Comment détecter la ménopause prématurée ?

· 20 juillet 2015

La ménopause prématurée apporte avec elle de nombreux changements physiques et émotionnels.

Durant cette période, il est très important de suivre une alimentation saine, de faire de l’exercice, et d’éviter le stress ainsi que les mauvaises habitudes de vie.

La ménopause est une étape dans la vie de toutes les femmes, qui va provoquer la fin des cycles menstruels, et donc annihiler toute possibilité de grossesseC’est un changement hormonal majeur qui intervient autour des 45 ans.

Mais, dans les années précédant sa survenance, certains symptômes peuvent permettre de la prévoir, comme la diminution de la production d’œstrogènes et de progestérones.

De nombreuses femmes ont peur de franchir cette étape de leur existence, car la ménopause a souvent des symptômes qui sont assez difficiles à supporter.

Cependant, c’est un palier indispensable, qui peut être aisément surmonté par l’adoption d’habitudes de vie saines, et par la prise de certains compléments qui vont permettre de réduire ses symptômes.

Qu’est-ce que la ménopause prématurée ?

On parle de ménopause prématurée lorsqu’une femme cesse d’avoir ses menstruations avant 40 ans, qu’elle n’a plus de fonction ovarienne et qu’elle ne peut donc plus tomber enceinte.

Elle se produit naturellement chez certaines femmes, mais chez d’autres, elle peut être provoquée par des altérations hormonales ou par des facteurs génétiques.

Cette étape peut également être déclenchée par des facteurs médicaux comme :

  • Une chirurgie pour extraire les ovaires.
  • Des traitements contre le cancer, comme de la chimiothérapie ou des rayons dans la zone du bassin, qui endommagent les ovaires.

Dans l’étude menée par l’Hôpital Général du Massachusetts, aux Etats-Unis, il a été découvert que la ménopause prématurée peut également être engendrée par le tabagisme.

Le fait de fumer, ou d’être fumeur passif, peut déclencher ce problème à cause d’une substance chimique, contenue dans la fumée de cigarettes, qui provoque la mort prématurée des ovules.

Qu-est-ce-que-la-menopause-prematuree-500x396

Dans certains cas, des femmes de 25 ans pensent être atteintes d’une ménopause prématurée.

Cependant, ce n’est pas cette pathologie qui se manifeste, mais plutôt une insuffisance ovarienne prématurée.

Ses symptômes sont très similaires à ceux de la ménopause, mais la différence principale est que la fonction ovarienne est inconstante et imprévisible, mais toujours bien présente. La femme peut donc ovuler et tomber enceinte.

Les femmes qui souffrent de ménopause prématurée ont davantage tendance à souffrir de différents problèmes de santé, car de nombreuses fonctions du corps féminin n’ont plus l’appui des hormones pour fonctionner correctement.

Cela peut provoquer des troubles vasomoteurs, des bouffées de chaleur, de la tachycardie, de l’insomnie, des maux de têtes et des problèmes de dépression.

La préoccupation principale des femmes qui sont atteintes par la ménopause, est de ne plus pouvoir procréer.

Les femmes qui souhaitent encore avoir des enfants doivent en parler avec leur médecin, et considérer d’autres options comme les programmes de donation d’ovules, ou l’adoption.

Les symptômes physiques et émotionnels de la ménopause prématurée

La ménopause prématurée est un changement qui survient à un âge relativement jeune, et qui peut étaler ses symptômes sur 5 ans.

La transition entre la vie reproductive et la vie non reproductive n’est pas facile, et cause de nombreux changements, tant au niveau physique qu’émotionnel.

Symptomes-physiques-et-emotionnels-de-la-menopause-prematuree-500x334

La diminution des œstrogènes dans les ovaires déclenche une série de symptômes jusqu’à ce que les fonctions reproductives de la femme, symbolisées notamment par les menstruations, arrêtent totalement de fonctionner.

L’un des premiers signes de la ménopause est l’irrégularité des cycles menstruels, qui peuvent mettre parfois des mois à se manifester.

La femme finit par ne plus produire d’œstrogènes, elle n’ovule plus, et perd sa capacité à faire des enfants.

Dans ce cas, la femme doit commencer à prendre un traitement médicamenteux, car elle s’expose à des risques de troubles provoqués par la faible et irrégulière production d’hormones.

Ce traitement contre la ménopause précoce est prescrit par un professionnel de santé, et doit s’accompagner d’un style de vie sain.

Ces deux éléments sont essentiels pour réduire l’impact de ce problème sur la vie de celles qui en souffrent.

Le traitement contre la ménopause prématurée doit inclure une thérapie hormonale, un apport supplémentaire en calcium, et éventuellement d’autres médicaments, qui auront pour but de réduire l’incidence d’affections comme l’ostéoporose, l’insomnie, les maux de tête, la dépression, l’anxiété, etc.

Il est très important de suivre une alimentation saine et légère, particulièrement riche en fruits et en légumes.

Nous conseillons également la pratique d’une activité physique, une diminution du stress et la non-consommation de tabac et d’alcool.

Des traitements naturels contre la ménopause prématurée

Traitements-naturels-menopause-500x334

En plus de modifier vos habitudes de vie et de suivre des principes plus sains, vous devez également consommer des compléments naturels, qui vont vous aider à supporter tous les symptômes de la ménopause. 

Le soja : il contient des phyto-œstrogènes, une substance végétale similaire aux œstrogènes humains.

Les meilleurs sources de soja sont :

  • Le tofu
  • Le tempeh
  • Le lait de soja
  • Les graines de soja

Voici d’autres sources de phyto-œstrogènes

  • L’actée à grappes
  • L’igname sylvestre
  • L’angélique de Chine
  • La racine de valériane

Tous ces compléments naturels doivent être consommés sous la supervision d’un professionnel de santé, car ces substances naturelles peuvent interagir de manière négative avec le traitement médicamenteux.