Quels sont les signes d'une crise du milieu de vie ?

La crise du milieu de vie va au-delà du fait de s'acheter une voiture hors de prix ou de commencer à s'habiller d'une autre façon. Découvrez toutes les implications psychologiques de ce moment de transformation important.
Quels sont les signes d'une crise du milieu de vie ?

Dernière mise à jour : 01 septembre, 2021

Lorsqu’elles s’approchent de leurs 45 ans, beaucoup de personnes commencent à afficher d’importants changements au niveau de leur comportement. Elles font des achats onéreux, elles adoptent un nouveau look, elles démissionnent impulsivement de leur travail ou remettent en question leur relation de couple. Tous ces comportements associés à la crise de milieu de vie ont un sens plus profond.

Affronter sa peur de vieillir, accepter des pertes importantes sur le plan personnel ou examiner ce que l’on a réussi jusque là sont quelques-unes des tâches psychologiques qui ont lieu à cette période de la vie. Certaines personnes font l’expérience de cette crise avant 40 ans et d’autres après 50 ans. Voyons plus spécifiquement en quoi elle consiste.

Qu’est-ce que la crise du milieu de vie ?

La crise de milieu de vie n’est pas un terme clinique en soi, ni un trouble reconnu dans un manuel diagnostique. Néanmoins, elle décrit une série de changements auxquels certaines personnes font face au niveau de leurs pensées, de leurs émotions et de leurs comportements à la moitié de leur vie.

On peut la définir comme une sensation d’angoisse, d’inquiétude ou de confusion émotionnelle qui pousse à effectuer des modifications dans le style de vie. Celles-ci sont parfois progressives, d’autres fois, les changements se font de façon drastique et frappante, et peuvent même nuire à la personne.

Comment s’exprime-t-elle ?

La crise de milieu de vie ne s’exprime pas de la même façon ou avec la même intensité chez toutes les personnes. Il existe cependant certains signaux qui peuvent nous indiquer que l’on est en train de passer par cette transition interne.

Dans un premier temps, des changements physiologiques peuvent se produire, comme des altérations du sommeil et de l’appétit ou des douleurs psychosomatiques. Il est aussi très fréquent de se retrouver face à des altérations de l’humeur : la personne devient plus irritable ou triste.

Une personne traversant cette crise peut choisir d’abandonner certaines de ses responsabilités et de partir en quête d’amusement, de transgression et de changement. Quitter son travail, demander le divorce, avoir une aventure ou faire des achats très onéreux sont quelques-uns des signaux les plus visibles. Certaines personnes choisissent même de changer leur apparence, leur cercle social ou leur style de vie.

Femme qui fait des achats.
Les achats exagérés ou d’objets très coûteux sont des comportements associés à la crise du milieu de vie.

Pourquoi la crise de milieu de vie se produit-elle ?

La crise de milieu de vie se produit lorsque la personne atteint (à peu près) la moitié de sa vie, mais elle ressemble à beaucoup d’autres transitions que les êtres humains connaissent. Par exemple, le passage de l’enfance à l’adolescence. En définitive, il s’agit d’un changement d’étape qui nous met face à différents aspects sur le plan psychologique :

  • Lorsque nous nous rendons compte que nous sommes au centre de notre cycle de vie, nous pouvons ressentir une peur de vieillir et de mourir.
  • Nous commençons à méditer sur notre trajectoire et à analyser les succès que nous avons connus, ainsi que nos échecs. Nous pouvons alors ressentir de l’insatisfaction, de la frustration ou des regrets par rapport à la façon dont se sont déroulées certaines choses.
  • À ce moment, nous remettons en cause nos priorités et nos objectifs. Nous pouvons même ressentir le besoin de les changer.
  • Selon des étudesl’âge moyen coïncide avec le moment le plus bas en matière de bonheur humain (qui commence à décliner dans la jeunesse et surgit à nouveau dans la vieillesse). Les sentiments de vide, de solitude et d’insatisfaction sont plus fréquents.
  • Au-delà des réflexions et des analyses internes qui surgissent en raison du moment vital que la personne traverse, les événements externes jouent aussi un rôle important. En effet, autour de 45-50 ans, de profondes transformations peuvent avoir lieu, comme l’émancipation des enfants, la maladie, la mort des parents ou l’arrivée de la ménopause chez les femmes.

Cet article peut vous intéresser : Les 4 étapes de la vie et leurs crises

Comment peut-on surmonter ce moment ?

Dans un premier temps, il faut savoir que tout le monde ne passe pas par cette crise de milieu de vie. Par ailleurs, elle ne suppose pas un problème pour tout le monde.

Il est ainsi possible de voir ce moment de transition comme une opportunité de réflexion, de croissance et de changement. Analyser ses priorités, se fixer de nouveaux objectifs et modifier certains aspects de son quotidien qui ne vous comblent plus est totalement naturel et bénéfique.

Cependant, si vous vivez cette crise comme une situation d’angoisse, de crainte et de confusion, il est important de prendre en compte ces sentiments. Les comprendre et les extérioriser est en effet fondamental, car il s’agit d’une façon de parvenir à une lecture positive et de ne pas prolonger le mal-être.

En parler à votre conjoint, à un membre de votre famille ou à un ami de confiance peut vous aider à soulager votre inquiétude. Par ailleurs, il est important d’être prudent et de ne pas agir de façon impulsive : cela pourrait créer davantage de problèmes.

Une femme ménopausée.
Chez les femmes, les changements physiques de la ménopause contribuent à la crise du milieu de vie.

Quand faire appel à un professionnel ?

Pour certaines personnes, la crise de milieu de vie peut avoir des conséquences négatives importantes si elles ne parviennent pas à la gérer. L’accompagnement professionnel est alors fondamental. Si les sentiments de tristesse, de culpabilité ou d’apathie sont intenses, il faut solliciter une aide. De la même façon, Si lesscomportements impulsifs ont des répercussions négatives au niveau personnel, professionnel ou social, il faut s’appuyer sur d’autres personnes.

En définitive, l’approche avec laquelle vous affronterez cette possible crise déterminera un changement positif ou négatif. Elle pourra déboucher sur une dépression, de l’anxiété et des comportements non adaptatifs, ou elle pourra vous motiver à vous améliorer, à poursuivre des objectifs que vous aviez mis de côté et à vous réinventer. Chaque crise est une opportunité.

Cela pourrait vous intéresser ...
5 signes de maturité émotionnelle
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
5 signes de maturité émotionnelle

La vie manque de manuels d'apprentissage. Il existe des guides pour presque tout, sauf pour mûrir. Cependant, la maturité émotionnelle est indispen...



  • Magna, P., & Pazzagli, A. (2007). La crisis de la mediana edad: el período de la menopausia en la mujer. Tredimensioni4, 162-173.
  • Wethington, E. (2000). Expecting stress: Americans and the “midlife crisis”. Motivation and Emotion24(2), 85-103.
  • Oles, P. K. (1999). Towards a psychological model of midlife crisis. Psychological reports84(3_suppl), 1059-1069.
  • Weiss, A., King, J. E., Inoue-Murayama, M., Matsuzawa, T., & Oswald, A. J. (2012). Evidence for a midlife crisis in great apes consistent with the U-shape in human well-being. Proceedings of the National Academy of Sciences109(49), 19949-19952.