources de sélénium

Chez les adultes, le sélénium s’accumule surtout dans la thyroïde. Cette glande a besoin de sélénium pour le métabolisme des hormones et également pour son pouvoir antioxydant élevé.

D’un point de vue scientifique, une étude indique que ce minerai est associé, dans le cas de l’hypothyroïdie auto-immune (maladie de Hashimotoà :

  • Une réduction des niveaux d’anticorps
  • Une amélioration de la thyroïde au niveau des ultrasons
  • Une meilleure qualité de vie du patient
  • Un retard dans la détérioration oculaire dans les cas d’orbitopathie

La même étude suggère de consommer du sélénium organique. Néanmoins, nous ne devrions pas prendre ce supplément sans la supervision d’un professionnel de santé. En effet, son excès est également dangereux pour la santé.

C’est pourquoi nous vous offrons une alternative : les noix du Brésil. Il suffit d’en consommer 2 par jour pour garantir la quantité de sélénium dont notre organisme a besoin, sans aucun risque pour notre santé.

2. Le supplément de maca

La maca est une racine d’origine péruvienne que l’on consomme comme un aliment. Néanmoins, on la trouve également en poudre dans le monde entier, grâce à ses propriétés énergétiques et en tant que régulatrice hormonale.

La maca jaune a notamment démontré son efficacité dans les troubles de la thyroïde et pendant la ménopause. Cette racine nous apportera également de l’énergie pour lutter contre la fatigue, un symptôme courant de l’hypothyroïdie.

Pour consommer la maca en tant que complément, nous devrons suivre les indications et la posologie du produit. Nous devons prendre en compte qu’elle est stimulante. C’est pourquoi nous vous conseillons de toujours commencer par une faible dose et de l’augmenter de manière progressive.

3. Attention aux bloqueurs d’iode

Deux assiettes de graines de soja

Pour compléter nos remèdes contre l’hypothyroïdie, nous ne devons pas seulement apporter ces nutriments. Nous devons également prendre en compte les aliments qui sont nuisibles et qui pourraient se trouver dans notre alimentation quotidienne.

Il y a des aliments qui ne sont pas mauvais chez les personnes saines mais qui peuvent l’être chez les personnes atteintes d’hypothyroïde. Ils contiennent des substances appelées goitrogènes qui inhibent l’absorption d’iode, indispensable pour une bonne santé thyroïdienne.

Quels sont-ils ?

  • Le soja et ses dérivés (tofu, sauce, tempe, lécithine, etc.)
  • Le mil
  • Les crucifères : brocoli, chou-fleur, chou, radis et navet
  • Fruits secs tels que les pignons, les amandes et les cacahuètes
  • Certains fruits : la fraise, la poire et la pêche
  • Le manioc et la patate douce
  • La moutarde
  • Les épinards
  • Les graines de lin

A voir : Velouté de kale et épinards riche en vitamines

Enfin, avec ces remèdes contre l’hypothyroïdie, nous pouvons renforcer le traitement et remarquer une amélioration dans notre quotidien. Avec de petits changements dans notre alimentation, nous pourrons améliorer le fonctionnement de la thyroïde.

 

  • Thomson, C. D., Chisholm, A., McLachlan, S. K., & Campbell, J. M. (2008). Brazil nuts: An effective way to improve selenium status. American Journal of Clinical Nutrition. https://doi.org/10.1093/ajcn/87.2.379
  • Chandra, A. K. (2010). Goitrogen in food: Cyanogenic and flavonoids containing plant foods in the development of goiter. In Bioactive Foods in Promoting Health. https://doi.org/10.1016/B978-0-12-374628-3.00042-6
  • Meissner, H. O., Mscisz, A., Mrozikiewicz, M., Baraniak, M., Mielcarek, S., Kedzia, B., … Pisulewski, P. (2015). Peruvian Maca (Lepidium peruvianum): (I) phytochemical and genetic differences in three Maca phenotypes. International Journal of Biomedical Science.