Comment agir quand votre conjoint est bipolaire

· 9 juillet 2017

Les personnes souffrant de bipolarité peuvent avoir une vie normale si elles suivent correctement leur traitement. Elles ne doivent l’abandonner sous aucun prétexte si ce n’est sous l’avis médical, car elles pourraient se mettre en danger.

Le trouble de la bipolarité affecte les émotions. C’est pour cela qu’il interfère communément dans les relations affectives, et surtout dans les relations de couple.

Il est possible qu’au cours de la relation, la personne bipolaire soit affectée de manière positive ou négative. Il est important que, si c’est votre cas, vous compreniez que vous jouez un rôle très important et que vous souteniez votre conjoint.

Le principal est de s’armer de patience et que vous soyez la personne qui apporte un équilibre émotionnel dans la relation. Vous devez savoir que les personnes souffrant de bipolarité ont des comportements qui ne sont pas volontaires.

En quoi consiste le trouble de la bipolarité ?

La bipolarité est une pathologie psychiatrique très fréquente qui produit chez les personnes atteintes des épisodes de dépression alternés d’épisodes d’euphorie.

Très souvent ils deviennent des épisodes chroniques et c’est pour cela que les personnes atteintes doivent être sous contrôle médical à vie.

Ce trouble peut être héréditaire, même si nous n’avons toujours pas identifié le gène défectueux qui le cause. On ne connaît pas les causes des troubles affectives, mais on croit qu’ils peuvent être le résultat d’une série de facteurs neurobiologiques ou psychosociaux.

Lisez également : Une analyse de sang pour diagnostiquer la dépression

Puis-je faire quelque chose pour mon conjoint bipolaire ?

Vivre avec une personne bipolaire ne signifie pas que vous devez être la personne qui prend soin d’elle en permanence ni celle qui met sa vie de côté.

Il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire pour votre conjoint sans que vous vous oubliez pour autant.

Il est important que vous aidiez votre conjoint à reconnaître les symptômes.

Qui de mieux que vous qui êtes en permanence aux côtés de votre conjoint pour vous rendre compte de ce qui se passe. Peu à peu vous allez acquérir de l’expérience et vous saurez quand une crise ou une rechute va arriver.

Ceci vous permettra de répondre par anticipation voire de l’éviter.

Travaillez ensemble avec le médecin

Vous serez la source d’information parfaite pour qu’il évalue constamment les avancées de votre conjoint.

Si vous avez une bonne communication avec le médecin, vous arriverez à obtenir le meilleur de chaque consultation. Essayez de ne pas lui cacher de détails et si vous l’estimez nécessaire, notez ce que vous pensez être important.

Ne surprotégez pas votre conjoint

couple-attache

Surprotéger votre conjoint ne lui rendra pas service. Une personne bipolaire passe la majeure partie de son temps comme si elle ne souffrait d’aucune maladie, elles ont une vie normale.

Vous ne devez pas limiter son autonomie ni ses responsabilités lorsqu’il est stable.

Cependant, lors d’épisodes de manie ou de dépression, il est important de l’accompagner la majeure partie du temps. De cette manière vous pouvez prévenir n’importe quelle conduite autodestructrice.

Ne critiquez pas

Il est possible que sans le vouloir, vous critiquiez assez fréquemment votre conjoint. Soyez conscient-e que vous êtes l’une des personnes sur qui iel compte, en qui iel a le plus confiance.

Rappelez vous toujours que les symptômes de votre conjoint ne sont pas figés. Iel ne souhaite pas souffrir de ce trouble et il est possible qu’iel donne le meilleur de lui/elle-même pour récupérer.

Assurez-vous que votre conjoint prenne ses médicaments

medicaments-salle-de-bain

Faites attention à ce qu’il prenne toujours ses médicaments. Dans certains cas, lorsque les personnes atteintes commencent à se sentir mieux, pensent qu’il n’est pas nécessaire de continuer le traitement médical.

Toutefois, le fait de le suspendre totalement ou partiellement sans consulter le médecin peut provoquer des rechutes chez votre conjoint, voire que la situation empire.

Comment prendre soin de vous tandis que votre conjoint souffre de trouble bipolaire ?

Bien souvent lorsqu’on prend soin de quelqu’un d’autre, on oublie de prendre du temps pour soi et pour recharger ses énergies.

Il est nécessaire que vous vous consacriez un espace, et il est même peut-être nécessaire que vous ayez recours à une thérapie. La bipolarité n’a pas de cure, aussi devrez-vous l’affronter à vie.

Vous devez vous assurez que vous pourrez prendre soin de vous deux à des moments précis, et pour cela il est fondamental que vous comptiez sur le soutien de la famille et des ami-e-s, car avoir cette responsabilité peut-être parfois difficile.

Si vous sentez qu’il vous est difficile de faire face à la bipolarité de votre conjoint, une bonne option est d’en parler avec un-e thérapeute.

Visitez cet article : 7 personnes toxiques dont il faut s’éloigner pour être heureux

Ce n’est pas une raison pour que vous vous sentiez coupable, ni quoi que ce soit dans le genre. Au contraire.

Vivre avec une personne souffrant de ce trouble peut être très difficile pour certain-e-s et il est raisonnable que vous cherchiez toute sorte de soutien pour aller de l’avant.

Que dois-je faire si mon conjoint a une crise ?

Vous devez principalement être attentif-ve au fait de savoir si votre conjoint veut ou peut faire du mal, que ce soit à lui-même ou à son entourage.

Vous devez chercher de l’aide rapidement si vous considérez ne pas être capable de prendre le contrôle de la situation. Evitez à tout prix de laisser seul votre conjoint pendant une crise et prenez rapidement contact avec le médecin traitant.

Parlez avec le spécialiste et demandez-lui son numéro personnel au cas où vous auriez besoin de son aide pendant une crise.

Si vous voyez que votre conjoint présente un ou plusieurs symptômes ici mentionnés, encouragez-le à aller voir le médecin et à se soumettre à un traitement qui vous permettra d’avoir une meilleure qualité de vie.