Conseils pour éviter l’apparition de mycoses vaginales

· 4 décembre 2015
Pour éviter la prolifération de mycoses dans la zone intime, il est important de suivre un régime sain et équilibré ainsi que d'avoir une bonne hygiène, afin de prévenir l'altération de la flore vaginale.

Tout au long de leur vie, la plupart des femmes développent différents troubles, certaines maladies et des douleurs qui peuvent apparaître suite à des changements hormonaux.

Dans ces cas, il est normal de ressentir une certaine inquiétude, notamment en ce qui concerne la santé intime, qui est l’une des plus affectées.

Les infections provoquées par les mycoses sont l’un des troubles féminins les plus communs.

Il s’agit d’une maladie assez gênante et parfois douloureuse, qui se développe à cause de la bactérie appelée Candida albicans.

Le vagin, tout comme la bouche et le tractus digestif, vivent dans un environnement humide qui renferme ce type de levures.

On estime qu’entre 20% et 50% des femmes saines en ont dans leur organisme, sans qu’elles ne prolifèrent dans de trop grandes quantités.

Quelles sont les causes des infections dues aux mycoses ?

Les infections dues aux mycoses sont déclenchées quand il y a un développement excessif des levures.

Cela a tendance à survenir lorsque la personne souffre d’une altération au niveau de la flore vaginale, qui joue un rôle fondamental, puisqu’elle agit comme une barrière protectrice.

Le déséquilibre de la flore vaginale peut être dû à :

  • La consommation excessive d’antibiotiques. 
  • Le surpoids et l’obésité.
  • Les changements hormonaux.
  • Le diabète.
  • Les maladies sexuellement transmissibles. 
  • Les stéroïdes.
  • L’usage de sous-vêtements trop serrés ou faits dans des matière telles que le nylon ou le lycra, qui enferment l’humidité ou la chaleur.
  • La mauvaise hygiène vaginale.
  • L’usage de savons ou de déodorants vaginaux.
  • Les tampons ou les serviettes hygiéniques.

Lisez aussi : 7 façons de détecter à temps et d’éviter les infections vaginales

Quels sont les symptômes d’une infection due aux mycoses vaginales ?

Femme-rots-500x281

Une infection due aux mycoses peut se détecter facilement par l’apparition de certains symptômes gênants qui augmentent de manière graduelle.

Parmi ces symptômes, on trouve :

  • Les sécrétions vaginales épaisses, blanchâtres et « caillées ».
  • Une légère odeur de pain ou de levure.
  • Des démangeaisons ou des brûlures vaginales.
  • Une irritation ou des rougeurs.
  • Des douleurs lorsque l’on va aux toilettes ou lorsqu’on a des relations sexuelles.

Conseils pour prévenir les mycoses vaginales

Bien que les mycoses vaginales puissent être traitées avec des médicaments et certains remèdes naturels, la meilleure mesure à prendre est d’adopter des habitudes simples pour éviter leur apparition fréquente.

Les conseils suivants aident à éviter l’altération de la flore vaginale pour prévenir la prolifération de levures et d’autres micro-organismes qui génèrent une infection.

Une alimentation saine

petit-dejeuner-sain-500x332

Une alimentation équilibrée et riche en nutriments contribue à renforcer le système immunitaire pour lutter contre l’attaque des mycoses et des bactéries.

Dans ce cas, les aliments les plus conseillés sont les suivants :

  • Les oeufs
  • Les céréales complètes
  • Les légumes secs
  • Les fruits secs
  • Les graisses maigres
  • Le foie
  • La courge
  • Les légumes verts
  • Les agrumes

Une bonne hygiène intime

hygiene-zone-intime-500x313

La propreté de cette zone est déterminante dans l’équilibre de la flore vaginale.

Si on la lave trop ou trop peu, cela peut générer des altérations qui diminuent sa capacité protectrice.

Il est très important de bien la nettoyer chaque jour, en utilisant un savon neutre sans aucun additifs ou déodorants.

Il faut également éviter l’excès d’humidité, car les micro-organismes prolifèrent plus facilement dans ce type d’environnements.

Consultez cet article : Confectionner un savon naturel pour votre toilette intime

Eviter les antibiotiques

La consommation régulière d’antibiotiques conventionnels détruit les bonnes bactéries et altère le pH naturel du vagin et de l’organisme en général.

Dans le cas où vous devez obligatoirement en consommer, il est bon de prêter attention aux effets secondaires et de chercher des alternatives comme celles d’origine végétale.

Consommer plus de probiotiques

yaourt-grec-500x332

Les probiotiques sont des organismes microbiens qui sont présents dans le tractus digestif et le vagin.

Le fait d’en consommer via certains aliments est une bonne manière de renforcer l’organisme pour faire face à un déséquilibre de la flore intestinale.

Connus sous le nom de « bactéries saines », les probiotiques aident à stopper la croissance d’organismes nocifs, comme c’est le cas des mycoses et des bactéries. 

Ce type de cultures peut être ingéré sous forme de compléments ou d’aliments d’origine naturelle comme le yaourt et les produits laitiers fermentés.

Attention aux vêtements

Les vêtements sont serrés ou ceux qui sont fabriqués avec des matières synthétiques, peuvent favoriser le développement d’un environnement chaud et humide, idéal pour la croissance bactérienne.

Le mieux est de choisir des vêtements en coton, et de préférence aérés.