Comment l’allaitement maternel et le système immunitaire du nouveau-né sont-ils liés ?

16 avril 2021
L'allaitement maternel est essentiel pour assurer le bon fonctionnement du système immunitaire du bébé. Par ailleurs, il lui permet d'obtenir les nutriments dont il a besoin.

L’allaitement maternel est l’une des formes d’alimentation les plus saines pour le bébé. De nombreuses études ont démontré qu’avec le lait maternel, les besoins nutritionnels étaient satisfaits de façon optimale au cours des premières étapes de la vie. Grâce à lui, on assure un bon développement et une bonne croissance au petit.

Par ailleurs, il convient de souligner que l’allaitement maternel a un lien étroit avec le bon fonctionnement du système immunitaire du nouveau-né. Il pourrait même déterminer la défense de l’organisme dans des périodes postérieures, devenant ainsi un élément fondamental pour garantir un bon état de santé.

Composition du colostrum et du lait maternel

Le lait maternel ne se compose pas seulement de macro et de micronutriments : il concentre aussi des immunoglobulines qui sont transmises au bébé.

Selon une étude publiée dans la revue Annals of Nutrition & Metabolism, l’allaitement au cours des premiers mois de vie réduit significativement le risque de développer des allergies et des problèmes auto-immunes. Ceci est en parti dû à la présence de ces immunoglobulines.

Le lait maternel.

Le lait maternel apporte tous les nutriments dont le bébé a besoin pour se développer correctement.

En outre, le premier lait qui sort de la mère après l’accouchement, connu sous le nom de colostrum, se compose d’une grande quantité de ces composés bioactifs avec des propriétés bénéfiques. Il ne concentre pas les éléments que nous avons évoqués mais il est possible d’y trouve des cytokines et des acides gras polyinsaturés d’une grande qualité.

Pour en savoir plus : Les effets des oméga-3 sur le cerveau

Bénéfices de l’allaitement maternel pour le système immunitaire du bébé

L’Organisation Mondiale de la Santé conseille un allaitement maternel exclusif au cours des six premiers mois de vie du bébé. Cela est dû à ses bénéfices prouvés pour le bébé et son système immunitaire.

L’allaitement maternel réduirait le risque de pathologies auto-immunes

Comme nous l’avons commenté, et selon différentes études, le colostrum et le lait maternel seraient capables de réduire l’incidence de problèmes auto-immunes, comme les allergies.

Assurer la prise de cet aliment pendant au moins la première année de vie du bébé diminuerait les probabilités de développer des pathologies liées à un mauvais fonctionnement du système de défense dans le futur.

Une incidence plus faible des maladies infectieuses grâce à l’allaitement maternel

Comme le révèle une étude publiée dans la revue Minerva Pediatrica, l’allaitement maternel générerait une réduction du risque de décès par pneumonie au cours des premières étapes de la vie.

Cette méthode d’alimentation augmente les possibilités de survie du bébé. Elle protège également contre le développement de différentes pathologies chroniques et complexes à moyen terme.

Une mère qui allaite.

L’allaitement maternel requiert une technique très spécifique, et il est donc habituel de retrouver des difficultés liées à l’alimentation du bébé par ce moyen.

Développement optimal du système immunitaire des prématurés

L’un des principaux problèmes des bébés prématurés est qu’ils naissent sans avoir une maturation optimale de beaucoup de leurs systèmes. Ainsi, le fonctionnement de leur physiologie peut se retrouver compromis, générant des inefficacités qui conditionnent l’état de santé.

Dans ces cas, l’allaitement maternel devient encore plus important. Selon un article publié dans Clinics in Perinatology, le lait maternel serait capable d’améliorer l’efficacité du système immunitaire chez les prématurés. De cette façon, on réduit le risque de développer des problèmes auto-immunes à court terme.

Ceci peut vous intéresser : Les 9 allergies les plus communes chez les enfants

Jusqu’à quel âge recommande-t-on l’allaitement maternel ?

C’est un thème qui est encore sujet à débat. Les experts affirment qu’au minimum, on doit offrir l’allaitement maternel au cours de la première année de vie pour ainsi tirer profit de tous ses bénéfices.

S’il est vrai que l’alimentation complémentaire peut être introduite à partir de 6 mois, il est conseillé de continuer avec le lait maternel pendant six autres mois.

Néanmoins, d’autres spécialistes préconisent d’allonger encore plus l’allaitement. Or, cela n’est pas toujours possible, surtout en raison des gênes qui peuvent se générer chez la mère, liées à l’hypersensibilité des seins ou à la douleur.

Il convient de souligner qu’au moment de remplacer le lait maternel par un produit artificiel, il faut faire particulièrement attention à l’étiquette.

Beaucoup des laits artificiels qui se trouvent sur le marché se composent d’une grande quantité de sucres simples. Attention, car cela est nocif pour le bébé. Par ailleurs, il est important de s’assurer que leur apport en acides gras insaturés est suffisant.

L’allaitement maternel favorise le développement du système immunitaire

L’allaitement maternel est essentiel pour assurer la bonne maturation du système immunitaire du bébé. Grâce à lui, on réduit significativement le risque de développer des allergies et de l’asthmeentre autres pathologies liées à des problèmes auto-immunes. En même temps, les probabilités de survie augmentent et le risque de contracter une pneumonie grave diminue.

En outre, il faut souligner que le lait maternel est l’aliment le plus complet pour le bébé. Il contient des protéines de la meilleure qualité possible, des acides gras insaturés et toutes les vitamines dont le corps humain a besoin pour mettre en marche les processus physiologiques de façon efficace. Même s’il y a des désaccords sur le moment où il faudrait l’arrêter, presque tous les experts se rejoignent pour dire que cela ne doit pas se produire avant le premier anniversaire du petit.

  • Oddy WH. Breastfeeding, Childhood Asthma, and Allergic Disease. Ann Nutr Metab. 2017;70 Suppl 2:26-36. doi: 10.1159/000457920. Epub 2017 May 19. PMID: 28521318.
  • Gertosio C, Meazza C, Pagani S, Bozzola M. Breastfeeding and its gamut of benefits. Minerva Pediatr. 2016 Jun;68(3):201-12. Epub 2015 May 29. PMID: 26023793.
  • Lewis ED, Richard C, Larsen BM, Field CJ. The Importance of Human Milk for Immunity in Preterm Infants. Clin Perinatol. 2017 Mar;44(1):23-47. doi: 10.1016/j.clp.2016.11.008. Epub 2016 Dec 27. PMID: 28159208.