Le cancer de l’ovaire : 7 signaux qui peuvent révéler l’assassin silencieux

Etant donné qu'un diagnostic précoce est fondamental pour détecter cette maladie à temps, il faut prêter attention aux possibles symptômes et consulter un spécialiste le plus tôt possible, si vous avez des doutes.

Le cancer de l’ovaire est l’unes maladies que l’on appelle également « assassin silencieux », à cause de la manière dont il se développe dans l’organisme.

Il s’agit du second cancer gynécologique le plus diagnostiqué dans le monde, et il est assez dangereux à cause de la difficulté de détection qui le caractérise.

En 2012, 65 000 femmes ont été recensées avec ce cancer, qui est alors devenu le sixième le plus important.

On estime que dans le monde, plus de 250 000 femmes meurent chaque année à cause de cette maladie, qui se décline sous plusieurs formes.

Explications sur le cancer de l’ovaire

A cause de sa grande difficulté de détection, seulement 50% des femmes atteintes de cette maladie réussissent à vivre plus de 5 ans après avoir reçu le diagnostic.

Cela est dû au fait qu’il est souvent détecté à un stade assez avancé, ce qui rend son traitement difficile.

Cependant, il faut savoir que si on réussissait à le détecter à temps, ce pourcentage pourrait atteindre 95%.

L’âge n’est pas un facteur de risque de cette maladie, car il a été démontré qu’elle peut se développer à n’importe quel moment de la vie.

Malgré cela, les femmes de plus de 50 ans doivent faire plus attention car il existe une plus grande incidence à partir de la ménopause.

Cette maladie représente 4% de tous les cancers qui peuvent affecter les femmes, mais son taux de mortalité est plus grand à cause de sa détection tardive.

Sachant que sa détection précoce est déterminante dans l’efficacité du traitement, il est très important que les femmes s’informent et qu’elles connaissent les signaux qui peuvent révéler cette maladie.

Dans cet article, nous allons partager avec vous 7 signaux du cancer de l’ovaire, qu’il ne faut ignorer sous aucun prétexte.

Lisez aussi : Comment prévenir et détecter à temps les kystes aux ovaires

1. La douleur pelvienne

Douleur-pelvienne-500x334

La douleur au niveau de la zone pelvienne ou abdominale est très différente de celle produite par les affections digestives comme la dyspepsie.

Cette douleur est plutôt similaire à celle générée par les spasmes menstruels et elle est assez récurrente.

Si elle persiste pendant plus de deux semaines et qu’elle ne semble pas avoir d’origine spécifique, le mieux est de consulter immédiatement un spécialiste.

2. L’indigestion

Les problèmes d’indigestion sont assez communs quand on a une mauvaise alimentation et que notre organisme est surchargé d’aliments lourds à digérer.

Il est difficile d’imaginer que ce trouble puisse être dû à un cancer de l’ovaire, mais il ne faut pas en écarter la possibilité.

Beaucoup de patients diagnostiqués ont déclaré ressentir plus souvent des gaz, des nausées et d’autres problèmes gastro-intestinaux.

3. La perte de poids

Perte-de-l'appetit-500x334

Il est normal de perdre l’appétit à des moments déterminés de la vie.

Toutefois, si ce trouble devient une habitude et qu’il dure plusieurs jours, il faut s’alerter sur un éventuel problème.

Le cancer de l’ovaire supprime l’appétit et génère des changements dangereux dans le métabolisme cellulaire et lipidique.

4. La distension abdominale

Un abdomen enflammé peut être le résultat d’une mauvaise digestion, d’une intolérance alimentaire ou d’un problème digestif.

Cependant, si rien de tout cela ne semble en être à l’origine, il est préférable de tirer la sonnette d’alarme.

5. La miction fréquente

Miction-frequente-500x414

De nombreux problèmes urinaires sont provoqués par les virus et les bactéries qui génèrent des infections dans le système.

Cependant, le désir fréquent et urgent d’uriner, pourrait être l’indice de la présence de cellules malignes.

Ce symptôme peut également inclure des épisodes d’incontinence et de douleur ou de brûlure au moment d’uriner.

6. La sensation de lourdeur dans l’estomac

Il est bon de ressentir une sensation de satiété après avoir peu mangé, pour garder un poids équilibré et éviter les excès.

Cependant, quand le corps n’est pas habitué, il est très étonnant de ressentir cette fameuse satiété du jour au lendemain. 

Une personne qui mange bien mais qui commence soudainement à se sentir rassasié dès les premières bouchées, doit envisager la possibilité de consulter un médecin.

Bien que ce symptôme ne soit pas très commun lors des premiers stades de la maladie, la “satiété précoce » apparaît inévitablement quand la tumeur se loge dans l’épiploon, la superficie de l’estomac.

Consultez l’article : 7 conseils pour avoir un bon transit intestinal et une bonne digestion

7. Les douleurs lombaires

Le fait de ressentir une douleur lancinante et persistante dans la zone lombaire, peut être un indice de cancer de l’ovaire.

Cette douleur peut avoir de nombreuses origines, d’où l’importance de demander un diagnostic à son médecin.

Catégories: Soins Étiquettes:
A découvrir aussi