Pourquoi les activités manuelles sont-elles excellentes pour le cerveau ?

· 11 juillet 2017

Grâce aux activités manuelles nous activons le cerveau. Nous pouvons ainsi éviter la détérioration cognitive tout en favorisant la relaxation et la coordination psychomotrice.

Les activités manuelles sont un passe-temps très intéressant avec lesquelles nous pouvons exercer le cerveau et une quantité d’aptitudes déterminantes pour nos activités du quotidien.

Il a été prouvé qu’elles sont une grande thérapie pour combattre le stress et la dépression. Elles augmentent en effet la présence d’hormones du bien-être et favorisent la relaxation.

Les pratiquer régulièrement améliore le développement de la psychomotricité fine et de la créativité. Il en va de même de la confiance en soi et de l’estime de soi.

Lisez également : La confiance en soi : apprenez à compter sur vous-même

De plus, c’est une manière de sortir de la routine quotidienne. De nous éloigner des problèmes qui provoquent en nous angoisse, anxiété et d’autres émotions nocives.

Que ce soit tricoter, peindre, dessiner ou n’importe quelle autre activité artistique manuelle, lui dédier quelques minutes par jour est considéré comme un « entretien cérébral ».

Et, bien que beaucoup l’ignorent, le cerveau est celui qui bénéficie le plus des techniques requises pour les pratiquer.

Nous mettrons  donc ci-après l’accent sur leurs principaux bienfaits et les raisons qui vous pousseront à vous y mettre.

Quels sont les bienfaits des activités manuelles pour le cerveau ?activités manuelles

Faire des activités manuelles est une thérapie relaxante qui contribue à améliorer la santé mentale, le bien-être et l’activité cérébrale.

Ceux qui les pratiquent de manière régulière réfléchissent en effet plus facilement. Ils augmentent également leur capacité créatrice et leur imagination.

Betsan Corkhill réalisa une enquête sur 3545 tricoteurs. Il en résulta que les activités manuelles et les jeux mentaux possèdent des propriétés bienfaitrices pour le développement du cerveau et la santé émotionnelle.

Ce type de tâches relève l’état d’esprit, améliore la communication sociale et contribue à renforcer la confiance.

Ceci est dû au fait qu’elles conduisent à la relaxation et mettent au défi le cerveau de se mettre au travail pour résoudre l’activité de la meilleure manière.

Lors de leur pratique, nos cinq sens sont stimulés et les capacités motrices sont renforcées, surtout celles des mains.

Selon les informations de l’enquête, environ 50% des personnes consultées ont assuré que tricoter augmentait leur sentiment de bonheur et de relaxation.

De plus, la majorité se rejoignaient sur le fait que cela les aidaient à diminuer le stress. Que tricoter augmentait leur capacité créatrice.

Lisez également : Technique japonaise pour éliminer le stress

L’étude détermina qu’il existe une relation significative entre le nombre de fois où nous pratiquons l’activité et l’état d’esprit de chaque individu.

Les tricoteur-se-s qui réalisent leur activité trois fois ou plus par semaine se sentent plus calmes, plus heureux-ses et moins anxieux-ses que celleux qui la pratiquent moins.

Ce type d’activité implique la concentration de l’attention sur le défi proposé. Les pensées internes sont en outre concentrées sur une seule tâche.

Elle aide par ailleurs à être plus patient-e au moment de développer un projet et vouloir atteindre un but. Le caractère devient plus persévérant. Cela augmente également la sécurité pour vaincre les obstacles.

Les activités manuelles comme entraînement cérébralactivités manuelles

Dans une autre étude, publiée dans le magazine Neurology, on a conclu que les activités artistiques peuvent diminuer le risque de détérioration cognitive légère.

Les scientifiques voulaient savoir s’il était possible de prévenir cet état à mesure qu’avance le processus de vieillissement et les résultats furent surprenants.

Les individus qui ont peint, sculpté, photographié et dessiné dans l’âge moyen ou au troisième âge avaient 73% moins de probabilité de développer une détérioration cognitive légère en comparaison avec celleux qui ne l’avaient pas fait.

Celleux qui pratiquaient des activités manuelles réduisent également le risque de démence jusqu’à 45% face à celleux qui ne pratiquaient pas ces activités.

En résumé, les activités manuelles sont bienfaitrices pour le cerveau car elles :

  • Représentent un défi mental et conduisent à la résolution des problèmes.
  • Améliorent les connexions sociales.
  • Augmentent la plénitude.
  • Favorisent le développement de la coordination main-oeil, de la perception spatiale et de la capacité motrice fine.
  • Servent à apprendre et enseigner.
  • Concentrent l’attention et les pensées en une seule tâche.
  • Développent l’imagination et la créativité.
  • Facilitent l’apprentissage des techniques de relaxation, méditation et rythme.
  • Servent en traitement de la dépression et du stress.

Nous pouvons donc conclure qu’avec de simples activités manuelles, nous pouvons activer notre cerveau et lui apporter plus de protection.

Si la santé cérébrale dépend de nombreux autres facteurs, la pratique régulière de ces tâches peut être très bénéfique à long terme.

Le plus intéressant c’est qu’il est désormais très facile d’apprendre à les réaliser et les matériaux nécessaires pour les réaliser sont économiques et recyclables.