7 signaux de cancer du col de l’utérus dont il faut tenir compte

Bien que les symptômes du cancer du col de l'utérus puissent être similaires à ceux d'autres affections, il est très important de consulter un spécialiste, car le diagnostic précoce est fondamental.

Le cancer qui se développe dans le col de l’utérus est, au niveau mondial, le troisième type de cancer le plus commun chez les femmes. Les personnes les plus touchées par ce cancer ont entre 40 et 55 ans.

Dans cet article, nous allons vous expliquer tout ce que vous devez savoir sur ce type de cancer, ainsi que les signaux dont il faut tenir compte pour le détecter à temps.

Qu’est-ce que le cancer du col de l’utérus ?

Le cancer du col de l’utérus se loge dans la partie inférieure de l’utérus, qui débouche sur la partie supérieure du vagin. 

C’est un type de cancer au développement lent qui peut être détecté à temps et facilement, si les femmes réalisent de manière périodique une cytologie vaginale lors d’une visite gynécologique.

Dans le cas de ce cancer, le gynécologue pourra observer que les cellules commencent à grandir de manière incontrôlée.

En réalisant ce test au moins chaque année, il est possible de pouvoir détecter le cancer au stade initial et les probabilités de guérison sont de presque 100%.

Consultez aussi cet article : Les symptômes du cancer du poumon que vous devez connaître

Le papillomavirus

La cause principale de l’apparition de ce cancer est l’infection due au papillomavirus (HPV), un virus qui a démontré qu’il était présent dans la totalité des cas de cancer du col de l’utérus.

Ce virus se transmet via les relations sexuelles, et le risque augmente en fonction de la fréquence de ces relations.

En réalité, la plupart de ces infections se guérissent de manière naturelle.

Cependant, dans certains cas, elles se reproduisent et deviennent malignes, générant alors ce type de cancer.

Papillomavirus-500x334

Les facteurs de risque

En plus du HPV, il faut tenir compte des facteurs qui augmentent le risque de souffrir d’un cancer du col de l’utérus :

  • Le tabac : Il double le risque, par rapport aux personnes qui ne fument pas.
  • Des relations sexuelles précoces.
  • La prise habituelle de médicaments, qui diminuent la capacité du système immunitaire à lutter contre le cancer. C’est le cas par exemple, des femmes atteintes du VIH ou d’un autre type de cancer.
  • L’herpès génital.
  • L’usage de contraceptifs oraux.

Les signaux dont il faut tenir compte

Comme nous l’avons commenté précédemment, l’évolution de ce cancer est lente et il peut être détecté à temps si on réalise des cytologies du col utérin. 

De la même manière, les symptômes externes n’apparaissent pas tant que le cancer n’est pas étendu.

Voilà pourquoi il faut être attentifs aux 7 signaux qui peuvent indiquer ce type de cancer :

  • Les saignements légers à l’aspect trouble entre les règles ou juste après.
  • Des règles plus longues et abondantes que d’habitude.
  • Des douleurs pendant les relations sexuelles.
  • Des douleurs au niveau du pubis.
  • Des saignements après les relations sexuelles.
  • L’augmentation injustifiée des sécrétions vaginales, qui peuvent être pâles, rosées, marrons, aqueuses ou teintées de sang. Dans certains cas, elles peuvent avoir une odeur forte et désagréable.
  • Des saignements après la ménopause.
Signaux-dont-il-faut-tenir-compte-500x377

Les symptômes avancés

Dans les stades les plus avancés, le cancer du col de l’utérus peut présenter les symptômes suivants :

  • Les douleurs de dos.
  • Les problèmes osseux comme les fractures.
  • La fatigue sans raison.
  • Les pertes d’urine ou de selles par le vagin.
  • Les douleurs dans les jambes et au niveau du bassin.
  • La perte de poids.
  • Les gonflements au niveau d’une seule jambe.

Lisez aussi : Comment les émotions influent-elles sur le mal de dos ?

Que faire ?

Si on détecte certains de ces signaux qui peuvent indiquer un possible cancer du col de l’utérus, la première chose à faire est de ne pas s’alarmer, surtout si on réalise des cytologies régulières.

En effet, ces symptômes peuvent être également dus à d’autres pathologies, comme une infection qui provoque des douleurs et des saignements.

 

Que-faire-500x334

Il ne faut pas non plus trop attendre si l’on souffre de ces symptômes car dans tous les cas, ils indiquent un problème de santé qu’il faut soigner.

Il est important de consulter un médecin le plus tôt possible pour qu’il réalise les tests nécessaires et qu’il établisse un diagnostic. 

Si le résultat est positif, le traitement dépendra de la taille et de la forme de la tumeur, de la santé de la femme, de son désir et de ses possibilités d’avoir des enfants.

Il existe des groupes de soutien qui portent assistance aux personnes qui souffrent de cancer du col de l’utérus, ainsi qu’à leurs proches.

A découvrir aussi