8 signes surprenants du cancer du poumon à ne pas négliger

· 23 juin 2017
Certaines gênes en lien avec le cancer du poumon, comme la toux persistante ou la fragilité musculaire, peuvent passer inaperçues car elles sont considérées comme normales ou sont associées à une activité habituelle.

 

Le cancer du poumon est l’un des types de cancer qui cause le plus de mort-e-s dans le monde entier. Contrairement à ce que l’on pense, il ne se déclare pas uniquement chez les personnes qui fument.

Ce type de cancer se développe également chez les non fumeur-se-s car iels sont exposé-e-s à d’autres facteurs déclencheurs, tels que :

  • La pollution de l’air
  • Être fumeur-se passif-se
  • L’exposition à des chimiques comme l’asbeste ou le radon

La douleur dans la poitrine est l’un des principaux symptômes mais il ne faut pas négliger les autres signes du cancer du poumon.

Selon l’étape à laquelle se trouve cette maladie, on peut expérimenter les symptômes suivants.

La confusion des signes du cancer du poumon

Certaines gênes qui peuvent être un avertissement de ce type de cancer peuvent passer inaperçues ou être confondues avec une autre maladie.

On les attribue souvent à un rhume courant ou à la fatigue due à une activité en particulier.

Pourtant, tenir compte immédiatement des premiers symptômes augmente l’efficacité du traitement.

Voici les symptômes.

Consultez aussi cet article : 10 manières de combattre la fatigue et d’avoir plus d’énergie naturellement

1. La toux persistante

C’est souvent une toux sèche qui est parfois accompagnée de sang. Il peut aussi y avoir de la morve de couleur rouge.

Si la toux dure pendant plus d’un mois et génère des ronflements ou une voix rauque, mieux vaut consulter un-e spécialiste des voies respiratoires pour faire des tests et écarter la possibilité d’un cancer du poumon.

Beaucoup de gens oublient et négligent ce symptôme car il est très gênant de faire des examens. Cependant, pensez que plus vous les ferez tôt, plus vos doutes se dissiperont rapidement.

2. Les infections chroniques

Vous avez remarqué que la bronchite vous affecte plus souvent sans cause apparente ? Dans ce cas, demandez à votre médecin qu’il vous fasse un check-up complet.

Ce qui doit impérativement tirer la sonnette d’alarme, ce sont les douleurs dans la poitrine. Ces douleurs ne sont jamais communes.

  • On pense souvent que la douleur dans la poitrine n’a qu’un lien avec les problèmes de cœur.
  • Si votre cardiologue a écarté cette possibilité, vous devriez demander à votre médecin qu’il évalue vos poumons.

3. La perte de poids

Si vous avez perdu du poids sans rien changer dans votre régime alimentaire ni avoir débuté un programme d’exercices, vous devez réfléchir à la cause de ce changement.

Même si à première vue, cela peut sembler génial, avec le temps, cela peut représenter un grand problème.

4. La douleur des os

C’est un signe de cancer du poumon qui se présente quand la maladie s’est déjà propagée dans d’autres parties du corps. En général, le dos et les hanches sont les zones qui sont les plus affectées.

Certaines personnes voient ce symptôme comme quelque chose de commun, surtout quand on est âgé. Mais quel que soit votre âge, vous devez vous assurer que la douleur des os ne cache rien de grave.

5. L’inflammation du cou et du visage

Cela arrive quand la tumeur fait pression sur la veine cave, qui est celle qui transporte le sang de la tête et des bras jusqu’au cœur.

L’inflammation apparaît car la circulation sanguine est plus lente que la normale. Vous ne parviendrez pas à éliminer l’inflammation avec des massages ou d’autres alternatives.

6. La fragilité musculaire

C’est un signe du cancer du poumon qui affecte les hanches, les bras, les épaules et les jambes. Il est fréquent de ressentir de la fragilité et un manque de force, ce qui fait que les activités du quotidien deviennent difficiles à réaliser.

7. De forts niveaux de calcium

Dans certains types de cancer du poumon, les taux de calcium augmentent et l’afflux sanguin est plus fort. Cela produit les symptômes suivants :

  • La miction fréquente
  • La constipation
  • La soif excessive
  • Les nausées
  • La douleur d’estomac
  • Les nausées

La seule manière de vérifier et d’être sûr/e de ce qui arrive dans l’organisme est de réaliser un test sanguin.

8. La respiration forcée

Vous ronflez lorsque vous dormez ? Les tâches les plus courantes que vous faisiez avant vous semblent compliquées ? Marcher rapidement vous coupe le souffle alors qu’avant ce n’était pas un problème ?

Le cancer du poumon affecte la capacité aérobic et vous devez consulter un médecin pour qu’il vous fasse des tests.

Il n’y a que lui qui pourra déterminer si vous souffrez d’un problème grave ou si la respiration forcée est le fruit de l’âge ou du manque d’activité physique.

Vous voulez en savoir plus ? Lisez : Comment une mauvaise respiration peut-elle affecter votre santé ?

Restez alerte face à tout changement inattendu

Comme vous le voyez, certains signes peuvent être des symptômes d’autres problèmes que le cancer du poumon.

Ce qui est important, c’est de rester attentif-ve à tout changement dans votre corps qui ne soit pas le produit d’une modification du régime alimentaire, de l’activité physique ou d’un traitement.

Si vous détectez l’un de ces changements, mieux vaut consulter votre médecin pour qu’il évalue ses causes.

Dans le meilleur des cas, ce sera une fausse alerte mais cela peut aussi être l’opportunité de détecter cette maladie ou une autre à temps.

Souvenez-vous que le cancer est une maladie dont le diagnostic précoce augmente les possibilités de bénéficier d’un traitement qui réussit.

Évitez aussi l’exposition à des facteurs cancérigènes comme la fumée du tabac et autres agents chimiques toxiques.

Image principale de © wikiHow.com