6 raisons pour lesquelles il est bon de pleurer

4 décembre 2017

Après avoir pleuré,nous nous sentons plus détendus, car avec les larmes notre organisme rejette des substances comme le cortisol tout en sécrétant des endorphines et des analgésiques naturels.

Que sont les larmes ? On les considère comme une expression émotionnelle inhérente à chaque être humain. Il s’agit de la réaction de l’organisme au niveau physiologique, cognitif, émotionnel et social face à certaines conduites.

Cependant, au niveau scientifique, les larmes permettent de décharger des hormones qui maintiennent notre équilibre.

La sécrétion lacrymale est le flux dont nous avons besoin pour maintenir la cornée en bonne santé :

  • Elle permet à la fonction optique, métabolique et lubrifiante de se développer.
  • Elle aide à nettoyer les corps étrangers et les substances irritantes qui se logent à la surface oculaire.
  • Les larmes protègent ainsi l’œil des infections microbiennes.

C’est pourquoi il n’est pas bon de réprimer les émotions car, à long terme, cela provoque des dommages corporels.

De plus, en contenant nos larmes, les muscles, les vaisseaux sanguins, l’estomac et l’intestin se contractent et provoquent des problèmes.

Pourquoi est-il bon de pleurer ?

Il est aussi bon de rire que de pleurer. Ces deux émotions nous aident à libérer des énergies positives et négatives.

Cela permet un bon équilibre de notre humeur. Lorsque nous pleurons, nous libérons de l’adrénaline et de la noradrénaline, les hormones qui permettent au corps de rentrer dans un état de relaxation et de soulagement.

L’ocytocine, de son côté, favorise la tranquillité. C’est la raison pour laquelle après avoir pleuré nous ressentons un repos semblable à celui que nous ressentons en sortant de la douche.

Vous souhaitez en savoir plus ? Lisez : 8 astuces naturelles pour combattre la tristesse et le mal-être

  1. Pleurer libère les tensions et le stress

Pleurer libère les tensions et le stress

Les larmes émotionnelles sont celles que l’organisme produit à des moments heureux et tristes.

Lorsque nous sommes exposés à des préoccupations et au stress, nous ne nous donnons pas l’opportunité de penser.

Toutefois, lorsque nous pleurons, nous nous sentons plus détendus car dans chaque larme nous libérons une forte dose d’adrénocorticotrophine. Cette hormone sécrète du cortisol et du corticostérone qui se libère quand il y a de la tension.

De plus, lorsque nous pleurons, nous déversons de la prolactine et de la leucine, deux analgésiques naturels.

En bref, il s’agit d’une réaction chimique pour calmer la douleur et réduire le stress. D’autre part, en pleurant, nous contractons les muscles faciaux et du contour des yeux.

Cela permet à l’irrigation sanguine de lubrifier les muqueuses oculaires.

2. Pleurer nous hydrate nos yeux

  • Les larmes basales sont celles générées sans sentiment, c’est simplement une production des glandes lacrymales. Elles arrivent jusqu’aux yeux et sont évacuées par les larmes. Elles servent ainsi à les protéger et à combattre les substances étrangères et la saleté. De plus, elles maintiennent également l’hydratation de la zone, car elles oxygènent la cornée et prennent soin de notre vue.
  • Il en est de même avec les larmes reflétées, qui surviennent lorsque l’on porte un corps étranger à l’œil. Elles se produisent en grandes quantités car elles contiennent des anticorps qui nous protègent des germes et des possibles virus.

3. Pleurer réduit la mauvaise humeur

Pleurer réduit la mauvaise humeur

Quand le corps génère des larmes, nous libérons du manganèse.

Lorsque l’organisme contient de grandes quantités de ce métal, nous souffrons d’irritabilité, de fatigue, des périodes de dépression et d’anxiété.

Mais le fait de pleurer augmente la quantité d’endorphines, ce qui nous maintient de bonne humeur.

Lisez également : Les aliments qui déclenchent la mauvaise humeur

4. Pleurer aide à lutter contre la douleur

L’une des manières de canaliser notre peine passe par les larmes. Nous pouvons exprimer de la vulnérabilité, mais également communiquer avec les autres.

Les larmes fonctionnent comme un outil pour libérer l’émotion négative et ainsi surmonter la douleur. En favorisant ainsi la bonne humeur, cela nous offre une sensation de bien-être.

5. Pleurer nous donne l’opportunité de faire preuve d’empathie

Pleurer donne l'opportunité de faire preuve d'empathie

Lorsque quelqu’un pleure, cette personne nous invite inévitablement à nous mettre à sa place, c’est-à-dire à faire preuve d’empathie de manière automatique.

Il se produit alors un lien émotionnel, car les personnes approfondissent leurs relations personnelles. De plus, nous plongeons en notre for intérieur et nous analysons les conséquences négatives et positives de la situation.

6. Calmant naturel

Parmi les bienfaits des larmes se trouve le pouvoir d’apaiser les angoisses. L’intensité des émotions fortes est plus légère et fluide.

Si les larmes sont abondantes mais justifiées (par exemple, après la mort d’un être cher), il est normal qu’elles surviennent de manière incontrôlable et que le cœur sécrète plus de sang.

Le cas est différent si elles s’accompagnent des symptômes suivants :

Si la situation est hors de contrôle, il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin, car les pleurs sont disproportionnés et peuvent être le signe d’un problème mental.

Comment pleurer sainement ?

Comment pleurer sainement ?

  • Ne prenez pas la situation à cœur, riez de vous-mêmes.
  • Prenez de la distance face à vos problèmes et évitez le drame.
  • Apprenez des choses avec bonne humeur.
  • Cherchez des activités qui favorisent vos émotions : lire, chanter, danser ou aller au cinéma.
  • Analysez la situation et réfléchissez à ce qui provoque ce mal-être.
  • Ne restez pas sans parler et exprimez ce que vous ressentez.

 

 

A découvrir aussi