Connaître les symptômes de l’intolérance au gluten pour savoir comment les traiter

10 décembre 2017
De nombreuses entreprises nous proposent des produits sans gluten, mais cela ne veut pas dire que c'est suffisant pour la santé. Car il faut compenser le manque de ce nutriment par des vitamines. L'intolérance au gluten est un trouble auquel il faut accorder de l'importance

Le gluten est défini comme une combinaison de gluténine et de gliadine, deux protéines contenues dans certaines céréales comme le blé, l’orge et le seigle. L’intolérance au gluten est considérée comme un trouble qui peut mettre en danger la santé intestinale.

Le gluten est la structure qui forme la pâte à pain et qui est obtenue pendant le processus de lavage de l’amidon. Il est obtenu en formant une pâte avec de la farine et de l’eau, puis en la lavant cette pâte avec de l’eau.

Il est à noter que toutes les graines ne contiennent pas de gluten : c’est le cas du riz ou du maïs.

Qu’est-ce que l’intolérance au gluten ?

douleurs au niveau du bas ventre

Elle est définie comme la réaction physiologique anormale causée par une mauvaise digestion des protéines de blé, entraînant des troubles intestinaux.

Lire aussi: Comment combattre l’inflammation et les gaz intestinaux grâce à l’aloe vera et la papaye

Comment cela se produit ?

Le gluten détruit les villosités qui adhèrent aux parois de la muqueuse de l’intestin grêle. Cela entraîne donc une inflammation chronique de l’intestin qui empêche l’absorption correcte des nutriments.

Quels sont les principaux symptômes ?

fatigue oculaire

  • Problèmes digestifs tels que la diarrhée, l’inflammation, les gaz ou la constipation.
  • Déclenchement de kératose pilaire (« chair de poule ») à l’arrière des bras. Ceci est dû à un manque d’acides gras et de vitamine A.
  • Sensation de fatigue, après avoir mangé des aliments contenant du gluten.
  • Développement de maladies auto-immunes comme la polyarthrite rhumatoïde, la colite ou le lupus.
  • Problèmes neurologiques tels que vertiges et perte d’équilibre.
  • Irrégularités hormonales.
  • Migraines récurrentes.
  • Douleur et gonflements des articulations.
  • Changements brusques de l’humeur, entre anxiété et euphorie.
  • Difficultés à se concentrer.

Apprenez à connaître Les 10 meilleurs aliments pour prendre soin du côlon irritable

 

Comment est-elle diagnostiquée ?

Le diagnostic se fait à l’aide des tests suivants :

  • Des analyses de sang à jeun.
  • Par biopsie intestinale, qui consiste à prélever un échantillon de tissu de l’intestin grêle supérieur.

Quels aliments contiennent du gluten ?

intolérance au gluten

Le blé et la farine sont des ingrédients assez communs dans notre régime alimentaire, de sorte qu’il y a beaucoup d’aliments contenant du gluten à écarter.

Si vous souffrez d’intolérance au gluten, voici donc certains des aliments que vous devriez éviter de consommer :

  • La bière
  • Les céréales.
  • Le pain et les gâteaux.
  • La nourriture frite.
  • Les assaisonnements
  • Les pâtes.
  • Les substituts de viande et de fruits de mer.
  • La sauce soja.
  • Les soupes.

Quels sont les aliments sans gluten ?

  • Le lait et les produits laitiers tels que le fromage, le fromage cottage, la crème et les yaourts.
  • Tous les types de viande.
  • Les saucisses séchées et le jambon.
  • Les poissons et fruits de mer frais.
  • Les œufs.
  • Les légumes et les tubercules.
  • Les fruits.
  • Le riz et le maïs.
  • Les légumineuses.
  • Le sucre et le miel.
  • Les huiles et le beurre.
  • Le café.
  • Les rafraîchissements à l’orange, au citron, ou le Coca-Cola.
  • Le vin.
  • Les fruits secs.
  • Le  sel.
  • Les épices naturelles.
  • Les olives.

Comment traiter l’intolérance au gluten ?

manger plus de légumes

La meilleure façon de contrôler et d’éviter les symptômes est de maintenir un régime strict sans gluten. En effet, l’intolérance au gluten n’est pas un trouble qui se traite par des médicaments, mais avec d’autres stratégies.

En éliminant les aliments contenant du gluten, les symptômes disparaissent et l’intestin grêle peut se rétablir de ses lésions. En revanche, ce rétablissement n’est définitif que si le gluten est complètement exclu du régime alimentaire.

Il est à noter que l’ingestion de petites quantités de gluten peut aggraver les symptômes. Si un régime sans gluten à 100 % n’est pas maintenu, l’intolérance au gluten ou la maladie cœliaque deviendra chronique.

Après les deux premières semaines d’un plan alimentaire équilibré, les symptômes commencent à diminuer. La normalisation sérologique se produit entre 6 et 12 mois. Tandis que la récupération des villosités intestinales se produit deux ans après l’application du plan de traitement.

Cependant, pour les nourrissons, les résultats sont plus lents. Le traitement consiste principalement à éliminer l’apport de 4 céréales : blé, avoine, orge et seigle, ainsi que leurs dérivés.

Des vitamines en cas d’intolérance au gluten ?

Lorsque le patient souffre d’intolérance au gluten, un supplément vitaminique est recommandé. En effet, les dommages à la muqueuse intestinale entraînent une diminution de l’absorption du fer, du calcium, et des vitamines.

D’autre part, un grand pourcentage de produits contenant du gluten contient aussi des vitamines et des minéraux. En les excluant, l’alimentation devient déficiente en ces nutriments.

Pour tenter de résoudre ce problème, vous devriez consulter un spécialiste qui vous recommandera un produit vitaminique qui ne contient pas de gluten et qui respecte à 100 % l’apport quotidien recommandé.

Enfin, il est important de souligner que l’intolérance au gluten a une solution. Mais qui est associée à un changement de régime alimentaire strict et de mode de vie.

Mais cela ne signifie pas que vous devez cesser de manger dans les restaurants et vous isoler. Tant que vous vous en tiendrez aux recommandations, vous n’aurez rien à craindre.

Prenez soin de votre estomac et des vos intestins dès aujourd’hui, pour continuer à profiter de demain.

 

A découvrir aussi