Apprenez à vous défendre d’une critique avec assertivité

En plus de ne pas se sentir offensé, en acceptant une critique avec assertivité sans être sur la défensive, nous atteindrons également un plus grand équilibre sur le plan psychologique.

« Vous n’avez pas très bien travaillé aujourd’hui » , « Si j’avais été vous, je n’aurais pas pris cette décision »Tout au long de la journée, nous sommes soumis à une multitude de critiques.

Par conséquent, aujourd’hui, vous apprendrez à vous défendre des critiques avec assertivité.

L’assertivité est une capacité très sous-développée qui nous permet de défendre nos droits et de le faire savoir aux autres de manière respectueuse.

Lisez également : 8 choses que les personnes socialement intelligentes ne font jamais

Il existe de nombreux exemples d’affirmation de soi lorsque nous disons « non » ou lorsque nous osons exprimer une opinion sans nous excuser ou, encore moins, en attendant une forme d’approbation.

Ne soyez pas sur la défensive, mais demandez

se défendre d’une critique sans être sur la défensive

Au moment où quelqu’un nous critique, la première réaction que nous avons consiste à nous mettre sur la défensive. Nous considérons la critique comme une attaque, cela nous blesse et nous offense. Par conséquent, nous rentrons en état d’alerte.

Cependant, au moment où nous nous mettons sur la défensive, nous contre-attaquons. Nous nous opposons à l’autre et essayons de lui rendre la monnaie de sa pièce.

Si vous voulez apprendre à vous défendre d’une critique, ce n’est pas la meilleure façon de le faire. De plus, la contre-attaque ne fait que vous mettre au niveau de l’autre, et peut-être que cela n’est pas ce que vous cherchez.

C’est pourquoi, quand vous remarquez que les émotions vous poussent à vous défendre contre cette critique que vous recevez, respirez, arrêtez-vous et demandez.

La question est quelque chose à laquelle la personne qui critique ne s’attend pas. Son objectif est que vous acceptiez ce qu’elle dit, même si cela peut vous blesser.

Découvrez aussi : 5 caractéristiques des personnes assertives

Par exemple, si quelqu’un vous dit: « Voilà une façon de vous habiller aujourd’hui ! » . Au lieu d’essayer de vous justifier, de baisser la tête et manifester de l’insécurité et de l’embarras, ou de contre-attaquer avec un « Vous devriez vous regarder ! » , il est préférable de poser une question « Qu’est ce qui vous gène dans la façon de m’habiller ?  » .

La personne qui vous aura critiqué ne saura probablement pas quoi dire ou si elle le fait, sa réponse sera absurde.

L’important est que vous ne laissiez pas la critique vous mettre en colère et, encore moins, vous mettre mal à l’aise.

Reconnaître la critique de manière assertive

reconnaître la critique de manière assertive

Dans le cas où une personne critique quelque chose que nous avons fait, non pas pour nous faire du mal ou à cause de certains préjugés, mais parce qu’elle a raison dans ce qu’elle dit, ce n’est pas non plus une bonne idée de se mettre sur la défensive.

Si un ami nous dit combien de temps il nous a fallu pour nous préparer et aller le voir, il n’est pas positif de répondre « Toi aussi tu m’as fait attendre à une certaine époque » .

Ces manières de faire face à une critique, au lieu de renforcer les relations, les affaiblissent progressivement, jusqu’à ce que l’usure soit telle qu’elles finissent par se briser.

L’idéal serait de répondre de manière assertive de cette façon  « c’est vrai, je suis en retard ».

Si on vous critique en disant aussi « on ne peut pas parler avec vous, vous n’avez aucune idée de politique » , vous pouvez répondre « c’est vrai, je ne sais rien de politique ».

Lisez aussi cet article : 7 mots toxiques que vous devriez arrêter d’utiliser

Vous acceptez que vous ne savez pas, que vous vous êtes trompé ou que vous avez fait une erreur, mais à aucun moment vous ne devez permettre que cela vous affecte et encore moins que cela vous oblige à changer.

Par exemple, si vous ne connaissez rien à la politique parce que cela ne vous intéresse pas du tout, vous ne devez pas vous sentir mal, simplement parce que vous avez été critiqué pour ne pas bien connaître ce sujet.

Acceptez cela comme faisant partie de vous et exprimez votre position sans honte.

Défendez-vous d’une critique en respectant l’opinion des autres

Dans tout cela, il y a quelque chose de très important, et c’est que vous pouvez vous défendre d’une critique avec assurance tant que vous respectez l’opinion des autres. Mais avant tout, vous devez vous respecter.

Si quelqu’un vous dit que vous portez un pantalon affreux, vous ne devez pas vous offenser, ni rejeter cette opinion. Respectez-la, acceptez-la  et dites « ah oui ? Eh bien moi je l’aime bien » .

Nous ne pouvons pas tous avoir les mêmes goûts et vous n’avez pas à changer les vôtres.

Vous pouvez respecter que l’autre personne ait été sincère et vous ait donné son point de vue, mais rappelez-vous que ce sont vos goûts et vos opinions qui devraient prévaloir pour vous.

Même si d’autres personnes n’aiment pas votre pantalon, s’il vous plait, c’est ce qui devrait compter en premier. De cette façon, vous apprendrez également à être plus flexible avec les opinions et les goûts des autres.

Avant de partir, ne manquez pas de lire : Comment plus plaire aux gens ? 9 manières scientifiquement prouvées

Savez-vous comment vous défendre des critiques ? Comment réagissez-vous habituellement quand quelqu’un vous critique ?

Si vous vivez offensé en permanence, vous vous faites du mal à vous-même. Apprenez à être flexible comme le bambou et adaptez-vous aux situations pour qu’elles ne vous dépassent pas. Apprenez à vous aimer un peu plus et arrêtez de voir des offenses là où elles n’existent pas.

 

Image principale de © wikiHow.com

 

A découvrir aussi