L’importance d’enseigner la politesse à vos enfants

8 août 2016
Nous devons enseigner à nos enfants que les mots sont importants, que les gestes aussi et que la politesse va de soi.

Il est important d’apprendre à nos enfants la politesse , le respect d’autrui, et l’utilisation de mots comme « s’il-te-plaît » « merci » lorsqu’ils communiquent avec nous et avec le monde extérieur.

Ce sont des actes et des paroles du quotidien que nous devons transmettre à nos enfants.

Il est possible que vous fassiez partie de cette génération qui a appris dès le plus jeune âge des valeurs comme le respect d’autrui.

Vous savez qu’il faut d’être attentif aux autres pour obtenir également de la reconnaissance.

Il est essentiel de transmettre ces « réflexes de politesse » à vos enfants, en leur donnant l’exemple au quotidien et en insistant sur l’intérêt d’être polis. Ainsi, ils pourront développer leurs compétences sociales, indispensables au bon développement de tout adulte.

Que nous le croyons ou non, ces petits gestes ont une grande importance. Nous vous invitons à réfléchir aujourd’hui sur le sujet.

Le pouvoir de dire « merci », un acte à transmettre à nos enfants

Dire merci, dire bonjour et demander les choses en terminant par une formule de politesse ne sont pas seulement des actes de courtoisie.

C’est aussi une manière pour nos enfants de penser aux autres et de sortir de l’égocentrisme de la petite enfance.

Cela leur permet de reconnaître les autres et leurs besoins. Ce qui est indispensable à partir de 6 ans.

Parlons-en un peu plus en profondeur :

Le développement moral des enfants

Lawrence Kohlberg est certainement l’un des auteurs les plus célèbres à avoir écrit sur le sujet du développement moral des enfants.

Il a confirmé la théorie selon laquelle les enfants sont tous différents. Par exemple, les frères et sœurs peuvent ne pas se ressembler, mais ils doivent tous passer par une phase de développement durant laquelle ils prennent conscience du respect, des normes et de la reconnaissance de l’autre.

  • Durant la petite enfance, entre 2 et 5 ans, un enfant ne comprend que les récompenses et les châtiments. Il comprend qu’il y a des normes imposées auxquelles il doit obéir pour avoir de l’affection et pour éviter d’être réprimandé.
  • Dans l’enfance secondaire, l’enfant atteint son âge d’or. Entre 6 et 9 ans, il devient capable de laisser de côté cet égocentrisme de manière progressive.
  • Entre 8 et 10 ans, l’enfant est capable de comprendre ce qu’est le bien commun. Il sera donc capable de respecter son prochain et de s’apercevoir si les autres le respecte en retour.
  • De plus,il est normal qu’à cet âge, il prenne la défense de ses amis et de ses frères et sœurs. Il prend conscience de ce qui est juste et de ce qui n’est pas juste à un niveau personnel.

Peu à peu, et plus il approche de l’adolescence, il développe un sens de la justice. Il est capable de devenir critique et de considérer certaines paroles ou certains actes comme irrespectueux ou injustes.

enfant en colère

Des gestes de courtoisie pour mieux entrer en contact avec le monde extérieur

Lorsque quelqu’un offre à un enfant de 4 ans un cadeau, il est fréquent que les parents lui disent : « Et qu’est-ce qu’on dit ?« . L’enfant, à contre-cœur et à voix très basse, répond du bout des lèvres : « Merci« .

  • Peu importe que vous lui ayez répété de nombreuses fois ou non : l’enfant finit par intégrer totalement ce mode de fonctionnement et se rend compte de l’utilité de la politesse.
  • Lorsqu’il demande quelque chose en disant « s’il-te-plaît », il se rend compte que son petit camarade lui fait un sourire. En disant « merci », l’enfant lui répondra également avec tendresse. Tout cela lui apporte des connexions basées sur des émotions positives.
  • Cette évolution du remerciement obligatoire et imposé à l’enfant se transformera petit à petit en une manière spontanée de respect et de gratitude envers autrui. C’est un processus qu’il doit intégrer au fur et à mesure.

Les gestes et actes positifs procurent un certain respect vis à vis des personnes qui nous entourent grâce entre autre, à la politesse. Elle facilite les relations entre les personnes et montre un certain savoir-vivre.

Lire également : Nourrissez vos enfants avec de l’amour et leurs peurs mourront de faim

fille-avec-un-bocal-1-500x238

Le pouvoir de l’éducation respectueuse

Nous sommes certains que vous avez déjà entendu parler de l’éducation respectueuse. Il s’agit d’un concept développé par des auteurs comme Williams Sears et John Bowlby.

  • Ce courant de pensée met l’accent sur le besoin d’apporter à l’enfant une adaptation naturelle à son environnement.
    Le développement de l’empathie chez l’enfant tient également une place centrale : ce lien émotionnel est celui qui va lui permettre de mieux comprendre le monde, les personnes qui l’entourent et sa propre personnalité.
  • Des piliers comme les mots positifs sont également essentiels dans ce courant de pensée.

Il est donc important d’apporter à nos enfants une éducation basée sur le renfort positif, sur la nécessité d’exprimer de la gratitude, de demander poliment et d’être patient. C’est à dire leur enseigner les principes de bases de la politesse.

Cela doit se faire dans le respect des rythmes et de l’âge des enfants.

  • L’éducation respectueuse défend le fait que les émotions positives ont plus de pouvoir que les émotions négatives. Nos cerveaux sont toujours à la recherche de stimuli pour vivre et mieux s’adapter.

Lire également : Un homme réalise des tatouages temporaires pour redonner de la force aux enfants malades

Lorsqu’un enfant découvre que dire bonjour, demander poliment et exprimer de la gratitude lui permet d’être reconnu et d’être bien traité par les  les personnes qui l’entourent, il ne cessera jamais de le faire.

C’est une philosophie éducative que nous devons prendre en compte.