Celui/celle qui veut être le prouve en le devenant

Les mots peuvent dire beaucoup, mais ce qui prouve réellement quelque chose ce sont les actions. Laissez-les parler pour vous, et pour les autres.

La personne qui s’intéresse à vous, qui vous apprécie vraiment le prouve en étant là après un simple appel, un simple message ou une autre action inespérée qui vous prend par surprise.

Lisez : Les petits détails font toute la différence

Toutefois, nous continuons de donner notre temps et nos préoccupations à des personnes qui n’en valent pas la peine.

N’est-ce pas le moment de nous libérer de ce bandeau qui nous empêche de voir clairement ce qui arrive ?

Prouvez ce que vous ressentez, cessez de parler

Les paroles sont emportées par le vent ou c’est ce que nous savons en théorie. Toutefois, dans la pratique nous l’ignorons avec une facilité écrasante.

Dire « je t’aime », « j’ai besoin de toi », « tu me plais » ou « je t’adore » est relativement facile. Mais, où se trouvent les actes qui accompagnent ces mots ?

Parfois, pour savoir si nous sommes réellement important-e-s pour quelqu’un il suffit de faire un exercice simple. Bouchons-nous les oreilles et observons simplement.

Observons tout ce qui s’est passé jusqu’à maintenant, tout ce qui est prouvé par des actes sur un film que nous reconstruisons sans le son. Que voyons-nous ?

Il est possible que ce que nous observions nous étonne et nous illustre à la fois une situation face à laquelle nous sommes aveugles.

Tout cela parce que nous avons donné une trop grande valeur aux mots qui n’avaient pas lieu d’être et cela, bien souvent, nous fait souffrir en vain.

Découvrez : Les mots qui ne sont pas suivis de faits ne valent rien

Nous croyons toutes ces excuses de la part de celleux qui ne prouvent pas leur présence à cause de ceci ou de cela. Nous justifions les absences parce que nous souhaitons être compréhensif-ve-s envers les autres.

Toutefois, cela peut miner notre estime de nous-même, nous faire beaucoup de mal et qui nous aidera alors ? Nous n’aurons plus qu’à nous regarder dans le miroir.

Voici la seule personne qui a toujours été là et qui a cru tant de mensonges.

Le bandeau capricieux

Ce n’est pas la première fois que nous nous rendons compte à quel point nous avons été aveugles face à une situation. Mais bien souvent nous remettons ce bandeau qui nous permet de voir les choses comme que nous le souhaitons.

En cherchant en réalité une autre situation, nous tombons dans quelque chose qui nous fait souffrir, mais, parce que nous l’avons permis !

Nous devrions déjà avoir appris à ouvrir les yeux depuis le début pour apprécier si la personne qui est à nos côtés prouve réellement ou pas ce qu’elle proclame par des mots.

Prenons un exemple simple, bien que pas si facile. Imaginons deux personnes qui tombent amoureuses, mais l’une d’entre elles est mariée.

La circonstance ne rend pas la résolution facile. Toutefois, la personne mariée donne des espoirs à l’autre qu’elle va se séparer, qu’ils seront bientôt ensemble.

Ne ratez pas : Il arrivera un jour où vous découvrirez que cela valait la peine d’attendre

Qu’arrive-t-il ? Des mois, voire une année ont beau passer, la situation reste la même. La personne qui n’est pas engagée continue de croire aux mots de l’autre qui n’agit pas en accord avec ce qu’elle affirme.

Même si cela fait souffrir, il est important de faire ce que nous avons mentionné auparavant. Se boucher les oreilles, ouvrir les yeux et voir, enfin clairement, ce qui se passe réellement.

Il ne s’agit pas de chercher des coupables, mais de cesser de se retrouver dans une situation pleine d’espoirs fictifs qui nous empêchent de voler librement et de vivre notre propre vie.

Prouve-moi à quel point je suis important-e pour toi

Prouve-moi que tu as de l’estime pour moi, que je suis important-e pour toi, que tu m’aimes avec des actes. Mais ne me trompe plus avec des mots vides qui ne sont pas mis en pratique.

Il ne suffit plus de croire et de nous laisser aller avec des espoirs qui nous montrent une réalité désirée, mais qui ne deviendra jamais réelle.

Ne tombons pas dans la même erreur de toujours. Ouvrons les yeux une bonne fois pour toute, depuis le début et n’optons pas pour l’alternative facile de ce bandeau rempli d’attentes et d’illusions qui ne prendront jamais forme.

Avant de partir : N’oubliez jamais : les personnes qui vous font du mal ne vous méritent pas

Faisons de cette prise de conscience un apprentissage pour tous. Prouvons aussi aux autres que ce pardon est sincère et qu’il sera en accord avec nos actes.

Les mots ne sont que de simples verbalisations vides. Ce qui a du sens en réalité ce sont nos actes.