Attention, la mauvaise humeur est un virus contagieux

2 décembre 2015
Il est fondamental de développer des stratégies pour empêcher que la mauvaise humeur qui nous entoure, ne nous affecte. Nous devons accepter notre réalité et toujours penser de manière positive.

Nous avons tous vécu des journées durant lesquelles la mauvaise humeur était présente.

C’est comme une pression intérieure et un voile qui nous font voir les choses avec une certaine rancoeur, de l’apathie et beaucoup d’inconfort.

Le plus probable est que cela se soit passé dans des moments ponctuels qui finissent pas s’évaporer car nous savons les canaliser, et nous nous centrons sur d’autres aspects qui dissuadent ce mal être soudain.

A présent… Connaissez-vous quelqu’un qui vit dans un éternel état de positivité où la mauvaise humeur ne s’immisce ni dans ses mots ni dans ses expressions ?

Il est important de savoir que la mauvaise humeur peut également être contagieuse.  

C’est ainsi que nous l’explique une étude réalisée en 2012 par le docteur Lewandonsky et publiée dans la revue « American Scientific ».

Quand la mauvaise humeur nous envahit

mauvaise-humeur-500x219

Quand la mauvaise humeur survient, le jour se transforme en nuit mouvementée.

Cependant, il s’agit le plus souvent d' »explosions ponctuelles ».

En général, cette sensation où l’anxiété, la colère et le pessimisme se mélangent pareillement, est très limitée dans le temps.

De nombreuses personnes ont tendance à confronter la mauvaise humeur avec le dialogue interne, en essayant de comprendre ce qui la provoque et en tentant de la gérer.

Il est toujours conseillé de sortir marcher, ou de faire du sport pour soulager cette tension interne et relativiser nos pensées.

Lisez aussi : Les 7 habitudes des personnes émotionnellement intelligentes

A présent, il existe également des personnalités qui sont empruntes d’une mauvaise humeur permanente qui peut être très destructrice pour elles-mêmes comme pour les autres.

Qu’est-ce qui produit cette mauvaise humeur ? Quelles sont les causes les plus communes qui la déterminent ?

  • Quand les choses ne se passent pas comme prévu.
  • L’énervement et la mauvaise humeur ont également la fonction de nous alerter de quelque chose qui nous ennuie.
    Certaines personnes se confrontent à leur mal être, le canalisent et résolvent l’énervement.
  • Les personnes qui l’assimilent accentuent d’autant plus l’émotion négative ressentie.
  • Ce mal être intérieur a tendance à se transformer en un rejet, parfois envers soi-même et envers les autres.
  • Le mal-être personnel génère de la frustration
  • Les personnes de mauvaise humeur chronique n’ont pas de capacité réflexive, d’auto-valorisation ni de gestion émotionnelle adaptée.
  • Il y a une négation de la réalité.
  • Parfois, la mauvaise humeur permanente est le reflet d’une mentalité égocentrique où les problèmes sont toujours la plus grande priorité.

La mauvaise humeur se transmet

la-mauvaise-humeur-le-virus-le-plus-contagieux2-500x402

La conclusion de l’étude et de divers articles scientifiques de la revue Psychologie Today, expliquent les choses suivantes :

  • L’attitude d’une personne, qu’elle soit positive ou négative finit par nous affecter d’une certaine manière.
  • La mauvaise humeur chronique provenant d’un proche ou d’un ami finit par générer des émotions négatives, voire un certain découragement.
  • Nous finissons par développer une série de mécanismes presque inconscients qui nous transmettent cette mauvaise humeur.
  • Tout d’abord, nous imitons certains gestes. Si l’autre personne fronce les sourcils et que son visage reflète son mal-être, nous ferons la même chose car nous ressentirons de l’empathie malgré nous.

Lisez aussi Les effets des émotions et des pensées négatives sur notre corps

Nous ne devons pas oublier que toute expression faciale génère une émotion. Il suffit de sourire pour ressentir des sensations positives.

Ainsi, si nous fronçons les sourcils et que nous éteignons notre sourire naturel, les sensations négatives se feront ressentir rapidement.

Il est étonnant de voir que même dans un espace réduit avec plusieurs individus, comme dans un bureau, il suffit parfois qu’une personne soit de mauvaise humeur pour que les autres se sentent de la même façon.

Comment nous protéger contre le virus de la mauvaise humeur ?

Une stratégie essentielle pour se défendre de la mauvaise humeur des autres, consiste à utiliser ce que l’on appelle un « imperméable émotionnel ».

En quoi cela consiste-t-il ?

Prenez note, car nous sommes certains que cela va vous aider:

  • Quand une personne commence à vous parler d’aspects négatifs, quand elle utilise les critiques et qu’elle emprunte un type de langage chargé de découragement, essayez d’évoquer des ressources positives : 

“Il y a des jours meilleurs ». « Aujourd’hui, c’est une belle journée, il faut en profiter », « D’accord, mais tu vaux bien plus que cela et tu vas y arriver », « Je comprends mais il y a des journées grises pour tout le monde, nous devons être heureux ».

  • Cependant, les personnes très négatives peuvent prendre ces phrases comme un affront.
    En réalité, vous essayez de leur montrer de la proximité mais vous devez vous protéger vous-même pour que rien de tout cela ne vous affecte.
  • Vous devrez faire un effort conscient pour dévier ce fil de négativité extrême.
    Tenez compte de vos expressions faciales, et n’imitez pas la personne qui est devant vous. Cherchez à avoir une expression impassible à travers laquelle votre sourire soit serein.
  • Il suffit d’acquiescer de la tête pour que l’autre personne sache que vous êtes en train de l’écouter.
A découvrir aussi