A quoi pense un homme lorsqu’il est avec une femme ?

9 novembre 2015
Même si les hommes se concentrent d'abord sur le physique, des facteurs comme le sens de l'humour, les intérêts communs ou les affinités particulières sont également déterminants.

Mesdames, imaginez que vous avez un rendez-vous galant ce soir.

Vous vous préparez soigneusement, vous vous rendez au lieu indiqué, et vous commencez à avoir une conversation agréable avec la personne. Tout semble aller pour le mieux.

Ce qui est étonnant, c’est que dans ce genre de situation, nous nous posons toutes la même question au fond de nous-mêmes : « A quoi est-il en train de penser?« .

« Toujours à la même chose ! A quoi pourrait-il penser d’autre ? ».

Voilà souvent la première réponse qui nous vient à l’esprit. Pourtant, le cerveau masculin n’est pas une machine uniquement gouvernée par la testostérone et le désir sexuel.

De fait, nous pensons également au sexe dès le premier rendez-vous.

Il apparaît donc exagéré de dresser un tableau si extrême des différences entre hommes et femmes.

Bien évidemment, nos cerveaux sont sexualisés. L’encéphale d’une femme ne traite pas les informations de la même manière que le cerveau d’un homme.

Les deux réagissent, analysent et comprennent la même situation de façon complètement distincte.

Aujourd’hui, nous allons vous parler du « cerveaux divisé » des hommes.

A quoi pensent-ils lorsqu’ils sont avec une femme ?

Selon une étude réalisée par l’Université de Cambre, la psychobiologie de l’attirance physique est plus ou moins la même entre les hommes et les femmes, dans les premiers instants de la rencontre.

Les aspects qui sont similaires vont vous être très familiers :

  • L’attirance physique et le stress sont étroitement liés.
    Lorsqu’une personne se trouve en face de nous, et qu’elle nous plaît, cela déclenche une sorte d’instinct primaire dans le cerveau, chez l’homme comme chez la femme.
  • Vous savez que le stress est un phénomène qui se déclenche pour nous mettre en alerte afin d’atteindre un objectif, ou de fuir un danger.
    Toutefois, le stress peut également être un allié dans notre vie lorsqu’il se présente d’une manière mesurée, comme dans le cas d’une rencontre amoureuse.
    Cependant, si nous perdons le contrôle sur cette sensation, nous commençons à dire n’importe quoi, à être très nerveux, à transpirer, etc.
  • Quel que soit le sexe, le stress augmente les niveaux de cortisol dans le sang et réduit la production de sérotonine, un neurotransmetteur capable de nous donner une sensation de détente.
    Nous entrons alors dans un processus d’obsession et de fixation.

Découvrez également : Les 8 erreurs que les hommes commettent au moment de faire l’amour

Chez l’homme, le rôle que joue la testostérone peut parfois être en lien direct avec le phénomène du « cerveau divisé ».

Voulez-vous savoir par quels processus mentaux passent les hommes?

Ils regardent d’abord le physique

cerveau-divise-500x300

Nous devons également être honnêtes de notre côté : l’apparence physique est une sorte de carte de visite, sur laquelle nous nous attardons tous de manière instinctive.

La femme a tendance à valoriser l’apparence physique de manière globale. Elle va regarder le visage, le corps, le style vestimentaire, la démarche, etc.

Les hommes, de leur côté, se focalisent également sur le physique, mais vont plus loin.

Dans un premier temps, ils vont évaluer si la femme les attire sexuellement.

Lorsque cela se produit, le cerveau masculin active différents processus :

  • Même si au moment de la rencontre l’élévation du niveau de testostérone est la même chez l’homme et chez la femme, une étude récente de l’Université d’Etat de l’Ohio, a révélé que les hommes pensaient bien plus au sexe que les femmes.
  • En visualisant les scènes de sexe et en ressentant une attirance sexuelle forte, se produit le phénomène du « cerveau divisé ».
    L’encéphale masculin va être obligé de se dédoubler pour développer une technique adéquate de séduction, tout en gardant son calme et en visualisant des images mentales d’amour physique, qu’il reçoit de manière instinctive.

Lire également : 8 signaux potentiels qu’un homme vous trompe

Séduire, une tâche difficile

Même si les hommes portent toute leur attention sur le physique de la femme dans les premiers instants de la séduction, ils valorisent également les aspects suivants:

  • Le sens de l’humour
  • La tonalité de la voix de la femme
  • Les intérêts communs
  • La réceptivité de la femme à leurs propos et l’existence d’affinités

Selon diverses études, les femmes sont beaucoup plus sélectives au moment de rechercher un partenaire.

Elles se focalisent sur plus d’aspects, notamment sur des points très détaillés comme le fait de se sentir comprises et écoutées, ou encore sur l’existence d’une complicité sincère.

  • Alors que les femmes fixent leur attention sur de nombreux détails, les hommes développent diverses stratégies pour capter notre attention, pour nous séduire et pour montrer le meilleur d’eux-mêmes.
  • Cependant, ils vont mettre au point toutes ces techniques, tout en pensant grandement à leur désir sexuel qui, d’une certaine manière, fait baisser la production de sérotonine et les empêche de penser calmement.
  • C’est à ce moment-là qu’apparaissent les rires nerveux, la transpiration ou des propos exagérés qui ont pour but de les faire apparaître comme plus attirants et plus irrésistibles que les autres (même si les femmes peuvent aussi se comporter de cette manière).

L’homme a-t-il vraiment un cerveau divisé ?

homme-qui-attend-500x305

Pas du tout ! Cette image amusante qui nous est transmise notamment par les films des studios Pixar, est une simplification des différents processus complexes du comportement humain.

Le cerveau humain fonctionne avec des zones très spécialisées.

Pour autant, il n’y a pas un hémisphère qui transforme l’homme en un être plus sentimental, et un autre qui l’oblige à être une bête soumise à son désir sexuel.

Vous voulez en savoir plus ? : Comment traiter le manque de libido chez les femmes ?

Face à des situations d’attirance physique, les phénomènes suivant se produisent :

  • Un choc entre tous les mécanismes biologiques. Nos désirs instinctifs butent contre notre cortex préfrontal, une partie de notre cerveau chargée de coordonner nos actions et nos décisions.
  • Nous agissons de manière moins rationnelle, car notre amygdale cérébrale est inhibée.
  • Selon diverses études, la tonalité de la voix et les expressions faciales de la personne que nous avons en face de nous, sont des indicateurs de réceptivité, et initient véritablement la phase de séduction.

En conclusion, les hommes peuvent se montrer davantage bipolaires que les femmes durant les rendez-vous galants.

Ils pensent davantage au sexe, mais n’oublient pas totalement qu’ils souhaitent une relation durable et une partenaire avec laquelle ils pourraient partager leur vie, et être heureux.

A découvrir aussi