Des remèdes naturels pour les reins

9 novembre 2019
Le médecin se chargera de vous dire quels sont les aliments concrets qui sont nocifs pour vous. Par ailleurs, il est important de travailler avec un nutritionniste afin de mettre en place un programme alimentaires qui réponde à vos besoins.

Les reins sont les organes chargés de filtrer les toxines et les minéraux présents dans le sang. Ils éliminent les déchets et l’eau additionnelle afin de produire l’urine. Il est donc très important de soigner ses reins , car ils sont si essentiel au fonctionnement de l’organisme. Nous devrions alors les aider à rester en bonne santé pour qu’ils puissent exercer correctement leur fonction.

Le meilleur moyen de connaître la santé des reins est de réaliser un examen médical. L’insuffisance rénale, au stade initial, peut ne présenter aucun symptôme. Les analyses sont donc nécessaires.

En plus des lignes directrices et du traitement conseillé par votre médecin, vous pouvez adopter des habitudes de vie saine ainsi que certains aliments qui contribueront à maintenir vos reins en bonne santé.

Comment prendre soin des reins?

Conseils importants

Tout d’abord, l’une des meilleures façons de prévenir les maladies des reins est de consommer suffisamment d’eau tout au long de la journée. Bien que certaines études établissent un lien entre le fait de boire plus d’eau et un effet bénéfique sur la fonction rénale, on ne sait toujours pas si cela peut être bénéfique chez les patients souffrant d’insuffisance rénale chronique.

Par ailleurs, dans la mesure du possible, il faut éviter les boissons alcooliques. Une étude réalisée en Chine souligne que la consommation élevée d’alcool augmente le risque de souffrir d’insuffisance rénale chronique. Par conséquent, il ne faut pas abuser de ces boissons afin de conserver nos reins en bonne santé le plus longtemps.

D’autres études soulèvent la possibilité que l’élévation de l’oxalate puisse contribuer à faire progresser l’insuffisance rénale chronique ainsi que l’inflammation systémique.

Les aliments à éviter sont tous ceux qui contiennent des taux élevés d’oxalate. Par exemple, la betterave, les épinards, les bettes à carde, le soja, le germe de blé, les arachides et le chocolat.

Lisez également: L’alimentation en cas de calculs biliaires

Cependant, si vous avez une prédisposition à souffrir de calculs, il est très important de connaître le type. Le médecin se chargera de vous dire quels sont les aliments concrets qui sont nocifs pour vous. De plus, travailler avec un nutritionniste est essentiel afin de créer un programme alimentaire qui réponde à vos besoins.

Côtes de bette.

Aliments pour prévenir les calculs rénaux

Parmi les maladies qui peuvent affecter le bon fonctionnement des reins, nous trouvons les redoutés et douloureux calculs. Dans ce cas, il est fondamental de consulter un spécialiste qui examinera la situation, la taille et l’origine des calculs.

Comme tous les calculs ne sont pas les mêmes, le traitement individuel des calculs rénaux dépend du type de calcul. Le plus courant se forme de calcium et d’oxalate. C’est pourquoi, il est si important que le médecin vous recommande les aliments à consommer dans chaque cas.

Il se peut qu’il vous conseille de manger des fruits, comme les agrumes. En effet, ils possèdent une forte teneur en citrate, qui est le principale inhibiteur de la cristallisation.

Deuxièmement, l’excrétion urinaire de potassium diminue la calciurie. De nombreux fruits sont riches en potassium (pastèque, melon, orange, mandarine, raisin, banane). La pastèque est un fruit qui renferme énormément d’eau. Elle est donc fortement recommandée dans ces cas là.

Lisez également: Les 3 bienfaits insoupçonnés de la pastèque

Pastèque découpée.

 

D’autre part, le pissenlit (Taraxacum officinale) est utilisé depuis longtemps dans la médecine traditionnelle pour ses propriétés diurétiques, anti-angiogéniques, anti-rhumatismales et anti-inflammatoires. Mais son activité anti-urolitique et ses composants significatifs n’ont pas été pleinement étudiés.

Cette étude a recherché et comparé les activités anti-cristallisation du taraxasterol, un composant du pissenlit, ainsi que son effet anti-urolitique. Néanmoins, la formation de calculs rénaux n’est pas seulement un phénomène de cristallisation. L’effet du pissenlit nécessite donc plus d’investigations.

Du magnésium pour les reins

Comment soigner les reins et combattre les calculs rénaux

Le magnésium mérite une mention à part. On pense qu’il s’agit d’une substance qui permettrait de prévenir l’apparition de calculs rénaux. N’hésitez donc pas à consulter un naturopathe qui vous indiquera quels sont les aliments qui contiennent le plus de ce minéral bénéfique.

Si le médecin le juge opportun, vous pouvez essayer de l’intégrer à notre alimentation quotidienne et ainsi éloigner les calculs de nos reins. Par ailleurs, il est important de suivre les indications du spécialiste pour traiter correctement les maladies rénaleset prendre comme soutien les aliments qu’il recommande.

  • Geiger, H., & Wanner, C. (2012). Magnesium in disease. CKJ: Clinical Kidney Journal. https://doi.org/10.1093/ndtplus/sfr165
  • Coe, F. L., Evan, A., & Worcester, E. (2005). Kidney stone disease. Journal of Clinical Investigation. https://doi.org/10.1172/JCI26662
  • Touhami, M., Laroubi, A., Elhabazi, K., Loubna, F., Zrara, I., Eljahiri, Y., … Chait, A. (2007). Lemon juice has protective activity in a rat urolithiasis model. BMC Urology. https://doi.org/10.1186/1471-2490-7-18
  • Clark WF, Huang SH, Garg AX, Gallo K, House AA, Moist L, et al. The chronic kidney disease water intake trial: Protocol of a randomized controlled trial. Can J Kidney Heal Dis. 2017;