Accident vasculaire cérébral chez les femmes : les facteurs de risque

Accident vasculaire cérébral… Ces mots nous font déjà peur, surtout si nous prenons en compte le fait que 2 victimes mortelles sur 3 sont des femmes, et que ce problème emporte plus de vies que le cancer du sein.

Cela vaut la peine de prendre conscience de cette affection qui se présente parfois sans que nous nous en rendions compte.

C’est pour cela que nous devons connaître les facteurs de risque associés à l’accident vasculaire cérébral (AVC).

Une bonne prévention et quelques habitudes de vie saines peuvent nous servir d’aide dans de nombreux cas. 

Que pensez-vous de prendre cette information en compte ? Quelques minutes de lecture peuvent faire beaucoup pour votre santé. Ne passez pas à côté de cet article !

Accident vasculaire cérébral : les facteurs dont il faut tenir compte

1. Attention aux thérapies hormonales

femme-santé

Chaque année, de plus en plus de femmes suivent de nouvelles thérapies hormonales pour contrer les effets de la ménopause.

A long terme, ce type de traitements a tendance à occasionner d’autres problèmes de santé, comme par exemple l’accident vasculaire cérébral.

Il est important de savoir également que de nombreuses pilules contraceptives peuvent avoir des effets secondaires sur le long terme.

Le mieux est toujours de consulter un gynécologue pour savoir quels sont les risques engendrés par ce type de traitements.

2. L’hypertension

L’hypertension est cet ennemi silencieux qui altère beaucoup de nos fonctions vitales, sans que nous nous en rendions compte.

De nombreuses personnes ignoraient qu’elles souffraient d’hypertension jusqu’à ce qu’elles aient un AVC.

Que pensez-vous de faire un petit check-up périodique ? Cela ne coûte rien et c’est quelque chose d’aussi simple que contrôler sa pression artérielle.

3. Attention avec les kilos en trop

Nous savons tous que l’obésité n’est pas saine. Nous sommes également conscients qu’à un certain âge, notre métabolisme change et nous finissons par accumuler quelques kilos en trop au niveau du ventre.

Si tel est votre cas, demandez conseil à un nutritionniste pour qu’il vous aide à éliminer cette graisse.

En effet, cela peut devenir un grand danger et augmenter les risques de souffrir d’un AVC.

4. Vous souffrez de migraines ?

Migraines

Les migraines sont généralement plus habituelles chez les femmes que chez les hommes.

Nous savons tous ce qu’est cette douleur lancinante qui influe sur notre qualité de vie et qui nous oblige à nous plonger dans l’obscurité pendant un moment.

Les neurologues nous indiquent que les céphalées sont généralement liées à des problèmes ischémiques et à des risques d’infarctus cérébraux, dus au rôle des vaisseaux sanguins dans la physiopathologie de la migraine.

Que devons-nous faire? Suivez toujours la prescription du médecin et prenez soin de votre alimentation.

Comme vous le savez, il existe de nombreux aliments qui peuvent agir comme des déclencheurs de migraines.

5. Les maladies cardiovasculaires

Symptômes-d'un-souffle-au-coeur

Les femmes ont tendance à mettre plus de temps que les hommes, pour prendre rendez-vous chez le médecin.

En effet, devant un quelconque symptôme, elles ont tendance à l’associer à la fatigue ou aux problèmes du quotidien.

Selon elles, les palpitations ou cette fatigue ne sont rien de plus que le résultat du stress.

Les femmes extériorisent différemment les problèmes cardiaques, en comparaison avec les hommes.

Faites donc bien attention à cette pression dans la poitrine, aux essoufflements quand vous montez les escaliers ou aux douleurs au niveau du cou ou de la mâchoire, car il pourrait s’agir d’un problème sérieux.

6. L’importance de réaliser des analyses de sang périodiques

En plus de surveiller votre niveau de cholestérol et de triglycérides, il existe un autre facteur important qui peut vous donner une piste concernant le risque de souffrir d’un AVC : le nombre élevé de globules rouges.

C’est un symptôme de l’épaisseur de notre sang et s’il est très épais, c’est un risque dont il faut tenir compte.

N’hésitez donc pas à prendre périodiquement rendez-vous avec votre médecin afin de pouvoir prévenir ce type de problèmes.

7. Vous souffrez d’apnée du sommeil ?

Apnée_femme

Parfois, nous n’accordons pas d’importance à des choses simples comme le fait de ronfler la nuit.

Vous devez savoir que l’apnée obstructive du sommeil est l’un des principaux facteurs de risques vasculaires cérébraux, car elle élève et diminue la pression sanguine, et ainsi, l’oxygène dans le sang.

Si vous souffrez d’apnée du sommeil, tenez votre médecin informé.

Peut-on prévenir un accident vasculaire cérébral ?

Bonheur

Comme toujours, nous ne pouvons vous donner une formule magique pour prévenir les maladies les plus sérieuses comme celles-ci.

Parfois, le simple fait d’avoir des antécédents familiaux peut déterminer un plus grand risque.

Cependant, il est possible d’avoir une bonne qualité de vie, et de réduire les risques de souffrir d’un accident vasculaire cérébral.

Nous vous donnons de petites recommandations :

  • Si vous êtes fumeuse, qu’attendez-vous pour arrêter cette habitude si dangereuse?
  • Maintenez un poids stable, faites un peu d’exercices chaque jour et prenez soin de votre alimentation.
  • Gérez vos émotions et contrôlez vos états de stress et d’anxiété de façon adaptée.
  • Faites des révisions médicales périodiques : surveillez votre pression artérielle, votre cholestérol et votre santé cardiaque.
  • Ecoutez-vous. Il est fréquent que les femmes soient très occupées par leur entourage : les enfants, les parents, le conjoint…
    Toutefois, il est vital de voir votre propre santé comme une priorité, de ne jamais pratiquer l’auto-médication et d’aller voir un médecin devant n’importe quel problème.
    La prévention est vitale dans le cas des accidents vasculaires cérébraux.
Catégories: Bonnes habitudes Étiquettes:
A découvrir aussi