8 conseils pour améliorer la capacité de réflexion indépendante

Exprimer et défendre des idées personnelles devant les autres n'est pas toujours facile. Si vous avez des difficultés à vous exprimer, ne vous inquiétez pas ! Nous vous révélons ici 8 secrets pour développer votre capacité de réflexion indépendante. Ne passez pas à côté de ces secrets !
8 conseils pour améliorer la capacité de réflexion indépendante

Dernière mise à jour : 30 septembre, 2021

Vous connaissez sans doute de nombreuses personnes toujours d’accord avec les idées des autres (du moins en apparence) ou des personnes décident de taire leur opinion. Au contraire, certains ont tendance à exprimer une position différente et un point de vue novateur. A quel groupe vous identifiez-vous ? Si c’est avec le dernier, félicitations ! Votre réflexion est indépendante.

Briser le « moule » de la pensée collective est un signe clair de leadership, d’autonomie et de sécurité. Sans aucun doute, il y a ceux qui sont nés avec ce don.

Qu’ils soient étudiants, professionnels ou travailleurs, ils ont gagné du terrain, car leur aptitude les distingue des autres, encourage leur libre expression, leur donne de la crédibilité. Et leurs contributions sont souvent très précieuses pour l’équipe.

Cependant, ceux qui n’ont pas cette capacité très développée ont la possibilité de l’améliorer. Voulez-vous savoir comment ? Poursuivez donc votre lecture pour le découvrir.  Prenez des notes !

Qu’est-ce que la réflexion indépendante ?

La réflexion indépendante désigne la capacité d’une personne de traiter les idées, les croyances ou les modèles de la société et ensuite d’assumer une position qui lui est propre. Ainsi, au lieu d’être influencée par les autres, elle a son propre raisonnement personnel en fonction de son éducation, de ses expériences et de ses idéaux.

La réflexion indépendante est un exemple clair d’une personnalité bien définie, critique et libre. Sans aucun doute, ceux qui la pratiquent sont par nature anticonformistes.

Pour beaucoup, cette capacité est une arme à double tranchant, car défendre une approche unique ou minoritaire peut impliquer une faiblesse au milieu d’un débat. Cependant, les penseurs indépendants n’ont pas peur de justifier leurs arguments.

Dans leur mode de vie, il n’y a pas de place pour soutenir la pensée générale (s’ils ne sont pas d’accord), même si cela signifie moins de confort, moins de complaisance et moins d’harmonie avec les autres. C’est une question de cohérence entre ce qu’ils ressentent, pensent, disent et font ! Y a-t-il quelque chose de plus précieux que cela ?

Mieux encore, grâce à une réflexion indépendante, ils renforcent certaines caractéristiques importantes. Parmi elles, figurent les suivantes :

  • Productivité
  • Rendement
  • Efficacité
  • Estime de soi.
  • Connaissance de soi
  • Niveau d’exigence
  • Compétences personnelles
Pensée indépendante.
La pensée indépendante vous permet d’être vous-même.

8 conseils pour une réflexion indépendante

Bien que le cerveau humain soit conçu pour recycler les informations externes, il peut être reprogrammé pour développer une réflexion indépendante. Détendez-vous, ouvrez votre esprit et considérez ces conseils super utiles pour votre vie quotidienne :

1. Reconnaissez vos forces et vos faiblesses

Cela peut sembler idiot, mais la réponse est plus importante que vous ne le pensez. En fait, la connaissance de soi est essentielle dans la tâche de former une réflexion indépendante.

Il convient de noter que la perception que chaque individu a de lui-même fonctionne comme une limitation ou un élan lorsqu’il s’agit de faire quoi que ce soit dans la vie. Vous reconnaître et vous accepter tel que vous êtes vous permettra de vous améliorer. Autrement, votre évolution personnelle sera lente et frustrante.

Par exemple, si vous vous considérez timide, vous savez que, petit à petit, vous trouverez des stratégies pour améliorer votre participation aux relations interpersonnelles. Vous vous sentirez plus en confiance au point de justifier vos critères et de débattre avec les autres sans aucune sorte de nervosité ni de gêne.

D’un autre côté, il convient de noter que votre environnement ne vous définit pas. Les autres peuvent exprimer une opinion sur vous, vous faire un compliment ou une critique, mais cela ne remplace pas votre estime de soi, qui n’est que la vôtre et que vous pouvez renforcer avec la conviction que vos compétences sont grandes.



2. Explorez !

Se contenter de ce que vous savez, avez, entendez, vivez n’est pas une option. Il est essentiel que vous vous nourrissiez de livres, de documentaires, d’ateliers, de cours, d’entreprises, de voyages, de cultures et de personnes. Si vous explorez, apprenez, et si vous apprenez, vous vous remplirez de connaissances et d’expériences clés pour votre croissance.

Il est intéressant de pointer du doigt des choses qui ne correspondent pas à ce que vous pensez. Par exemple, si vous êtes très religieux, essayez de lire un livre sur l’athéisme. De même, vous pouvez parler à quelqu’un de plus âgé ou d’une autre idéologie politique.

Dans tous les cas, vous ne perdrez rien. Bien au contraire ! Cela vous aidera à élargir votre vision du monde et, pourquoi pas, de vous-même. La diversité est l’une des belles choses de la vie. Grâce à elle, la réflexion indépendante coulera librement !

