Apprenez à détecter une appendicite à temps

9 décembre 2018
Pour détecter une appendicite, il faut d'abord savoir quels sont les signaux d'alerte. C'est ce que nous allons voir ici. Prenez des notes !

Bien que ses symptômes peuvent se confondre avec d’autres douleurs, il est très important de savoir les identifier afin d’agir rapidement et ainsi éviter que l’appendicite ne se transforme en péritonite. Découvrez ici comment détecter une appendicite.

L’appendice est un tube similaire à un ver qui mesure environ 1,5 centimètres de largeur et entre 10 et 15 cm de longueur. Elle se situe au début du gros intestin, plus exactement au fond de l’abdomen, dans la zone appelée fosse iliaque droite.

Pendant longtemps, on a pensé que cet organe ne servait à rien, étant donné qu’on ne lui trouvait aucune fonction, au-delà de provoquer une appendicite.

Cependant, plusieurs recherches ont découvert qu’il a une fonction de type immunologique, car il fait partie du système lymphatique, un réseau de ganglions connectés avec des vaisseaux spéciaux qui transportent la lymphe.

La cause de l’inflammation de l’appendice est encore méconnue mais on estime qu’elle pourrait être le résultat d’une obstruction des selles, un corps étranger ou dans de moindres cas, une tumeur.

Ce qui inquiète les experts de la santé, c’est que de nombreuses personnes ne connaissent pas les symptômes qui alertent de cette maladie, ce qui entraîne des diagnostics tardifs et des cas très graves.

Si l’on tient compte du fait que la détection de l’appendicite est clé pour son traitement, mieux vaut s’informer. C’est pour cela que, dans cet article, nous allons partager avec vous les signaux d’alerte les plus importants.

1. Détecter une appendicite : la douleur autour du nombril

Femme qui a mal au ventre

L’un des premiers symptômes qui apparaît lorsque l’appendice s’enflamme est une légère sensation de douleur autour du nombril, au niveau de la zone appelée « la bouche de l’estomac ».

On a tendance à confondre ce symptôme avec une douleur de ventre commune. Cependant, dans le cas de l’inflammation de l’appendice, la douleur est progressive et continue. Il est probable que la douleur s’intensifie lors d’actions naturelles comme la toux ou des pressions légères. 

Pour le vérifier, il faut appuyer doucement la zone endolorie avec l’index et le majeur, pendant deux minutes. Si la douleur est de plus en plus forte, cela signifie que vous souffrez d’appendicite.

Lisez aussi : Comment prendre soin de votre estomac et éviter qu’il ne tombe malade

2. Détecter une appendicite : marcher doucement

Quand l’appendicite est aiguë, en général, la personne a des difficultés à marcher. Lorsqu’elle essaie de se lever ou de marcher, la douleur s’intensifie.

La plupart des gens qui souffrent d’appendicite préfèrent rester au lit pour ressentir cette sensation de soulagement.

Un autre test consiste à faire un saut ou à tousser afin de voir si la douleur s’intensifie. D’ailleurs, la première chose que les médecins font lors d’un diagnostic, est de demander au patient de tousser.

3. Détecter une appendicite : la fièvre

La fièvre est une réponse immunologique du corps face à différents troubles de la santé. Dans ce cas, il faut considérer ce symptôme comme un signal d’alerte.

Une température corporelle normale doit osciller entre 35 et 37 °C.

Une hausse anormale de la température, associée à d’autres symptômes mentionnés précédemment, pourrait être le signe d’une inflammation de l’appendice.

4. Détecter une appendicite : les nausées et les vomissements

Au fur et à mesure que la maladie progresse, le corps manifeste de plus en plus de symptômes, tels que les nausées ou les vomissements.

Cependant ces deux symptômes peuvent être le résultat d’autres problèmes de santé, comme une maladie gastro-intestinale.

5. Détecter une appendicite : les changements évidents dans les selles

Les symptômes tardifs d’une appendicite peuvent inclure des changements comme la constipation ou la diarrhée, dues à l’inflammation qui affecte l’appendice.

6. Détecter une appendicite : la perte de l’appétit

Perte d'appétit

Ce symptôme, accompagné des symptômes commentés auparavant, peut être le signal que quelque chose est en train de se passer dans l’appendice.

En général, les personnes affectées ont des difficultés à manger normalement et le changement peut être si brusque, que l’on peut penser à une infection de l’estomac ou à un virus quelconque.

Lisez aussi : Dîners pour mieux dormir et récupérer

Ne pas prendre ces symptômes comme un signal d’alerte de l’appendicite peut contribuer à la progression de la maladie jusqu’à une étape plus grave.

L’inflammation non traitée peut endommager l’organe et provoquer une péritonite, ce qui peut provoquer la mort. 

Cela peut également entraîner la formation d’un fistule, d’un abcès ou d’une infection au niveau de la blessure.