5 signaux de dépression que vous ignorez

Puisque la dépression altère la chimie du cerveau, il est possible que la réalité de la personne affectée soit faussée et qu'elle perçoive des actes ou des commentaires comme étant négatifs alors que dans d'autres circonstances, elle les considérerait comme normaux.

Un grand pourcentage des personnes qui souffrent de dépression se rendent compte qu’elles en souffrent quand la maladie est déjà bien avancée.

Bien que la sensation de tristesse soit le symptôme le plus évident, beaucoup de gens ignorent qu’ils traversent des épisodes graves de ce trouble psychologique. 

Le problème est que cela empêche la mise en place d’un traitement adapté, ce qui, à la longue, rend plus complexe le cheminement vers la solution.

Et même si dans chaque cas, la dépression se manifeste de manière différente, il y a une série de signaux dont il vaut mieux tenir compte pour l’identifier.

Étant donné que beaucoup méconnaissent encore certains symptômes de la dépression, nous allons partager avec vous 5 d’entre eux, qui ne font pas partie des plus communs.

1. Les changements brusques de poids

Trouble-alimentaire-depression-500x334

L’un des signes physiques les plus visibles de la dépression est le changement brusque de poids.

La perte ou la prise de plus de 5% du poids total en un mois est un symptôme qui indique que quelque chose ne fonctionne pas bien dans l’organisme. 

Ici, la perte inattendue de kilos ne doit pas être due à un régime ou à un programme d’exercice : ce qui se passe, c’est que l’appétit diminue et cela génère des déficiences nutritionnelles.

Évidemment, c’est un symptôme qu’il faut considérer car il peut conduire à de graves épisodes d’anémie, de fatigue et de perte de la concentration.

D’autre part, si on prend des kilos, c’est probablement que la dépression nous amène à manger plus, et à souffrir de compulsions alimentaires (boulimie).

2. Les altérations du sommeil

C’est l’un des facteurs qui demande le plus d’attention quand il dure. Il est très simple à identifier et provoque souvent des réactions qui sont perçues immédiatement.

Cependant, il faut considérer que cela peut provenir d’autres raisons qui n’ont rien à voir avec la dépression. L’usage d’appareils électroniques avant de dormir, le fait de trop dîner ou le stress sont aussi des facteurs de mauvais sommeil.

Chez les personnes dépressives, les heures de sommeils sont altérées, si bien que la personne a envie de dormir pendant la journée, mais a beaucoup de mal à trouver le sommeil le soir. 

Il faut trouver une solution rapide car l’état dépressif peut rapidement mener à la consommation de médicaments ou d’alcool pour surmonter la situation, ce qui l’empire.

3. L’énervement ou l’irritabilité

Femme-criant-telephone-500x334

Les changements négatifs sur l’humeur sont des manières très communes de manifester ses inquiétudes, sa tristesse et tous les facteurs qui influent sur ce trouble.

En général, ce sont des réactions aux problèmes de sommeil et aux déficiences nutritionnelles qui se déclenchent car on ne mange pas bien.

À tout cela il faut ajouter la faculté que certaines personnes ont pour irriter les autres, car elles ne comprennent pas bien la situation par laquelle elles sont en train de traverser.

Cela peut aussi se manifester sous forme d’isolement ou de solitude, car on préfère éviter les confrontations.

La dépression altère la chimie cérébrale, faussant les visions de certaines situations quotidiennes que l’on considérerait comme normales en d’autres circonstances. 

4. La sensation de culpabilité

Le fait d’avoir une sensation constante de culpabilité est commun chez les personnes qui traversent une dépression. Le pire, c’est que d’une certaine manière, cela plonge la personne dans des émotions encore plus négatives.

Ce sentiment grandit quand on prend de mauvaises décisions mues par la tristesse, ou à la suite d’une dispute avec les êtres aimés.

Ce facteur est assez compliqué à appréhender car il engage et affecte les relations sociales.

5. Les douleurs et les gênes

Douleur-cou-500x334

Jusqu’à il y a quelques décennies, les professionnels de la santé mentale ne considéraient pas que les émotions avaient un rapport avec les douleurs physiques.

Cependant, après avoir réalisé plusieurs recherches, il a été déterminé qu’il existe bel et bien un lien et de fait, il est beaucoup plus fort que ce que l’on pensait.

Cela peut aller de l’hypersensibilité de la peau jusqu’aux douleurs musculaires, la rigidité ou les troubles digestifs

Bien sûr, comme tous ces troubles ont des causes diverses, il faut réaliser une analyse minutieuse pour déterminer si elles sont provoquées par la dépression, le stress ou une autre affection psychologique.

La dépression est un trouble grave qui ne se perçoit pas uniquement à travers la tristesse, les pleurs ou d’autres manifestations évidentes.

C’est une affection complexe et dangereuse qui demande l’attention d’un professionnel pour être dépassée le plus vite possible. 

Bien que nombre de ses symptômes peuvent être confondus avec d’autres maladies, il est important de leur prêter attention pour trouver le traitement adapté.

Catégories: Recettes Étiquettes:
A découvrir aussi