3. Pour avoir une réflexion indépendante, abandonnez vos croyances limitantes

Dès l’enfance, vos parents, vos grands-parents et autres personnalités de premier plan vous inculquent ce qui est bien et ce qui est mal. Mais est-ce toute la vérité ? Pas tout à fait. Comme tant d’autres, vous grandissez avec des croyances limitantes qui déterminent une bonne partie de ce qui vous arrive.

Penser que l’argent est mauvais, que se mouiller sous la pluie est une mauvaise chose ou que vous devez travailler trop dur pour être « quelqu’un » font partie des croyances limitantes les plus répandues. Ces programmes ne font que vous enchaîner à une façon de penser et de vivre qui ne vous appartient pas.

Désormais, décidez de lâcher ce qui vous lie, vous freine, vous stagne… Choisissez d’être vous-même et vous aurez la liberté de penser. Connectez-vous avec vos idées ! Oserez-vous commencer dès maintenant ?

4. Apprendre à écouter, une des clés de la réflexion indépendante

L’avis des tiers est déterminant pour certains et insignifiant pour d’autres. Mais en réalité, il est aussi précieux que le vôtre. Une des vertus d’un bon penseur est d’être un bon auditeur. Il s’agit de respecter les pensées de chacun, de ne pas changer les vôtres, ni de démontrer que vous avez raison ou d’essayer de transformer l’état d’esprit de quelqu’un d’autre.

Il y a des amis qui correspondent au profil des personnes socialement intelligentes.
L’écoute est enrichissante et permet de développer son autonomie de réflexion.

5. Remettez-vous en question !

Ce point ne pouvait pas être négligé et il a beaucoup à voir avec ce que vous venez de lire. Deux des pires défauts de l’être humain sont l’entêtement et l’intransigeance. Soyez clair que la réflexion indépendante n’a rien à voir avec un manque de réflexion et ne vous oblige pas à avoir le même avis sur une chose pour toujours.

Il est toujours bon de se poser cette question : “Et si c’était différent de ce que je pense ?” Si en chemin vous constatez que vous vous êtes trompé, ce n’est pas grave ! Reconnaissez-le et avancez. Cela fera de vous une meilleure personne, plus courageuse, plus humble, plus sage, avec un esprit ouvert… Ne pensez-vous pas ?

6. Allez au-delà des problèmes

Les obstacles deviennent des défis parfaits pour changer sa façon de penser. Par conséquent, face à une difficulté, envisagez des solutions différentes. Cette technique vous aidera à naviguer dans un scénario inconnu et conduira à un bon résultat.

De plus, cela permet de s’éloigner un peu de la situation pour la regarder sous un autre angle. Ainsi, avec une nouvelle perspective, des lumières vous viendront à l’esprit qui éclairciront le panorama et vous indiqueront les réponses dont vous avez besoin.



7. Combinez des idées qui semblent incompatibles

Qui a dit que vous ne pouviez pas essayer quelque chose de nouveau ? La vérité est que la créativité est une grande alliée des penseurs indépendants. Libérez-la ! Ne rejetez pas les idées qui semblent ne pas s’emboîter.

Il est courant de voir que des concepts “incompatibles” naissent de grandes découvertes, projets, recherches… Et oui, des fois cela ne fonctionne pas, mais d’autre fois ces concepts incompatibles se transforment en un succès. Vous pouvez ainsi créer quelque chose d’unique avec votre empreinte personnelle.

8. Persévérez !

La persévérance est sur la liste VIP des valeurs humaines. La raison est très simple : elle vous encourage à atteindre vos objectifs et à en profiter beaucoup plus. Il ne sert à rien d’abandonner au premier essai ou au second. Donner du temps au temps… Changer les schémas de pensée n’est pas une tâche qui s’accomplit du jour au lendemain.

Préparez-vous à grandir !

En fin de compte, la réflexion indépendante ouvre les portes de la réussite à l’école, au travail, dans les relations. Vous pouvez vous exprimer, générer des produits créatifs et trouver des solutions pratiques à tout désagrément. Cette façon de penser est liée à la fidélité personnelle et à l’authenticité. Soyez vous-même et montrez-vous tel que vous êtes !

Il ne fait aucun doute que la famille et l’école, en particulier pendant les premières années de la vie, jouent un rôle fondamental dans la formation de ce type de pensée positive. Avec moins de répression et plus de libertés, ils sont capables de former des personnes autonomes à tous points de vue : intellectuel, moral, affectif…

Le voyage ne sera pas facile, car il implique un engagement, mais il ne sera pas non plus difficile. Vous êtes préparé pour cela et plus encore. Comme l’a dit le philosophe grec Héraclite : “Rien n’est permanent, sauf le changement !” Osez transformer votre pensée, rendez-la indépendante !

Cela pourrait vous intéresser ...
Le silence comme thérapie : quels sont ses avantages ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Le silence comme thérapie : quels sont ses avantages ?

Le silence est une thérapie intéressante pour se détendre et favoriser notre bien-être. Découvrez ici ce qu'il faut savoir à ce sujet !



  • López G. Pensamiento crítico en el aula. Rev de la UCLM. 2012, (N. ° 22): 41-60.
  • Campos A. Pensamiento crítico. Técnicas para su desarrollo. 1. ° ed. Bogotá: Cooperativa Editorial Magisterio; 2007.
  • Parra E, Lago D. Didáctica para el desarrollo del pensamiento crítico en estudiantes universitarios. Rev Ed Méd Super. 2003, 17 (2).