6 conseils pour soulager une infection vaginale due aux mycoses

Même si garder la zone bien sèche et une bonne hygiène intime est fondamental pour en finir avec les infections dues aux mycoses, il faut respecter l'hydratation naturelle du vagin pour ne pas provoquer d'autres problèmes.

 

Les infections vaginales dues aux mycoses peuvent se produire à cause de la croissance plusieurs types de micro-organismes qui logent dans la partie intime des femmes. 

Leur cause la plus fréquente est la prolifération de la Candida Albicans, un type de mycoses qui se développent facilement dans des environnements humides et chauds.

Il est toujours très inconfortable d’en souffrir puisque cela provoque des symptômes comme les démangeaisons, les pertes vaginales odorantes et le rougissement des lèvres.

De plus, cela peut se compliquer avec le temps et provoquer d’autres gênes comme la douleur, l’irritation et les difficultés à avoir des relations sexuelles.

La bonne nouvelle pour toutes, c’est qu’il existe plusieurs conseils et remèdes naturels qui sont efficaces pour contrôler les symptômes tout en éradiquant l’infection. 

Dans cet article, nous allons vous révéler les 6 plus importantes pour que vous n’hésitiez pas à les appliquer quand ce type de problèmes vous touchent.

1. Conservez la zone bien sèche

conservez-la-zone-bien-seche-500x334

L’infection sur aux mycoses vaginales se développe plus facilement dans des environnements trop humides. Il est donc important de conserver les zones extérieures du vagin bien sèches. Essuyez-vous bien en sortant de la douche ou après être allée aux toilettes.

Sachez que la zone intime a une lubrification naturelle qui ne comporte aucun risque d’infection. Cette hydratation doit être respectée car ses altérations augmentent le risque de maladies.

Lisez aussi : Préparez une huile naturelle pour l’hygiène intime

2. Utilisez des sous-vêtements en coton

Les tissus des sous-vêtements influencent grandement le développement de ces affections. Les tissus qui absorbent l’humidité et qui empêchent la transpiration de la zone se transforment en un bouillon de culture pour les mycoses.

Les sous-vêtements en coton sont les plus conseillés pour la santé intime car ils évitent l’excès d’humidité et de chaleur.

D’autre part, vous devez éviter l’usage de sous-vêtements humides lorsque vous sortez de la piscine car plus vous mettez du temps à les changer, plus vous risquez de contracter une infection.

Vous devez aussi utiliser des vêtements amples, surtout si vous présentez déjà des symptômes de candidose.

3. Améliorez vos habitudes d’hygiène

hygiene-500x354

L’hygiène quotidienne est la clé principale pour jouir d’un bonne santé. Lavez la zone infectée avec du savon doux et sans parfum, deux fois par jour.

Assurez-vous de conserver vos sous-vêtements propres et secs, surtout quand vous remarquez que vous avez de fortes pertes blanches.

De plus, lorsque vous allez aux toilettes, nettoyez-vous de l’avant vers l’arrière, afin d’éviter la propagation des mycoses et des bactéries.

4. Évitez les relations sexuelles

Même si les infections dues aux mycoses ne sont pas très graves, le mieux est tout de même d’éviter les relations sexuelles tant qu’elles ne sont pas complètement guéries. 

Avoir des relations sexuelles sans les combattre peut prolonger la durée de l’infection et dans certains cas, provoquer un mal être dans le couple.

5. N’utilisez pas de parfums

nutilisez-pas-de-parfums-500x377

L’usage de parfums, de déodorants et d’autres produits parfumés sur la zone intime affectent la flore microbienne du vagin et facilitent la croissance des mycoses.

Les substances chimiques qu’ils contiennent ne sont pas compatibles avec le pH vaginal et ont tendance à générer des déséquilibres nocifs.

6. Le yaourt nature

Le yaourt nature est un produit riche en cultures vivantes et en acides naturels qui régulent le pH naturel de la zone vaginale.

C’est l’un des remèdes les plus populaires contre la candidose et les infections bactériennes, puisque leurs bonnes bactéries ont la capacité d’inhiber l’action négative des mauvais micro-organismes.

Comme solution à cette affection, la consommation quotidienne d’une portion de yaourt est recommandée. De plus, on peut l’appliquer directement sur la peau, sur les zones extérieures du vagin.

Consultez aussi cet article : Découvrez tous les bienfaits du yaourt et une recette maison

7. Faites un lavage au vinaigre de pomme

vinaigre-de-pomme-500x303

Les propriétés anti-mycosiques et antibactériennes du vinaigre de pomme sont utiles pour lutter contre les micro-organismes qui provoquent ce type d’infections.

Ses composés acides régulent le pH vaginal et altèrent l’environnement dont ont besoin les mycoses pour se développer.

Cela aide à calmer la sensation de démangeaisons, le rougissement et la production excessive de pertes jaunâtres.

Ingrédients

  • 2 cuillerées de vinaigre de pomme (20 ml)
  • 1 litre d’eau tiède

Comment faire ?

  • Diluez deux cuillerées de vinaigre de pomme pour chaque litre d’eau tiède et utilisez le liquide pour laver les zones extérieures du vagin.
  • Répétez deux fois par jour jusqu’à totale guérison de l’infection.

Tous les conseils mentionnés ici sont utiles et naturels, et permettent d’en finir avec les infections vaginales dues aux mycoses. 

Si au bout de quelques jours de traitement, vous n’atteignez pas de résultats positifs, consultez une médecin pour trouver d’autres alternatives.