Pouvez-vous tomber enceinte avec un implant de progestérone ?

21 décembre 2018
L'implant de progestérone est une méthode de contraception sous-dermique avec un pourcentage élevé de fiabilité. Mais, comme toutes les méthodes contraceptives, elle n'est pas infaillible. La procédure de mise en place de cet implant est fondamentale pour son efficacité.

La science a progressé vers des méthodes de contraception de plus en plus sûres. Cependant, une protection 100% sans risque n’est pas possible. L’implant de progestérone est très fiable, mais son efficacité est soumise à son mode d’utilisation, comme d’autres méthodes.

Entre 1999 et 2000, la commercialisation de ce contraceptif a commencé dans le monde entier. Son efficacité est estimée à 99%. C’est-à-dire que seulement 1% des femmes peuvent tomber enceintes. Un pourcentage, sans doute, très petit, mais qui en fait existe.

Qu’est-ce que l’implant de progestérone ?

tout savoir sur l'implant de progestérone

Il est aussi connu sous le nom d’implant sous-dermique, car il est placé sous la peau du bras d’une femme. Cet appareil libère lentement la progestine, une version synthétique de l’hormone progestérone.

Cette méthode contraceptive est idéale pour les femmes qui préfèrent différer une grossesse à long terme, puisqu’elle garantit une protection de 3 à 5 ans, selon le type de produit. Après cette période, la femme peut décider de retirer l’implant pour en installer un autre ou si elle veut tomber enceinte. Dans ce cas, il est simplement enlevé et après un à trois mois, elle retrouve son ovulation normale.

L’implant de progestérone est un cylindre ou une capsule flexible placé et retiré avec une procédure chirurgicale simple. Le médecin utilise l’anesthésie locale et cela ne nécessite pas d’hospitalisation. Sa fonction est d’empêcher l’ovulation et d’épaissir la glaire cervicale, ce qui empêche les spermatozoïdes d’atteindre l’utérus.

Avantages offerts  

  • Vous n’oubliez plus que vous devez prendre une pilule tous les jours.
  • L’implant n’interfère pas avec la spontanéité pendant les rapports sexuels.
  • Il peut être utilisé pendant l’allaitement, puisque l’hormone libérée n’affecte pas le bébé.
  • L’implant favorise la réduction des douleurs menstruelles.
  • Il est idéal pour les femmes qui ne peuvent pas prendre des pilules contenant des œstrogènes.
  • Il peut aider à protéger contre les infections vaginales, puisque le bouchon de mucus que produit l’implant dans le col de l’utérus empêche les bactéries d’atteindre le col de l’utérus.

Lisez également : 6 symptômes du cancer du col de l’utérus à connaître

Inconvénients associés

  • Il peut y avoir des changements dans la régularité des périodes menstruelles.
  • Des saignements peuvent apparaître entre une menstruation et une autre.
  • Les saignements irréguliers sont fréquents, ce qui peut causer de l’inconfort.
  • Parfois, les menstruations sont plus lourdes et durent plus longtemps que sans l’implant contraceptif.
  • Chez certaines femmes, la menstruation devient rare, et peut même s’arrêter.
  • Si vous avez un saignement anormal, les implants de progestérone ne peuvent pas être placés.

Y a-t-il d’autres effets secondaires ?

effets secondaires de l'implant de progestérone

Oui, d’autres effets secondaires peuvent apparaître. Généralement, ils se produisent dans les premiers mois après le placement et sont similaires à ceux produits par d’autres méthodes contraceptives hormonales. Il est normal qu’ils disparaissent après 3 ou 4 mois de mise en place de l’implant de progestérone. Les effets secondaires peuvent être :

  • Mal de tête
  • Douleur mammaire
  • Vertiges et nausées
  • Rétention d’eau
  • Augmentation de l’acné, bien que certaines femmes rapportent des améliorations
  • Il y a des risques que des coupures sur la peau soient infectées

Dans quels cas est-il contre-indiqué ?

  • Si vous êtes allergique (hypersensible) à la substance active ou aux composants de l’implant.
  • Dans le cas où vous souffrez de thrombose.
  • Quand vous avez des antécédents de cancer du sein ou des organes génitaux.
  • Si vous avez eu un ictère (jaunissement de la peau) ou des tumeurs dans le foie.

Quand l’implant de progestérone peut-il échouer ?

 

La clé pour ne pas tomber enceinte est un placement correct. Un gynécologue bien formé à l’insertion de l’implant de progestérone s’assure que ce produit n’échoue pas dans la protection contraceptive dont la femme a besoin.

Pour placer l’implant, vous devez être sûr que vous n’êtes pas enceinte. Pour cette raison, il est habituel que l’implant soit placé la première fois cinq jours après le début de la menstruation, ce qui garantit qu’il n’y a pas de grossesse. A partir de ce moment, l’implant est déjà efficace.

Quand devrais-je aller chez le médecin ?

  • Si vous ne pouvez pas sentir l’implant
  • Lorsque la forme de l’implant semble avoir changé
  • Si vous remarquez un changement dans votre peau ou si vous ressentez une douleur dans la zone autour de l’implant
  • En cas de grossesse

A voir : Première grossesse : votre premier guide de survie

Et si vous voulez tomber enceinte ?

L’implant est retiré, tout simplement. L’avantage de l’utilisation de cette méthode contraceptive est que, chaque fois que vous décidez de devenir enceinte, vous n’avez qu’à demander à votre médecin de l’enlever et la fertilité est rétablie dans une très courte période de temps. En seulement un mois, au plus trois mois, vos cycles ovulatoires seront complètement normaux.

En résumé

 

L’efficacité des implants de progestérone dépend de leur mise en place le bon jour. Si ce n’est pas le cas, il y a des risques de tomber enceinte. Rappelez-vous qu’aucune méthode contraceptive n’est également sûre à 100%. En prenant le contrôle de votre fertilité, vous devez aussi être conscient que la possibilité de tomber enceinte sera latente, même minime.

Demandez à votre médecin quel est le meilleur contraceptif pour vous et votre style de vie. Prendre la meilleure décision vous permettra de profiter pleinement de votre sexualité et également de concevoir au bon moment.