9 signes d’alerte sur les kystes ovariens que les femmes ignorent souvent

· 5 juin 2016
Détecter les kystes ovariens précocement est important pour leur traitement, mais parfois, ils ont des symptômes très discrets. Voyons quels sont-ils.

Aujourd’hui, une grande partie de la population féminine est affectée par la maladie ou le syndrome des ovaires polykystiques.

Cela signifie que dans leurs ovaires, il existe plusieurs kystes, qui sont souvent inoffensifs et de diverses tailles.

Il s’agit de petits sacs plein de liquides qui se situent dans ou sur la superficie des ovaires.

Leurs principales causes sont les déséquilibres hormonaux et ils ont tendance à se développer à n’importe quel âge pendant les années de reproduction.

Même s’ils ne représentent pas un problème de santé grave, il est important de les détecter rapidement pour éviter qu’ils ne continuent à grossir.

Pour cela, il faut tenir compte d’une série de symptômes physiques qui, même s’ils peuvent indiquer d’autres affections, peuvent être clés dans leur détection.

1. Changements dans la miction

Changements-miction-1-500x334

Les changements dans les habitudes de miction sont un signe qui permet de détecter plusieurs problèmes sur la santé.

Si vous ressentez soudain plus d’envies d’uriner, et que même, vous ne pouvez pas le contrôler, sachez que cela peut être dû à des kystes ovariens.

Ces symptômes, tout comme les brûlures après avoir uriné, indiquent que les les muscles du plancher pelvien sot fragilisés infectés. 

Dans le cas où cela persiste pendant plus de deux jours, le mieux est de consulter un médecin pour recevoir un diagnostic opportun.

Lisez aussi : Comment prévenir et détecter à temps les kystes aux ovaires ?

2. Des saignements anormaux

L’un des symptômes les plus évidents de désordres hormonaux sont les saignements qui se produisent en dehors des règles.

Même s’il est commun que certaines les remarquent de temps en temps, en souffrir de manière fréquent doit être une raison de consulter un gynécologue.

3. Des douleurs pendant le coït

Douleur-pendant-le-coit-500x334

Les infections vaginales et l’inflammation sont les raisons pour lesquelles on ressent de la douleur lorsqu’on a des relations sexuelles.

Mais si cela est très fréquent et affecte la vie sexuelle, mieux vaut consulter un spécialiste pour en avoir le cœur net.

4. Des vomissements et des nausées

Les vomissements et les nausées ne sont pas une symptôme exclusif des femmes enceintes.

À cause du déséquilibre hormonal qui se produit à cause des kystes, certaines en souffrent aussi de manière continue. 

5. L’inflammation abdominale

C’est l’un des symptômes que l’on ignore le plus car il se déclenche à la suite d’une multiplicité de facteurs.

La distension ou l’inflammation de la zone abdominale est assez gênante et peut parfois être accompagnée de douleur.

En souffrir de manière récurrente et ne pas réussir à se soulager en quelques jours est un signe qui doit alerter.

6. La douleur dans le bas du dos

Douleur-de-dos-500x333

Une sensation de tension ou de douleur au niveau de la zone lombaire n’indique pas forcément un problème musculaire.

Parfois, cela demande un peu plus d’analyse car il peut en effet s’agir d’une infection rénale ou d’un trouble de l’appareil reproducteur. 

7. La perte ou la prise de poids soudaines

Perdre du poids de manière soudaine peut être perçu comme une bénédiction pour les personnes qui souffrent de surpoids ou d’obésité.

Cependant, si des efforts n’ont pas été effectués pour atteindre ce but, mieux vaut rester en alerte car cela peut signifier que quelque chose ne fonctionne pas bien.

C’est la même chose lorsqu’il y a une prise significative de poids, même si l’on suit un régime équilibré ou d’autres habitudes saines.

Sentir que l’on perd l’appétit ou que l’on souffre de troubles alimentaires sont des signes dont il faut tenir compte, car ce sont des symptômes de maladies.

8. La fatigue constante

Fatigue-constante-500x334

Le stress, la routine et la mauvaise alimentation des sont des facteurs qui ont le plus d’incidence sur les épisodes de fatigue constante.

Cependant, les déséquilibres hormonaux peuvent aussi en être la cause, si la fatigue persiste de façon chronique. 

Se sentir sans énergie, fatigué et souffrir de problèmes de concentration sont des signaux suffisants pour consulter un médecin.

Consultez aussi cet article : Comment combattre la fatigue chronique

9. La douleur pelvienne

La douleur pelvienne est un signe très important du syndrome des ovaires polykystiques. Si elle se produit en dehors des règles, c’est une bonne raison de consulter un médecin.

Tous les symptômes cités ici peuvent se manifester de manière différente, selon les cas. Parfois, ils sont aussi accompagnés de changements dans les habitudes intestinales et de changements d’humeur brusques.

Pour que cela ne produise aucun type de complication, le mieux est de se faire suivre et de solliciter des examens médicaux si cela est pertinent.

D’autre part, vous pouvez tenir compte d’une série de remèdes naturels, qui apportent des bienfaits à votre traitement.

Mais avant d’en ingérer, demandez conseil à votre médecin pour les doses et les contre-indications.

En voici certains :

  • La réglisse
  • Le gattilier
  • Le pissenlit
  • L’actée à grappes noires