Ce qui arrive, chronologiquement, quand vous arrêtez de fumer

· 5 février 2019

Les conséquences nocives du tabac sur notre santé sont telles que les bienfaits ne cessent d’augmenter même 10 ans après avoir arrêté. Arrêter de fumer est l’un des objectifs les plus recherchés à travers l’histoire, par toutes les personnes dépendantes au tabac.

Toutefois, au sein de ce groupe il existe une majorité de sceptiques face à ce sujet, qui affirment ne rien en tirer de bon.

Qu’elles soient bonnes ou mauvaises, il est assez compliqué de changer des habitudes. Et c’est le cas de la cigarette. Les personnes dépendantes de cette habitude négative sont souvent bornées et acceptent très rarement l’aide d’un professionnel.

Le tabagisme est l’une des principales causes de décès dans le monde entier et c’est pourquoi l’on incite tant à éviter sa consommation.

Toutefois, cet argument n’est pas entièrement valable pour les personnes qui y sont déjà dépendantes.

Les arguments chronologiques pour arrêter de fumer

Curieusement, cette terrible conséquence du tabac n’inquiète pas ses principaux-ales consommateur-trice-s.

Toutefois, la présentation d’une série de bienfaits en ordre chronologique peut être plus convainquant.

Si vous ou une personne de votre entourage fume, les arguments suivants peuvent vous faire changer d’avis. Ci-dessous nous allons vous montrer ce qu’il arrive quand vous arrêtez de fumer.

Lisez également : 4 vitamines qui vous aideront à soigner vos poumons après avoir fumé

Douze heures après avoir arrêté de fumer de fumer

Comme ils sont chronologiques, les bienfaits obtenus après l’arrêt du tabac commencent après 12 heures sans avoir fumé. Il s’agit donc du point de départ des arguments en faveur de l’arrêt du tabac.

  • Après douze heures l’organisme commence à se libérer de toutes les toxines liées au tabac.
  • Les niveaux d’oxygène augmentent et ceux de monoxyde diminuent de manière considérable.

Deux jours sans fumer

Les principaux sens du corps commencent à récupérer leur fonction normale. Un exemple clair sont l’odorat et le goût. Après 48 heures sans fumer vous percevez donc mieux les odeurs et les saveurs.

Il faut signaler que le tabac est l’une des principales causes de la détérioration de plusieurs terminaisons nerveuses liées aux sens.

Un mois après avoir arrêté de fumer de fumer

En termes généraux, la difficulté à respirer et la toux sont les principaux problèmes directement liés au tabagisme.

  • Après environ 30 jours sans fumer, les poumons vont mieux.
  • La condition physique s’améliore doucement, et la toux finit par disparaître complètement.

Neuf mois sans fumer

Les bienfaits liés au système respiratoire ne cessent d’augmenter grâce à la dépuration des bronches et des cils (les structures que l’on trouve dans ces organes).

  • D’autre part, neuf mois après l’arrêt du tabac, le système circulatoire va également mieux.
  • Le sang oxygéné transite plus facilement dans les artères, et arrive mieux aux principaux organes du corps.

Cinq ans après la dernière cigarette de fumer

Comme nous venons de le signaler, le système circulatoire est l’un des principaux atrophiés par les toxines du tabac. Il est donc normal qu’il tarde à se réparer.

  • Après environ cinq ans sans tabac, les composants de la circulation sanguine sont complètement réparés.
  • Autant les veines que les artères retrouvent leur taille normale et les probabilités de souffrir de maladies coronaires diminuent.

Dix ans sans fumer

A ce niveau il est possible que l’odeur de tabac ou le fait d’avoir une personne qui fume à ses côtés devienne désagréable. Au-delà de cela, l’organisme continue lentement son cycle de récupération.

Les dommages occasionnés par cette habitudes sont immenses et même dix ans après le cycle de guérison est toujours latent.

  • Souffrir ou mourir d’un cancer du poumon est bien moins probable.
  • De la même manière, les problèmes liés aux organes comme la bouche ou les pancréas sont bien moins fréquents.

Lisez également : Identifier les mécanismes cérébraux pour arrêter de fumer

Vingt ans après avoir arrêté complètement le tabac de fumer

D’un point de vue chronologique, vingt ans peuvent paraître une courte période de transition. Mais si nous l’analysons plus précisément, de nombreuses choses peuvent arriver pendant ce laps de temps.

Et pour de nombreuses personnes, deux décennies représentent un grand pourcentage de leur vie.

Après toutes ces années, l’organisme ne souffre plus d’aucun signe du tabac. Il est même reconnu comme un individu qui n’a jamais inhalé de fumée de tabac.

Ainsi, les possibilités de souffrir de maladies liées au tabac sont quasi nulles.

Les probabilités de souffrir d’un quelconque problème de santé sont dès lors similaires à une personne normale.


  • Beco, E. (2013). Dejar de Fumar. Sanitas.Es. https://doi.org/10.1016/S0212-5382(12)70071-7
  • Díaz-Maroto Muñoz, J.-L., & Jiménez –Ruiz Neumólogo Coordinador, C. A. (2008). Tratamiento farmacológico del tabaquismo. Inf Ter Sist Nac Salud. https://doi.org/http://dx.doi.org/10.1016/S1575-0973(01)70005-0
  • Consejería de Sanidad Murcia. (2005). Guía para dejar de fumar. Programa de Información Sobre El Tabaquismo. https://doi.org/10.1016/S0212-5382(12)70071-7