5 raisons pour lesquelles vous pouvez souffrir de démangeaisons vaginales

· 23 novembre 2016
Même si cela n'indique pas de condition grave, il est toujours bon de consulter un spécialiste des démangeaisons vaginales pour en connaître les raisons et obtenir un traitement adapté.

Les démangeaisons vaginales font partie des gênes les plus communes dans la population féminine. En effet, il existe de nombreux facteurs qui déterminent leur apparition.

Il s’agit d’une condition très inconfortable pour celles qui en souffrent. Puisqu’on l’associe souvent à une infection. Ou à une maladie gynécologique.

Si c’est un symptôme qui disparaît avec le temps, beaucoup ont tendance à se sentir en insécurité et inquiètes, surtout lorsqu’il est accompagné d’irritation et de sensibilité.

Bien que ce soit très fréquent, les femmes doivent prêter attention à ces démangeaisons. Car lorsqu’elles proviennent de la zone intime, le traitement doit être opportun et adapté.

Mais avant de s’inquiéter d’un problème plus important, il est essentiel de consulter un gynécologue de confiance. Afin de déterminer quelle est sa véritable cause.

Comme nous savons que beaucoup de personnes ne savent pas à quoi sont liées les démangeaisons vaginales, nous allons partager avec vous les 5 principales raisons de leur apparition.

Découvrez-les !

1. Les mycoses vaginales

les bactéries à l'origine des démangeaisons vaginales

Les infections à cause des mycoses ou des levures sont une maladie intime qui se développe quand le pH ou la flore vaginale sont altérés.

Le pH, en général, est acide et se trouve en moyenne sous les 4.7. Cependant, lorsque le degré d’acidité est déséquilibré, les lactobacilles diminuent et permettent aux micro-organismes de proliférer.

Cette altération peut être due à l’usage de produits d’hygiène en particulier, au port de vêtements trop serrés ou à cause de certaines déficiences nutritionnelles.

Les mycoses prolifèrent très facilement dans les environnements humides comme celui qu’offre la vulve et cela provoque de mauvaises odeurs et des démangeaisons.

Dans le but de maintenir le pH à des niveaux stables, il est conseillé d’ingérer du yaourt nature et d’autres sources de probiotiques.

Voir aussi : Vous avez des démangeaisons vaginales ? Découvrez-en les raisons

2. L’irritation de la vulve

La vulvite ou l’irritation de la vulve est une condition qui survient lorsque la femme nettoie trop sa zone vaginale ou lorsqu’elle utilise des savons fabriqués avec des produits chimiques agressifs.

La peau de cette zone est trop sensible et souffre d’altérations du pH face à n’importe quel composant irritant des produits d’hygiène courants.

Elle est très courante chez les femmes qui vont à la salle de sport fréquemment et qui ne changent pas rapidement leurs vêtements transpirants.

Pour diminuer les démangeaisons et soulager l’irritation, il est conseillé de prendre un bain d’eau tiède avec un savon de pH acide.

Il est également bon de nettoyer les zones extérieures du vagin avec une solution d’eau tiède et de vinaigre de pomme.

3. Méthodes d’épilation agressive

bien se raser l'entrejambe pour éviter les démangeaisons vaginales

Il existe de nombreuses méthodes d’épilation pour toutes les zones du corps. Mais pour la zone V, il est important de savoir choisir la plus indiquée.

Les techniques épilatoires comme les rasoirs, manuels ou électriques, sont souvent agressives pour la peau délicate qui la recouvre.

Ces techniques, comme les crèmes épilatoires, provoquent des irritations, des poils enkystés et la sensation de démangeaisons prolongées.

Pour combattre cela, appliquez des pommades. Ou utilisez des crèmes dépilatoires pour le maillot.

4. Les maladies sexuellement transmissibles (MST)

Même si beaucoup de femmes ont peur d’avoir une maladie sexuellement transmissible, il est important de savoir qu’elles peuvent se manifester à travers des symptômes comme les démangeaisons.

Les cas sont rares. Mais il n’est jamais de trop de faire un check-up de temps en temps.

La plupart des maladies sexuellement transmissibles ne présentent souvent aucun symptôme lors des premières étapes. Et se manifestent avec de la douleur. Ou des sécrétions malodorantes.

La démangeaison doit être un motif d’alerte quand elle s’accompagne de petites grosseurs. D’irritation. Ou de pertes vaginales. Entre autres.

5. Les affections cutanées

Les problèmes de peau, comme le psoriasis ou l’eczéma, peuvent aussi affecter la zone intime des femmes.

Bien que la plupart du temps, elles compromettent d’autres zones du corps, certains cas conduisent à une sensation continue de démangeaisons vaginales.

Si c’est effectivement ainsi, il est primordial de consulter le gynécologue pour recevoir un traitement spécial pour le pH du vagin.

Les corticostéroïdes cutanées à faible résistance et l’application d’une crème hydratante douce peuvent aider dans les cas de psoriasis sur la vulve.

Nous vous recommandons de lire : Les douches vaginales aggraveraient le risque de souffrir d’un cancer des ovaires

Que faire face aux démangeaisons ?

En plus d’utiliser les traitements conseillés par le gynécologue dans chaque cas, il est bon d’améliorer ses habitudes d’hygiène. Et de porter des vêtements aérés et en coton. 

Même si la zone intime conserve un certain degré d’humidité, l’idéal est de l’éviter au maximum. Ainsi, les bactéries nocives ne peuvent y proliférer.