Anesthésiques généraux : les différents types

29 mai 2020
Les anesthésiques généraux peuvent être administrés par inhalation ou bien par voie intraveineuse. Seul un professionnel de santé peut administrer un anesthésique général. Ces substances ont des effets secondaires indésirables qu'il est nécessaire de contrôler afin d'éviter des complications.

Les anesthésiques généraux sont des médicaments administrés dans le bloc opératoire afin de provoquer, comme leur nom l’indique, une anesthésie générale. Cet état correspond à une dépression progressive et contrôlée des fonctions du système nerveux central.

Lorsqu’un patient est sous l’effet d’un anesthésique général, il perd connaissance et est insensible aux stimuli douloureux. Ces deux effets sont réversibles.

Le choix de l’anesthésique général varie en fonction de l’objectif final à atteindre. Mais de manière générale, tous les anesthésiques généraux ont pour but de provoquer les effets suivants :

  • Insensibilité à la douleur
  • Perte des réflexes
  • Amnésie complète pendant l’acte chirurgical
  • Détente musculo-squelettique
  • Perte de connaissance

Tous ces effets se produisent à différents endroits au sein du système nerveux central. Cela veut dire que pour obtenir tous ces effets avec la prise d’un seul médicament, la dose doit être très élevée. C’est pourquoi les professionnels de santé ont recours à des combinaisons, et ce, afin d’éviter une dépression irréversible des zones vitales du cerveau.

Les caractéristiques de l’anesthésie générale

Malgré les grandes avancées de la science dans ce domaine, on ne sait pas encore avec exactitude quelles sont les structures affectées et sur quelles molécules les anesthésiques agissent. On sait seulement qu’ils provoquent une sédation et l’hypnose en modifiant profondément de nombreux processus.

Voici quelques hypothèses émises par les chercheurs :

  • Les anesthésiques généraux ont une action non spécifique sur les propriétés de la membrane neuronale
  • La théorie lipidique de Meyer et Overton : ces médicaments agissent sur des cibles lipidiques, c’est-à-dire sur des graisses et, par conséquent, leur puissance dépendrait de leur solubilité dans ces graisses
  • Les anesthésiques généraux ont une action sur les protéines de récepteurs ou sur les canaux ioniques
  • Ces substances sont impliquées dans l’action des canaux voltage-dépendants et des canaux ioniques

Par ailleurs, à l’heure d’administrer un anesthésique général, il faut notamment prendre en considération les trois facteurs suivants :

  • Vitesse à laquelle la substance provoque l’anesthésie générale
  • Durée de l’anesthésie pour une dose déterminée
  • Puissance, profondeur et intensité de l’anesthésie
Une patiente sous anesthésiques

Les anesthésiques généraux par inhalation

Ces anesthésiques généraux sont des substances qui, inhalées par les voies respiratoires, produisent une anesthésie générale. Ce ne sont pas des médicaments irritants et ils sont généralement utilisés avec des inducteurs intraveineux afin de maintenir l’anesthésie.

La puissance anesthésique de ces médicaments dépend de la pression partielle ou de la tension que l’anesthésique parvient à atteindre dans le cerveau. Généralement, cette pression doit être proche de la pression partielle dans le sang.

Voici quelques anesthésiques généraux par inhalation :

  • Protoxyde d’azote
  • Halothane
  • Isoflurane
  • Desflurane
  • voflurane

Tous ces médicaments traversent les muqueuses jusqu’au cerveau. Leur absorption ou diffusion se déroule en trois étape :

  1. Etape pulmonaire d’inhalation : la vitesse d’induction des anesthésiques moins solubles est plus élevée, ce qui veut dire qu’avec les anesthésiques les plus solubles l’anesthésie est plus lente
  2. Répartition dans les tissus
  3. Elimination

Cet article peut également vous intéresser : Quels sont les types d’effets indésirables des médicaments ?

Les anesthésiques généraux par voie intraveineuse

L'administration d'anesthésiques avant une opération

Les anesthésiques administrés par voie intraveineuse ont pour but d’induire l’anesthésie juste avant un acte chirurgical et de la maintenir. Ces substances possèdent des propriétés hypnotiques, analgésiques, anxiolytiques et relaxantes au niveau des muscles.

L’anesthésie intraveineuse permet d’anesthésier rapidement le patient, mais elle est moins facilement contrôlable que celle par inhalation. Les spécialistes en anesthésie ont recours au paramètre de la vitesse d’infusion pour remplir les conditions de l’anesthésie clinique.

Voici quelques anesthésiques généraux par voie intraveineuse :

  • Thiopental sodique
  • Propofol
  • Etomidate
  • Kétamine

Tous ces médicaments peuvent provoquer des effets secondaires indésirables tels qu’une dépression respiratoire, de l’apnée, une raideur musculaire, une vision floue et des sautes d’humeur, entre autres.

Cet article peut également vous intéresser : La péridurale réduit-elle le risque de dépression post-partum ?

L’anesthésie, un procédé médical

L’anesthésie générale est un processus délicat, raison pour laquelle elle requiert une attention particulière : le mauvais usage des anesthésiques généraux (dose administrée, type d’anesthésique…) peut entraîner la mort du patient.

De nos jours, les médecins ont accès à une grande variété d’anesthésiques généraux qui présentent moins d’effets indésirables et moins de risques.

 

  • Evers, A. S., Crowder, C. M., & Balser, J. R. (2007). Anestésicos generales. In Goodman & Gilman: Las bases farmacológicas de la terapéutica.
  • Perouansky, M., Pearce, R. A., & Hemmings, H. C. (2010). 10 – Anestésicos inhalatorios: mecanismos de acción. In Miller Anestesia. https://doi.org/10.1016/B978-84-8086-713-9.00010-2
  • Matute González, E., & Gilsanz Rodríguez, F. (2003). Mecanismo de acción molecular de los anestésicos generales. Actualizaciones En Anestesiologia y Reanimacion.