Tout ce que vous devez savoir sur les implants contraceptifs subdermiques

· 5 février 2017
S'il s'agit d'une méthode contraceptive avec une fiabilité de 99%, nous ne devons pas oublier que les implants subdermiques ne nous protègent pas contre les maladies sexuellement transmissibles.
De nos jours, il existe de multiples méthodes contraceptives dont le but est d’éviter les grossesses non-désirées. Ils nous donnent l’opportunité de choisir quand et avec qui avoir un enfant.
Cependant, même si les temps ont changé, il existe toujours des mythes et de la désinformation sur les effets qu’ils peuvent avoir sur la santé et la vie d’une femme.

Si de nombreux efforts ont été réalisés pour développer l’information des populations autour des alternatives existantes à la pilule en termes de contraception, les doutes subsistent.

Voilà pourquoi nous souhaitons consacrer un article complet aux implants contraceptifs subdermiques, une méthode peu connue et sujette à de nombreuses controverses.

Dans la suite de cet article, nous allons vous expliquer comment ils fonctionnent, quels sont leurs impacts, leurs avantages et leurs inconvénients.

Prenez bonne note !

Les implants contraceptifs subdermiques : une première approche

implant1-500x258

Les implants hormonaux constituent une méthode contraceptive de longue durée. Leur forme d’allumette leur permet d’être facilement implantés dans le bras d’une femme.

Leurs effets varient en fonction du poids corporel. Ils ne contiennent pas d’œstrogènes, simplement des progestérones.

Cette petite baguette est placée juste sous la peau et libère constamment une hormone, dont le rôle est d’interrompre le fonctionnement des ovaires et de produire une muqueuse cervicale qui bloque le sperme.

Comment les implants hormonaux sont-ils insérés ?

L’implantation de ce contraceptif est rapide, peu handicapante et se réalise sous anesthésie locale, durant les premiers jours de la menstruation.

Il doit être inséré par un spécialiste, dans une clinique autorisée. Il est conseillé de réaliser des examens généraux pour vérifier l’état de santé de la patiente avant de procéder à son implantation.

Au bout de trois ans, il doit être remplacé par un nouvel implant, car il aura perdu toute son efficacité.

N’oubliez pas de lire : Règles irrégulières : quelle en est la cause ?

Sont-ils réellement efficaces ?

Les statistiques existantes sur l’efficacité de cette méthode contraceptive sont sans appel.

Cependant, nous vous rappelons qu’ils ne préviennent en aucun cas les maladies sexuellement transmissibles et qu’il demeure donc indispensable d’utiliser des préservatifs durant les rapports sexuels.

Qui peut porter des implants contraceptifs ?

implant-500x333

Seules les femmes peuvent se faire implanter ce moyen de contraception. Ils n’ont pas d’effets négatifs sur la lactation et ils peuvent être portés à tout âge.

Quels sont les avantages des implants ?

Les femmes porteuses d’implants sont de plus en plus nombreuses ces dernières années. Loin de provoquer des effets négatifs, ils offrent de multiples avantages :

  • Ils sont sûrs à 99%, sont simples à utiliser et très pratiques.
  • Ils sont discrets, car seule la femme qui en porte le sait.
  • La capacité à enfanter est récupérée très rapidement après le retrait des implants.
  • Ils sont accessibles aux personnes qui ne peuvent pas prendre d’œstrogènes.
  • Ils peuvent être utilisés durant la lactation.
  • Ils ne requièrent pas la prise de médicaments au quotidien.
  • Ils offrent une contraception continue et durable, sans avoir besoin de recourir à la stérilisation.

Quels sont les inconvénients des implants ?

douleur-et-saignements-500x334

Dans la plupart des cas, les implants contraceptifs génèrent des effets secondaires dans les premiers temps de leur insertion, car l’organisme de la porteuse a besoin de s’adapter à ce corps étranger.

Cependant, ils disparaissent rapidement et ne causent pas de problèmes de santé, même bénins.

D’un autre côté, ils peuvent provoquer des effets indésirables chez certaines femmes, dont la constitution ne leur permet d’utiliser cette méthode sur du long terme.

Parmi les effets négatifs les plus fréquents, on retrouve :

  • Des saignements irréguliers, durant 6 à 12 mois après l’implantation.
  • Des périodes menstruelles plus longues et plus abondantes.
  • Des pertes et des saignements légers durant les menstruations.
  • Une perte de désir sexuel.
  • Des petites cicatrices sur la peau qui recouvre l’implant.
  • Des maux de tête.
  • Des nausées et de la fatigue.
  • Des douleurs à l’endroit de l’implantation.
  • Des douleurs dans les seins.

Comment et quand l’implant peut-il être retiré ?

Après 3 ans, l’implant doit être retiré automatiquement. Cependant, si la porteuse le désire, elle peut le faire retirer à tout moment.

Un-e professionnel-le de santé spécialisé va endormir la zone avec un analgésique, pour faire une légère incision et procéder à l’extraction de l’implant.

Ce processus dure à peine quelques minutes, même s’il est un peu plus long que celui de l’implantation.

Si la femme le désire, le nouvel implant peut être posé directement. Si ce n’est pas son souhait, elle retrouve immédiatement toute sa fertilité.

Vous voulez en savoir plus ? Lisez : Découvrez un analgésique naturel à base de racines et d’écorces

A qui vous adresser pour vous faire poser un implant contraceptif ?

implant-contraceptif-1

Pour avoir accès à cette méthode contraceptive, il est essentiel de vous adresser à un médecin et d’analyser en détails ses avantages, ainsi que ses inconvénients.

L’implantation en elle-même doit être soumise à une procédure stricte, qui ne peut être menée à bien que par un expert, dans une clinique autorisée.

Son prix est environ de 100 euros, remboursés à 65% par la sécurité sociale. Le retrait est moins onéreux, son prix oscillant autour de 20 euros.

Vous êtes intéressée ? Consultez votre médecin de famille afin qu’il éclaire vos doutes, puis prenez la décision en fonction de vos examens médicaux.