Cet exosquelette permet à des enfants paraplégiques de marcher à nouveau

Même si cet exosquelette pourrait être la solution à de nombreux problèmes actuels en terme de lésion médullaire, la principale difficulté est son coût très élevé.

De nombreux scientifiques s’aventurent à affirmer que dans quelques années, plus personne ne sera en fauteuil roulant.

Nous ne parlons pas d’avancées médicales ou de nouvelles découvertes en termes de reconstruction médullaire. Nous parlons de neuroscience et de robotique, et de ce fameux exosquelette.

Dans un futur proche, la technologie et l’ingénierie vont unir leurs mondes de puces, de câbles et de capteurs pour ainsi s’intégrer dans notre biologie et réhabiliter les fonctions perdues ou endommagées.

C’est un champ plein d’espoir, dans lequel les institutions doivent s’impliquer avec le plus grand des engagements.

L’un des projets les plus prometteurs est, sans aucun doute, celui des exosquelettes pour que les enfants paraplégiques puissent marcher à nouveau.

Nous allons aborder avec vous un sujet aussi complexe qu’émouvant.

L’exosquelette pour les enfants : plus que du mouvement

L’exosquelette mécanique est un type d’ingénierie qui a été étudié depuis longtemps et développé dans divers champs, du militaire jusqu’au médical, surtout dans la rééducation.

Il utilise divers capteurs biométriques, des batteries et des moteurs hydrauliques.

À simple vue, cela semble être encombrant voire même très lourd.

Pourtant, l’idée est d’obtenir une machinerie la plus ergonomique possible pour que demain , cet exosquelette extérieur offre la qualité de vie et la liberté au personnes à mobilité réduite.

Les enfants, les patients les plus nécessiteux

L’un des exosquelettes déjà construit est par exemple le modèle de 2005, le HAL-5, qui avait pour finalité d’aider les personnes âgées ou handicapées à marcher.

C’est une machine de grande autonomie, qui pèse peu et au joli design.

Lisez aussi : Un homme réalise des tatouages temporaires pour redonner de la force aux enfants malades

  • Dernièrement, a été présenté le premier exosquelette infantile du monde.
    Il est toujours au stade de l’expérimentation, mais le Conseil Supérieur de le Recherche Scientifiques (CSIC) d’Espagne nous affirme que ce n’est qu’un début.
  • Le besoin d’offrir ce type de dispositifs robotiques à des enfants entre 3 et 14 ans atteints au niveau de la moelle épinière, est clé.

Les directeurs de ce projet de robotique nous expliquent qu’au début, ces exosquelettes seraient dans les hôpitaux pour des thérapies d’entraînement musculaire, pour que les enfants atteints d’atrophie musculaire épinière puissent conserver leur mobilité.

enfant-et-exosquelette-500x469

  • Le besoin de ce type de rééducation intensive avec les exosquelettes est fondamental dans le cas des petits enfants.
    Leur neuroplasticité et leur plus grande disposition à récupérer une partie de leur mobilité sont sans aucun doute plus prometteuses que pour les adultes.
  • L’exosquelette est surtout nécessaire dans les cas d’atrophie musculaire.
    C’est un type de maladie que l’on diagnostique chez les enfants entre 7 et 18 mois de vie, qui n’ont jamais pu marcher et dont la détérioration physique et musculaire est progressive.
  • Offrir cet exosquelette à ces patients atteints d’atrophie musculaire est un souffle d’espoir pour eux et pour leurs familles.

Cela leur permettra d’avoir une meilleure qualité de vie. Ils profiteront non seulement d’une plus grande mobilité: nous parlons avant tout de santé physique et d’empêcher que leur état ne s’empire.

L’exosquelette a encore un futur incertain

Pour les enfants, c’est comme l’armure d’Iron Man. C’est quelque chose de fantastique qui leur permet de se mettre debout et de faire ce que beaucoup d’entre eux n’ont jamais fait : marcher.

  • Il fonctionne grâce à un système qui stimule la colonne vertébrale à travers de capteurs, et qui se sert de la réponse neuronale, aussi faible soit-elle, pour mettre en marche le robot ou l’exosquelette.
  • La difficulté se trouve dans le fait que chaque enfant présente un type d’atrophie musculaire ou problème dans sa moelle épinière.
    La seule manière d’offrir la meilleure des réponse à chaque besoin serait de construire un exosquelette personnalisé pour chaque patient.
  • Nous sommes face à une technologie aussi chère que complexe qui, même si elle donne énormément d’espoir aux enfants et aux familles, n’est à la portée financière de personne.
  • Il existe seulement quelques modèles dans certains hôpitaux et aujourd’hui, comme le disent les directeurs du projet, la seule possibilité serait de louer l’exosquelette aux familles, pour 800 euros par mois.
exosquelette-500x266

C’est un chiffre très élevé pour la plupart des foyers alors aujourd’hui, c’est un rêve lointain qui amène plus de tristesse que de joie.

Les enfants auraient besoin de pouvoir profiter de cette technologie robotique en ce moment, car chaque mois qu’ils passent, c’est du temps perdu en rééducation et sans une meilleure qualité de vie.

Découvrez : Les meilleurs exercices physiques pour maintenir en forme… votre cerveau !

Nous espérons que les gouvernements vont investir dans ce type de projets. Marcher est essentiel et devrait être à la portée de tout le monde.

Catégories: Soins Étiquettes:
A découvrir aussi