Découvrez pourquoi votre nez saigne souvent

5 avril 2015
Lorsqu'une hémorragie survient dans la partie antérieure de la cloison nasale, elle est généralement bénigne et sans gravité. Quand nous saignons du nez, nous devons nous boucher la narine en appuyant avec les doigts et incliner la tête en arrière.

L’épistaxis, ou saignement spontané des fosses nasales, peut être due à de nombreux facteurs. Cela peut être en relation avec la rhinite ou la sécheresse nasale, mais également avec d’autres troubles comme l’hypertension artérielle.

Si vous en souffrez fréquemment, il est important de consulter votre médecin et de lui parler de ce problème.

Dans cet article, nous allons vous expliquer les causes les plus habituelles de l’hémorragie nasale, et vous proposer certaines astuces qui pourraient vous aider à prévenir certaines futures maladies graves.

Pourquoi saignons-nous du nez ?

Certaines personnes souffrent fréquemment de saignements du nez, et l’explication principale de ce mal est une irritation des vaisseaux sanguins de l’intérieur du nez, plus précisément de la muqueuse.

Le plus habituel est que le saignement soit concentré sur l’une des deux narines, mais cela peut également provenir des deux, bien que ce soit plus rare.

Lorsque l’hémorragie provient de la partie antérieure de la cloison nasale, il s’agit d’un trouble mineur de faible gravité. Cela se produit en règle générale car cette partie a été trop souvent touchée, l’air est trop sec ou bien à cause d’une rhinite allergique.

Dans certains cas, cela peut être dû à de l’hypertension artérielle. Notre corps fonctionne de manière intelligente, et le démontre en provoquant un léger saignement pour réduire naturellement la pression artérielle élevée qui gêne notre circulation sanguine.

Dans cet article, nous allons vous expliquer comment contrôler ces problèmes de santé, et vous donner quelques astuces pour éviter de souffrir de pathologies plus graves.

epistaxis-sang-nez-Peretz-Partensky-500x375

Les pathologies plus graves

Même si le médecin généraliste ou l’oto-rhino-laryngologiste sont les seuls à pouvoir établir un diagnostic précis des maladies dont vous souffrez, grâce à des tests médicaux avancés, il est important que vous connaissiez de quelle maladie les saignements du nez peuvent être le révélateur.
Faites très attention si vous en souffrez régulièrement.

Les saignements du nez peuvent être des symptômes des maladies suivantes :

  • Maladie hépatique
  • Tumeur bénigne ou maligne
  • Leucémie

Que devez-vous faire face à l’hémorragie ?

Au moment même où vous ressentez l’hémorragie nasale, vous devez vous boucher le nez, en pressant avec vos doigts, et incliner votre tête vers l’avant.

Il est important de ne pas le faire vers l’arrière, comme on vous l’a peut-être dit de nombreuses fois, ainsi que de ne pas vous allonger, car ces deux techniques peuvent vous faire avaler votre sang et vous empêcher de savoir si le saignement est terminé.

Attendez quelques minutes, et si le saignement se poursuit durant un long moment, rendez-vous dans un centre médical d’urgence.

Si le saignement s’est arrêté, dans les heures qui suivent, évitez de faire des efforts trop importants ou de consommer des médicaments aux effets anticoagulants ou anti-agrégants plaquettaires, comme par exemple l’aspirine.
Faites également attention à ne pas vous moucher avec force.

Si vous hésitez à vous rendre chez le médecin, essayez de faire le bilan des autres symptômes que vous avez avant de prendre une décision.

Le manque de vitamine C

L’une des causes les moins connues du saignement du nez, lorsque aucune autre pathologie ne peut être mise en cause, est souvent le manque de vitamine C dans l’organisme. Cette vitamine aide en effet à fortifier les capillaires nasaux.

Vous pouvez obtenir de la vitamine C grâce aux ingrédients suivants :

  • Les agrumes, surtout le citron et son écorce (uniquement s’il est biologique)
  • L’églantier
  • La goyave
  • Les fruits rouges
  • Le poivron
  • Le persil
  • Le kiwi
  • Le brocoli
  • Les fraises

Vous pouvez également trouver de la vitamine C sous forme de compléments. Si vous en consommez plus que ce dont votre corps a besoin, vous l’expulserez à travers l’urine. Il n’y a donc pas de risque de faire une surdose.

citron-vert-prolix6x-500x375

Les sels de Schüssler

Les sels de Schüssler constituent un excellent remède naturel qui vous apportera des minéraux à dose homéopathique. Ils ne souffrent d’aucunes contre-indications ni d’aucun effet secondaire.

Il existe 12 sels différents, qui correspondent tous à des minéraux qui se trouvent dans notre organisme de manière naturelle, et que nous consommons chaque jour dans les aliments que nous mangeons.

Ils nous apporteront les minéraux dont nous avons besoin, et les distribueront correctement dans les endroits de notre organisme qui en manquent, au moment précis où ils en manquent.

Chaque sel a un rôle bien précis, et pour lutter contre les saignements du nez il est recommandé de consommer les suivants :

  • Le phosphate de calcium
  • Le sulfate de potassium
  • Le phosphate de fer

Mettez-vous deux comprimés sous la langue, trois fois par jour, complètement séparés des repas, des boissons ou des saveurs fortes que nous ingérons chaque jour (chewing-gum, dentifrice, etc.).

La première prise doit s’effectuer le matin, la deuxième l’après-midi, et la troisième le soir. Réalisez ce traitement durant un mois.

Nous vous recommandons de consulter un médecin naturopathe pour qu’il puisse personnaliser davantage ce traitement et en déterminer la durée précise.

Images de Peretz Partensky et prolix6x.

A découvrir aussi