8 choses que vous devez savoir sur la cataracte

Comme les cataractes peuvent survenir à n'importe quel âge, nous devons prendre soin de nos yeux et nous rendre tous les ans chez l'ophtalmologue pour détecter d'éventuels problèmes.
Lorsqu’on entend parler de la cataracte, on pense tout de suite à « problèmes de vue » et à « personnes âgées ». Cela n’est pas sans raison, car on estime que la moitié des personnes de 80 ans souffrent effectivement de la cataracte.
Mais le problème ne s’arrête pas là. Saviez-vous que les premiers symptômes de cette pathologie apparaissent bien souvent autour de 40 ans ? A partir de 60 ans, la vue devient véritablement très affectée. Si vous vous situez dans cette tranche d’âge, nous vous suggérons de continuer à lire cet article pour en apprendre plus sur la cataracte.

Vous commencez peut-être déjà à expérimenter les premiers symptômes, mais vous ne leur prêtez pas suffisamment d’attention. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur la cataracte.

1. La cataracte ne se forme pas sur les yeux

La première chose que vous devez savoir sur la cataracte est qu’elle ne se forme pas sur les yeux. La plupart des personnes associent ce trouble à une sorte de couche qui se forme sur la pupille.

En réalité, elle se forme à l’intérieur des yeux. La vue se trouble lorsque les protéines qui compriment normalement le cristallin se brisent. Ce processus est complètement indolore et la personne qui l’expérimente ne s’en rend compte qu’après plusieurs années, car le diagnostic nécessite une intervention médicale.

Nous vous recommandons de lire : 6 conseils pour garder vos yeux sains

2. L’âge n’est pas un facteur de risque

cataractes-congenitales-500x328

Vous devez également savoir que l’âge n’influe pas sur l’apparition d’une cataracte. Même s’il est certain que la plupart des gens la développe une fois qu’ils ont atteint un certain âge, n’importe qui peut souffrir de ce problème.

Notamment les personnes qui :

  • Ont subi une chirurgie oculaire.
  • Ont souffert d’un glaucome.
  • Se sont exposées régulièrement au soleil sans lunettes de protection.

La cataracte congénitale n’est pas à négliger non plus. Certains bébés naissent directement avec la cataracte. Cela est dû à des infections ou à des problèmes de développement qu’ils ont expérimenté durant la gestation, à cause d’une carence en nutriments.

3. Les symptômes d’une cataracte

Même si la cataractes se développe très lentement, si vous y prêtez suffisamment attention, vous pouvez la détecter de manière précoce. Pour cela, voici une liste des symptômes les plus communs qu’elle provoque :

  • Une vision floue ou peu claire.
  • Une perte de capacité visuelle périphérique. Plus le temps passe, plus vous aurez du mal à voir les choses qui ne sont pas directement dans votre champ de vision.
  • Des problèmes pour distinguer les couleurs.
  • Des problèmes pour bien voir la nuit.
  • Une vision double.
  • Des changements soudains dans le degré de correction des lunettes.

4. La cataracte peut toucher un seul œil

C’est une information que peu de gens connaissent. La cataracte peut ne toucher qu’un œil. Même si la cataracte dite « bilatérale » est la plus fréquente, certaines personnes développent ce problème sur un seul de leur deux yeux.

Elle se manifeste généralement après un coup ou un traumatisme. Voilà pourquoi il est vivement recommandé de consulter un ophtalmologue si vous venez de recevoir un coup directement sur l’œil ou juste à côté.

Il est probable que vous ne ressentiez aucune gêne sur le moment. Mais, quelques années plus tard, vous allez certainement développer une pathologie qui vous empêchera de voir correctement.

5. La cataracte affecte la vue de différentes manières

La présence d’une cataracte trouble la vue, c’est une certitude. Cependant, certain-e-s patient-e-s qui en souffrent ont une vue parfaitement normale, iels sont simplement plus sensibles à la lumière.

D’autres expérimentent des difficultés dans un environnement obscur ou pendant la nuit, mais voient parfaitement bien lorsque la lumière naturelle est suffisamment abondante.

La cataracte ne se développe pas forcément de la même manière chez tou-te-s les patient-e-s.

6. Une intervention chirurgicale n’est pas toujours nécessaire

proteger-la-vue-500x334

Celleux qui souffrent d’une cataracte légère peuvent la combattre en utilisant des traitements peu intrusifs. Des années peuvent se passer sans que les patient-e-s aient besoin d’une intervention chirurgicale.

Il est très important que vous parliez de votre problème à votre médecin pour qu’iel puisse évaluer la gravité de la situation et vous recommander la meilleure solution.

Grâce à ses conseils, vous pourrez faire votre choix et vous n’aurez peut-être besoin que de prendre un traitement pharmacologique et d’effectuer des visites régulières chez l’ophtalmologue.

7. L’opération de la cataracte est fréquente et très sûre

Il est normal que vous soyez très inquiet-ète si votre médecin vous annonce que vous souffrez d’une cataracte et que vous devez être opéré-e. Mais, si tel est votre cas, vous ne devez pas vous inquiéter outre mesure, car c’est l’une des chirurgies les plus fréquentes et les plus sûres qui soient.

Actuellement, cette procédure a 96% de chance de succès, une statistique qui la place parmi les plus efficaces de toute la médecine moderne. Cette chirurgie ne demande qu’une anesthésie locale et une petite incision. Vous n’aurez même pas de points de suture.

Le-a chirurgien-ne va simplement retirer le cristallin, pour ensuite nettoyer les résidus qui encombrent l’œil et implanter un nouveau cristallin. Ce processus dure entre 15 et 20 minutes, et en une heure vous serez de retour chez vous.

Après l’opération, vous devrez protéger vos yeux et vous ne pourrez plus courir pendant un temps, ou réaliser des efforts intenses durant quelques semaines.

Vous remarquerez, dès le lendemain de l’opération, que votre vue est plus nette. En 4 semaines, votre œil aura totalement cicatrisé et vous verrez mieux que jamais.

Voir également : A quoi est due la vision floue et comment la soigner ?

8. La meilleure manière de prévenir la cataracte est de vous rendre chez l’ophtalmologue

la-meilleure-maniere-de-prevenir-les-cataractes-est-de-vous-rendre-chez-un-ophtalmo

Nous devons tou-te-s aller chez l’ophtalmologue au moins une fois par an, pour prévenir l’apparition d’une cataracte ou de toute autre maladie.

Durant la consultation, vous devez indiquer à votre médecin tous les changements que vous avez pu constater. Lui/Elle seul-e est habilité-e à vous dire si vous souffrez d’un problème ponctuel ou si l’un de vos yeux est touché par une cataracte, qu’il va falloir traiter.