8 symptômes précoces qui vous alertent sur un dysfonctionnement de vos reins

· 4 octobre 2016
Même si certains symptômes peuvent être normaux ou correspondre à d'autres pathologies, nous vous conseillons de consulter un spécialiste pour vérifier si vous avez des problèmes rénaux ou non.

 Les reins sont les organes qui se chargent de désintoxiquer notre corps à travers notre urine. Ils sont également en charge d’équilibrer nos niveaux de sodium, de calcium et d’autres substances importantes pour la santé.

Ils se situent juste en dessous de notre cage thoracique et on estime qu’ils éliminent les toxines présentes dans 120 à 125 litres de sang par jour. Cependant, notre corps contient parfois trop de déchets et les reins ne peuvent mener à bien toutes leurs tâches de manière optimale.

Certains processus importants de l’organisme ne peuvent alors pas être exécutés et des maladies peuvent survenir. Elles diminuent assurément la qualité de vie de la personne touchée.

Mais le plus inquiétant est qu’il est difficile de détecter l’apparition de ces pathologies. Dans le même temps, plus elles sont diagnostiquées tard, plus les conséquences peuvent être lourdes pour le patient.

Il est donc fondamental de savoir reconnaître l’apparition d’une pathologie rénale, notamment en apprenant à détecter les premiers signes de dysfonctionnement de ces organes.

Dans la suite de cet article, nous allons partager avec vous les 8 symptômes qui doivent vous mettre en alerte concernant la santé de vos reins.

1. Des changements urinaires

urine couleur

Les modifications de vos habitudes urinaires, comme les altérations de la composition de l’urine par exemple, peuvent vous indiquer que vous souffrez d’une pathologie rénale.

Ces organes ont en effet la tâche de la produire. C’est donc tout à fait logique que, lors d’une altération de leur santé, l’urine connaisse des changements assez radicaux.

La fréquence de vos mictions peut augmenter durant la nuit ou vous pouvez par exemple ressentir des envies pressantes tout au long de la journée.

Sa couleur peut également être plus jaune que d’habitude, voire quasiment orangée, et son odeur plus forte et plus désagréable.

Lire également : Se retenir d’uriner : 5 conséquences potentiellement graves

2. Un œdème ou une inflammation

L’apparition d’un œdème ou de rétention d’eau est un signe que les reins sont en difficultés et qu’ils ne parviennent pas à fonctionner normalement.

Les processus inflammatoires du corps souffrent généralement d’un déséquilibre lorsque cela se produit, et les liquides de l’organisme sont retenus dans les tissus.

L’inflammation peut se produire dans :

  • Les pieds
  • Les jambes
  • Les chevilles
  • Le visage
  • Les mains
  • L’abdomen

3. L’acné

Les toxines retenues dans le flux sanguin à cause d’un dysfonctionnement des reins peuvent conduire à l’apparition de l’acné.

Le sang les transporte en effet jusque dans les pores de la peau où elles provoquent une altération importante de la production des huiles naturelles du corps.

La conséquence de ce phénomène est l’apparition de boutons disgracieux. On peut également constater une sensation de démangeaison qui peut être tout bonnement insupportable.

L’acné peut être contrôlée à travers des traitements topiques. Mais lorsqu’elle est provoquée par un corps intoxiqué, il est nécessaire de procéder à une purification rénale.

4. Des gênes dans la zone lombaire

Une sensation de douleur dans la zone lombaire ou dans l’un des côtés du dos peut révéler la présence d’une maladie rénale.

S’il est facile de confondre cette sensation avec une douleur musculaire classique, vous ne devez pas la négliger. En effet, elle pourrait vous alerter sur une pathologie rénale polykystique, sur des calculs ou sur des maladies graves du foie.

5. Des nausées et des vomissements

Si ces symptômes peuvent être provoqués par de nombreux facteurs, ils peuvent également indiquer la présence d’une maladie rénale. Notamment s’ils sont accompagnés par d’autres gênes du même type.

La cause des nausées et des vomissements est ainsi à rechercher du côté des reins, c’est qu’ils ne parviennent pas à éliminer les déchets de l’organisme dans leur intégralité et que ceux-ci empêchent le bon fonctionnement de tous les autres systèmes du corps.

6. Une peau sèche

Plus l’affection qui touche les reins progresse, plus le corps se déshydrate et moins il parvient à utiliser correctement les liquides qu’il contient.

À cause de ce phénomène, la peau perd son hydratation naturelle et devient plus sèche de jour en jour.

7. Des vertiges

Certains patients souffrant d’une insuffisance ou d’infections rénales peuvent présenter des troubles anémiques. Il faut donc les contrôler le plus tôt possible avant qu’ils ne dégénèrent.

Il est très important de consulter un médecin si vous souffrez régulièrement de vertiges, d’une sensation d’instabilité et de fatigue.

C’est l’insuffisance de globules rouges dans l’organisme qui empêche le cerveau de recevoir les quantités d’oxygène nécessaires à son fonctionnement.

Vous pourriez également aimer : Que faire pour réduire la fatigue ?

8. Une perte d’appétit

perte appétit

Une personne qui a l’habitude de bien manger et qui, d’un seul coup, perd tout son appétit, est certainement en train de souffrir d’une pathologie.

Les problèmes rénaux ne sont pas les seuls à pouvoir provoquer un tel phénomène. Mais c’est une possibilité que vous devez garder à l’esprit si vous êtes dans cette situation.

L’insuffisance rénale peut parfois provoquer le hoquet et diminuer ainsi la sensation de satiété.

N’oubliez pas !

Un dysfonctionnement des reins peut être rapidement corrigé lorsqu’il est détecté de manière précoce.

Cependant, ne pas reprendre le contrôle sur cette maladie peut entraîner des pathologies graves, comme de l’hypertension artérielle, une rétention d’eau chronique et des infections.

Restez alerte face à tous les symptômes dont nous venons de vous parler. Et n’hésitez pas à consulter un spécialiste si vous avez le moindre doute.